background preloader

Regard critique sur le capitalisme et notre société

Facebook Twitter

?akid=29572.9276675. Le point de vue de Gaël Giraud, Chef économiste de l'AFD. Google. Plantations d'oranges : le témoignage poignant d'un syndicaliste brésilien. Les « Obligations vertes » ne sont pas si vertes que cela ! En ouverture de la conférence environnementale, lundi 25 avril, François Hollande a déclaré que la France allait « développer le marché des green bonds, des obligations vertes », et que l'Etat demanderait « aux banques publiques, la Caisse des Dépôts, l’AFD, mais aussi la Banque Publique d’Investissement (BPI), de lancer des obligations vertes, dédiées à des projets d’investissements environnementaux ».

Les « Obligations vertes » ne sont pas si vertes que cela !

Rapport : la plupart des industries en faillite sans l’aide des États. Mandatée par une entité soutenue par l’Onu, la société Trucost a étudié l’impact économique de la dégradation de l’environnement par les grandes compagnies capitalistes du monde.

Rapport : la plupart des industries en faillite sans l’aide des États

Son rapport relativement peu médiatisé à sa sortie révèle une vérité accablante : si la collectivité ne payaient pas pour elles, les grandes entreprises ne réaliseraient tout bonnement aucun profit. Et la note est salée : 7300 milliards de dollars. Philippe PASCOT - BTLV TV. "Pilleurs d'État" : Philippe Pascot dénonce les incroyables abus, privilèges, et corruptions, des élus et politiciens français. Voici une série de vidéos à propos du nouveau livre de Philippe Pascot sur la classe politique française : "Pilleurs d'État".

"Pilleurs d'État" : Philippe Pascot dénonce les incroyables abus, privilèges, et corruptions, des élus et politiciens français

Pierre Rabhi : "Un changement de la société sans changement humain est irréaliste" Novethic.

Pierre Rabhi : "Un changement de la société sans changement humain est irréaliste"

Vous étiez très critique à l’égard de la COP21, la conférence onusienne sur le climat. Elle s’est conclue par un accord entre 195 pays, qualifié d’ "historique et d’ambitieux". Est-ce que vous êtes revenu sur votre position ? Pierre Rabhi. Audition de Idriss ABERKANE (chercheur, Ambassadeur de l'Unitwin/unesco) - cese - vidéo Dailymotion. Partout des solutions existent. Depuis le 13 novembre nous avons successivement traversé en France, une terrible série d’attentats, un sommet mondial contre le changement climatique et le score historique d’un parti extrémiste aux élections régionales.

Partout des solutions existent

En l’espace d’un mois nous avons vécu un petit concentré de ce que pourrait nous réserver l’avenir. Mais est-ce une fatalité ? Face au terrorisme, à l’extrémisme et au péril écologique, n’avons-nous pas une réponse globale à apporter ? Ces deux dernières années, j’ai sillonné dix pays pour chercher des solutions à tous ces problèmes avec ma co-réalisatrice Mélanie Laurent et notre petite équipe. De ce périple, nous avons fait un film et des livres appelés Demain. Tout est lié Commençons par l’énergie. Continuons avec l’économie. Le « format développement durable » du capital n’est pas soutenable. Le « développement durable » prétend concilier développement économique, justice sociale, et préservation de l’environnement.

Le « format développement durable » du capital n’est pas soutenable

On le sait, ce concept est aujourd’hui totalement perverti. Pollué dès sa création par l’idéologie de la croissance et asservi par le capitalisme, il est utilisé comme outil de communication par les gouvernements et les entreprises afin d’améliorer leur image et de légitimer un système qui n’envisage nullement de se réformer. Pierre Rabhi : « La COP21 ne s’attaque pas aux sources des déséquilibres » Edgar Morin : aux Oasis !! Gilles Clément : « Jardiner, c’est résister » Reporterre - D’où vous vient cette « vocation » de jardinier ?

Gilles Clément : « Jardiner, c’est résister »

Gilles Clément - Quand j’étais adolescent, chez mes parents dans la Creuse, je mettais les mains dans la terre. En Chine, 66 000 morts dans des accidents industriels en 2014. L’explosion spectaculaire dans un entrepôt de Tianjin, le 12 août dernier, a fait 139 victimes, 44 disparus et plus de 700 blessés.

En Chine, 66 000 morts dans des accidents industriels en 2014

Lettre à une croissance que nous n’attendons plus. « Le Monde » publie un texte de Manon Dervin (Etudiante à Science Po Rennes), choisi par le Cercle des économistes dans le cadre du concours » Imaginez votre travail demain – La parole aux étudiants « , organisé à l’occasion des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence.

Lettre à une croissance que nous n’attendons plus

Ce texte s’inspire d’ « Un Projet de Décroissance« . Merci Manon. Texte intégral ici : clic Ô très chère Croissance. Hubert Reeves: "L’écologie, c’est aussi une affaire de morale" Passionné par cette richesse qui rend possible la vie sur terre, et qu’on appelle «biodiversité», il cherche à faire aimer la nature et en appelle, sans détour, à notre responsabilité morale.

