background preloader

Avis divers tous thèmes

Facebook Twitter

François Hollande : une retraite "normale" ? Et pourtant, il tourne.

François Hollande : une retraite "normale" ?

Qui ? Le compteur de retraite du conseiller référendaire, François Hollande, placé en détachement à l’Elysée. Telle est « la situation du fonctionnaire assurant les fonctions de président de la République », comme nous l’a indiqué la Cour des comptes. Le Conseil national de transition écologique rejette à l'unanimité l'ordonnance sur le référendum de NDDL. Le Conseil national de la transition écologique rejette à l'unanimité le projet d'ordonnance qui doit permettre d'organiser la consultation sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Le Conseil national de transition écologique rejette à l'unanimité l'ordonnance sur le référendum de NDDL

Il estime que le texte "n'est pas satisfaisant". C'est un premier revers pour le référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes annoncé par François Hollande. Le gouvernement s'apprête à supprimer de facto le principe pollueur-payeur. Le diable se cache souvent dans les détails.

Le gouvernement s'apprête à supprimer de facto le principe pollueur-payeur

Et c’est un détail de taille, un détail énorme, qui se niche dans un amendement que le gouvernement vient de déposer ce mardi sur le projet de loi biodiversité, examiné en deuxième lecture et en commission à l’Assemblée nationale à partir de ce soir, 18 h. Un amendement qui serait à même de donner un «permis de polluer» aux industriels… aux frais du contribuable.

En clair, si un tel texte avait existé avant le procès intenté à Total suite à la marée noire de l’Erika en 1999, le groupe pétrolier aurait pu s’en prévaloir pour ne pas avoir à régler un centime au titre du préjudice écologique. Et donc, in fine, cela aurait été aux citoyens de régler la facture. Yves Sintomer : "La France peut évoluer vers un régime autoritaire" Yves Sintomer, professeur de sciences politiques à Paris 8, spécialiste de la démocratie participative et délibérative, a surpris son auditoire mardi 9 février, lors d'une conférence sur l'avenir de la démocratie à l'UCL (University College of London), en affirmant qu'il n'était pas à exclure de voir la France évoluer rapidement vers un régime autoritaire.

Yves Sintomer : "La France peut évoluer vers un régime autoritaire"

Il déroule ici son raisonnement. Vous avez récemment déclaré, lors d'une conférence à Londres que, parmi les pays occidentaux, la France était celle qui risquait le plus de verser dans un régime autoritaire. SwissLeaks, affaire Cahuzac... Où en est la lutte contre la délinquance financière ? C'était le 10 avril 2013.

SwissLeaks, affaire Cahuzac... Où en est la lutte contre la délinquance financière ?

À la suite de l’affaire Cahuzac, dont le procès pour blanchiment et fraude fiscale s’est ouvert le 8 février, le président de la République annonçait une série de mesures destinées à renforcer la transparence de la vie publique, lutter contre la délinquance économique et financière et mobiliser contre les paradis fiscaux. Depuis lors, des lois ont été votées. D’autres sont attendues, comme le projet de loi dit Sapin 2 sur la transparence de la vie économique, qui sera discuté à partir du 23 mars à l’Assemblée nationale.

Bilan des premières mesures. La lutte contre la délinquance économique et financière renforcée En 2013, François Hollande décide de la création d’un parquet financier. Retour de bâton. Monsieur Valls, agent de l’extrême Capital. La phrase ne passe pas.

Monsieur Valls, agent de l’extrême Capital

Presqu’enfouie sous la ronde incessante de l’information, elle est cependant si significative, si importante qu’il faut s’arrêter, peser sa véritable signification. Cette phrase est celle-ci, prononcée par le Premier ministre Manuel Valls le 9 janvier dernier : « Expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser. » Elle n’est pas un accident, mais l’expression d’une pensée constante de M. Le Gouvernement prévoit d'assouplir les règles applicables à l'affichage publicitaire. Le ministère de l'Ecologie soumet à la consultation du public jusqu'au 9 février prochain un projet de décret relatif à la publicité extérieure, dont l'entrée en vigueur est prévue au 1er mars 2016.

Le Gouvernement prévoit d'assouplir les règles applicables à l'affichage publicitaire

Un texte pris en application de la loi Macron adoptée l'été dernier, qui autorise l'implantation de publicités géantes dans les stades de plus de 15.000 places en vue de l'Euro 2016. "Aujourd'hui cantonnées aux six plus gros aéroports français, des télévisions géantes de 50 m² pourraient désormais être installées sur les parkings et voies d'accès de dizaines de stades. Coup de gueule d'un ex-Goodyear au Grand Journal : "Il faut qu'il y ait un réveil des Français" Spécial Investigation - Ecolos : Ennemis D'Etat - Émission du 30 Novembre 2015.

COP21: une compilation des violences policières devient virale. Bientôt 1 million de vues en quelques heures. Cette compilation de captures prises le 29 novembre dernier lors des manifestations en faveur du climat se répand comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux. « Pas question d’avocat, ici, c’est moi qui commande. » Témoignages de gardes à vue en état d’urgence. Dimanche 29 novembre, la police a parqué et violenté des manifestants pacifiques place de la République.

« Pas question d’avocat, ici, c’est moi qui commande. » Témoignages de gardes à vue en état d’urgence

Plus de trois cents ont été emmenés en garde à vue. Emmanuel et Camille étaient de ceux-là. Ils racontent ce qu’ils ont vécu. L’État fait la guerre à la liberté. Il y a quelque chose de fascinant dans le spectacle de la ténacité avec laquelle ce gouvernement s’enfonce toujours plus dans la médiocrité venimeuse.

L’État fait la guerre à la liberté

Il n’est pas de jour où il ne témoigne de sa soumission aux puissances d’argent. Et, plus il agite les mots nobles, plus c’est pour trahir leur sens réel. Il parle de démocratie en instaurant une loi sur la surveillance généralisée. Il prétend que faire l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes serait cohérent avec l’objectif de la COP 21. Et il va louant la liberté de la presse en assommant les médias libérés de la tutelle des milliardaires. Jeudi 5 novembre, nous avons appris avec stupéfaction que Médiapart et Arrêt sur images étaient sommés de payer une somme considérable au fisc. Notre Dame des Landes, Sivens : Manuel Valls, l’attiseur de violence. Jeudi 16 octobre, lors des questions au Sénat, le premier ministre a affirmé à propos de l’aéroport de Notre Dame des Landes : « ce projet nous le soutenons, il se fera », assurant que « l’Etat ne cèdera jamais face aux intimidations d’une minorité d’individus ultra-violents ».

Notre Dame des Landes, Sivens : Manuel Valls, l’attiseur de violence

Droit dans ses bottes, il a ajouté : « notre pays est un Etat de droit. Une fois que la justice a tranché, ces décisions doivent être mises en oeuvre et le gouvernement ne peut pas accepter qu’une minorité d’opposants radicalisés fassent obstacle à l’intérêt général et à l’application des décisions de justice ». Ces déclarations sont totalement irresponsables. Sans surprise cependant. Elles se situent dans la lignée des déclarations précédentes, notamment celle plus récente traitant de « voyous » les salariés et syndicalistes d’Air France. Pêche en eau profonde : la nouvelle volte-face d’Intermarché. La Scapêche n’a finalement pas renoncé au chalutage en eau profonde. La flotte du groupe Intermarché souhaite même montrer que ses captures d’espèces profondes sont durables. Elle a ainsi demandé une évaluation MSC (l’écolabel international) pour sa pêcherie de la lingue bleue, du grenadier de roche et du sabre noir au chalut, trois espèces qui vivent dans les profondeurs de l’Océan.

La démarche de labellisation de la Scapêche entre en contradiction avec les propos que tenait son directeur général, en décembre 2013. Fabien Dulon déclarait que les espèces d’eau profonde ne seraient plus ciblées par sa pêcherie. Manuel Valls vend son âme pour dix milliards de fausse monnaie. Crédit photo: Tous droits réservés d.r. Dès mardi dernier, après sa déshonorante visite à Riyad, Manuel Valls, le Premeir ministre français, a claironné sur twitter le montant de son panier de la ménagère. Tout cela est honteux, mais qui plus est un gros mensonge. Pourquoi nous quittons le PS et pourquoi nous invitons nos camarades à ne plus y jouer les cautions de gauche. Ainsi les militants ont tranché par leur vote du 21 mai 2015 : le Parti Socialiste valide la politique économique mise en place par le gouvernement depuis 2012.

Ne nous leurrons pas, ce ne sont pas les propositions contenues dans la motion A, déjà remises en cause par le gouvernement, qui vont modifier cette orientation politique. Le Vote de la loi Rebsamen ce mardi par les frondeurs est une autre preuve que ce vote clos toute perspective de changement. Avec le même premier secrétaire et son soutien inconditionnel au gouvernement, il est clair que la position du Parti ne va pas changer. Pourtant cette politique est en rupture avec les engagements pris devant les Français en 2012. Elle acte des efforts démesurés pour transférer plusieurs dizaines de milliards aux entreprises (pacte de responsabilté, CICE, crédit impôt recherche) sans contrepartie en termes de création d’emploi ni même d’optimisation fiscale via des paradis fiscaux.

Une majorité « Potemkine » : la jolie façade et le vide derrière. François Hollande aux forges Lebronze Alloys de Trie-Chateau, le 3 avril 2015 (ALAIN JOCARD/POOL/AFP) Après les rossées des municipales et des départementales, François Hollande s’adonne à son passe-temps préféré, dans le rôle de grand chambellan de la gauche en capilotade : il reçoit le ban et l’arrière-ban des sous courants du PS, des Verts, ainsi que des personnalités en manque de reconnaissance, laissant croire à chacun de ses invités qu’il fera peut-être partie du prochain remaniement. Ce jeu délétère le distrait sans doute des échecs à répétition qu’il subit sans discontinuer depuis son arrivée au pouvoir en 2012, mais il n’amuse plus que lui-même et quelques commentateurs en mal d’imagination.

Comment le gouvernement a truqué les chiffres électoraux au détriment d’EELV. "Aïe aïe aïe…". La stupeur n’aura duré que quelques minutes, dimanche soir 22 mars, au siège d’EELV. Maud Fontenoy, l’imposture écologiste que le gouvernement prend en exemple. La trahison d’Intermarché sur la pêche profonde. 19 janvier 2015. Les oies et les abeilles au parloir ! Après le Rana Plaza : la France piétine ses promesses. Le Billet de Sophia Aram : "Hollande se fait un kif" Proportionnelle aux législatives : la peur d'une montée du FN et des Verts Hollande renonce à sa promesse de campagne. C'est ce qu'on appelle manquer à sa promesse.

Selon le Canard Enchaîné daté du mardi 30 décembre, François Hollande n'a plus l'intention de modifier le mode de scrutin des élections législatives en introduisant une dose de proportionnelle. Tout ce qui n'entrera pas en vigueur au 1er janvier 2015… Le 1er janvier, de nombreuses réglementations environnementales entrent traditionnellement en vigueur. Hollande encense la peu durable « stratégie nickel » calédonienne.

L'assouplissement de la réglementation sur les motoneiges voté par les sénateurs. Le Sénat a rejeté mercredi 5 novembre deux amendements, présentés par les groupes communiste et écologiste, visant à revenir sur l'assouplissement de la réglementation des motoneiges prévu dans le projet de loi de simplification des entreprises. Budget de l’écologie : les chiffres, eux, ne mentent pas. Le gouvernement a présenté le PLF 2015 mercredi 1er octobre en Conseil des ministres. Vote de confiance : « Pourquoi nous nous abstiendrons. La politique de l'eau noyée par des lobbys ? - Environnement sur Europe1. Europe1 Gaétan Supertino Qui prend les décisions concernant l'eau qui arrive dans nos robinets ?

Ni le gouvernement, ni le Parlement, ni les consommateurs, selon Marc Laimé, auteur de l'ouvrage Le Lobby de l’eau. Pourquoi la gauche noie ses réformes, paru en juin aux éditions François Bourin. L'espoir déçu de la réforme territoriale, Le Cercle. Les somnambules se rendorment. Appel à dissoudre le Parti dit « socialiste » Hollande et sa carte (aberrante) des 14 régions : copinages, peurs et plantage en règle. Mais où est passée la fiscalité écologique ? Le Sénat réécrit la Charte de l'environnement. 28 minutes. L'aile gauche du PS met en garde François Hollande. J’ai pris ma carte au PS : c’est exactement comme ça que j’imaginais l’UMP. La honte et l’effroi. Discours du Premier ministre à la conférence environnementale : toujours pas de passage aux actes. Transition écologie : un pas en avant, trois pas en arrière.

Le "choc de simplification", un cheval de Troie contre l'environnement. Newsletter 27 - Un logo détourné de la Coupe du Monde 2014 dévoilé pendant la journée internationale d'action 'Stop Belo Monte!' François Hollande, héros du Medef. Le gouvernement détricote à nouveau le droit de l’environnement. Ecolos : « René Dumont, reviens, ils sont devenus mous ! » Le gouvernement et l'écologie : hélas ! le dossier s'alourdit encore !