Hubert Reeves: "L’écologie, c’est aussi une affaire de morale"

Voici l'interview parue sur le site de pelerin.com. Les innovations ne sont pas exploitées pour sauver la planète, bien au contraire. Afin de prendre la vraie mesure de la transition à mener, il s'agit de revisiter les objets, de les rendre réparables et modulaires pour limiter la consommation de matériaux. Ce qui passe par une remise en cause des besoins de nos sociétés de consommation. Philippe BihouixIngénieur centralien, co-fondateur de l'Institut Momentum Actu-environnement : Le monde est une immense machine à expresso, écrivez-vous dans L'âge des Low Tech, vers une civilisation techniquement soutenable (Seuil, 2014). Que signifie cette métaphore ? Philippe Bihouix : Notre système économique, industriel et commercial s'est profondément transformé ces dernières décennies. Cet éloignement entre la consommation et la production ne nous permet plus de mesurer les conséquences sociales et environnementales de nos actes.

« Tout va s’effondrer. Alors... préparons la suite » Sur quels faits vous appuyez-vous pour affirmer que l’effondrement est possible ? Nous avons rassemblé un faisceau de preuves qui viennent des publications scientifiques. Les plus évidentes sont liées au fait que notre civilisation est basée à la fois sur les énergies fossiles et sur le système-dette. Le pic de pétrole conventionnel a eu lieu en 2006-2007, on est entrés dans la phase où l’on exploite le pétrole non conventionnel : sables bitumineux, gaz de schiste, pétroles de schiste, etc. Capitalisme / climat : tout peut changer.

11 février : débat autour de notre Nouveau Manifeste. Quatre ans après leur premier Manifeste qui déconstruisait les dix fausses évidences qui inspirent les politiques économiques partout en Europe, les Économistes atterrés publient leur Nouveau manifeste (Les liens qui libèrent, 160 p., 10 €). Face aux gouvernements qui poussent toujours plus loin les politiques d’austérité, face aux pseudo-experts qui vantent les recettes libérales, face à l’offensive du patronat pour réduire les droits des travailleurs, ils montrent que d’autres voies sont possibles. Aux citoyens, le Nouveau Manifeste propose quinze chantiers pour une société sobre, égalitaire et solidaire : écologie, gouvernance des entreprises, protection sociale, régulation des banques et de la finance, échanges internationaux, etc. Ces propositions seront exposées et mises en débat lors de la conférence mensuelle des Économistes atterrés le 11 février prochain à Paris. Naomi Klein : « C’est très simple : les pollueurs doivent payer »

Avec La stratégie du choc, Naomi Klein avait écrit un des livres les plus forts pour comprendre le fonctionnement actuel du capitalisme. Etienne Chouard ce soir ou jamais csoj septembre 2014. Nature, le nouvel eldorado de la finance. La course au profit généralisé et le marché global ont largement contribué à la crise écologique actuelle.

Nous sommes tous des neveux d’oncle Bernard. Mes si chers amis d’ici et d’ailleurs. Je vais aussi bien que possible dans une telle situation. Des dirigeants d'entreprises pourront-ils bientôt être jugés pour crimes contre l'humanité. En 2013, l’entreprise pétrolière états-unienne Chevron est condamnée à verser 9,5 milliards de dollars d’amende, par la Cour nationale de justice d’Équateur. Marie-Monique Robin, journaliste d'investigation.

Faut-il abolir la pollution. Yannick Roudaut est codirigeant de l’agence de conseil en développement et stratégie durable Alternité. De la dictature de l’audimat au règne de l’insignifiance. Jean Ziegler choisit son camp : « Retournez les fusils ! À mesure que se précise la débâcle dévastatrice du vieux système capitaliste, le citoyen responsable se devrait de prendre position. Jean Ziegler : "Parti et socialiste vont devenir des gros mots pour les classes travailleuses" Jeremy Rifkin, l’Internet des objets et la société des Barbapapa. Tribune On savait depuis son livre sur la troisième révolution industrielle, mais cela se confirme avec son dernier livre (« La nouvelle société du coût marginal zéro », éd. Pour faire face au défi climatique : savoir réconcilier économie et écologie. Edito : Pour faire face au défi climatique : savoir réconcilier économie et écologie Presque 8 ans après son premier rapport qui avait fait l’effet d’une bombe en montrant que le coût de l’inaction en matière de lutte contre le changement climatique pourrait atteindre 20 % du produit mondial brut en 2050, l’économiste Nicolas Stern (ancien Vice-Président de la Banque mondiale) vient de publier, à la demande de l’ONU, un nouveau rapport, en compagnie de l’ancien Président mexicain Felip Calderon, intitulé "Une meilleure croissance et un meilleur climat" (Voir The New Climate Economy).

Cette étude remarquable montre que le développement économique n’est plus concevable s’il n’intègre pas comme composante essentielle un plan d’action mondiale pour réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre et décarboner massivement notre économie d’ici le milieu de ce siècle. Vandana Shiva: «Sur une planète morte, on ne fait plus d’affaires» - Page 1. CHRONIQUE - Mille milliards pour sauver les banques. Et rien pour le climat. EDITO - Les prêtres sots de la croissance morte. La richesse mondiale a doublé depuis 2000 (et 9 autres chiffres révoltants)

L’optimisation fiscale, un épouvantail pour investisseurs responsables. Marie-Monique Robin : « La société post-croissance a déjà commencé ! » Bernard Stiegler : « Les gens qui perdent le sentiment d’exister votent Front national » L’accord top secret qui doit dépecer les services publics. Gaël Giraud, du CNRS : « Le vrai rôle de l’énergie va obliger les économistes à changer de dogme » Plan contre l’évasion fiscale : pourquoi les multinationales dorment tranquilles. L’affaire Aquilino Morelle ou l’obsolescence de l’éthique. José Bové & les dessins - On n'est pas couché 22 février 2014 #ONPC. Edgar Morin : « Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe »