background preloader

Forge

Facebook Twitter

La Forge, art et techniques. Bonjour à tous, suite à une demande de Luther, je vous soumets ici des règles de forge que j'ai créées pour ma table. Elles sont en l'état non testées (on devrait commencer à le faire sous peu), et me semblent un peu lourdes - cela dit, le souhait du joueur est d'avoir un système complexe et riche pour personnaliser ses créations. Alors voilà, pour la théorie non liée à Propchey: Préambule: Le fer et l'acier: Le fer est un métal très mou à l'état pur.

Le haut-fourneau, lui, permet de produire directement de la fonte liquide, éliminant les scories dans l'opération: on ajoute du silice à une gangue calcaire (ou l'inverse) pour séparer la fonte (le fer qui absorbe le carbone) des scories. Pour obtenir de l'acier, on souffle de l'oxygène sur la fonte pour la décarburer - cette technique me semblant peu adaptée à Prophecy, on supposera que selon les régions et les minerais, l'acier obtenu sera plus ou moins concentré en carbone (ce qui sans doute correspondait à la réalité du moyen-âge).

La forge:

Forge à gaz

Fournisseurs matériel. COUSTIL - Forge / Coutellerie / Bladesmithing. La construction sera faite avec des briques (briques réfractaires ou à défaut des briques de construction). On peut bien sûr utiliser des briques de récupération. Qu’importe si elles se fendent à l’usage. Pour la phase de construction, laisser les briques tremper quelques heures dans l’eau avant la phase d’assemblage. Le prix d’achat des briques réfractaires (neuves) est de l’ordre de 0.5 Euro pièce. L’assemblage de cette construction fait appel à un mélange connu sous le nom de Brasque dont voici la composition : (1) Argile de potier. On peut l’acheter ou récupérer de l’argile dans la nature. A réduire en poudre. [4 volumes] (2) Charbon de bois pilé. [4 volumes] (3) Sable (silice pas calcaire). [1 volume] (4) Eventuellement, une poignée d’herbe séchée ou de paille Ces proportions ne sont pas impératives. A la place de la Brasque, il est tout à fait possible d’utiliser du ciment réfractaire.

La tuyère permet l’envoi de l’air dans le foyer. 3 - Construire les murs. Variante... Le cours de Forge. A. Etirage et roulage Les outils L'enclume du forgeron est un bloc d'acier qui pèse quelques centaines de kilogrammes. De gros clous la maintiennent sur une bille de bois, laquelle est ancrée dans un sol dur. Elle comprend à gauche la « bigorne ronde », au centre « la table », à droite la « bigorne carrée ». Deux trous carrés permettent d'immobiliser grossièrement des outillages accessoires sur la table. Sur la figure, on a représenté un « couperet » ou tranchet. Le forgeron tient la pièce chaude de la main gauche à l'aide d'une « tenaille » Un anneau ovale, qu'il a forcé sur les branches, maintient les « mors » de cette tenaille serrés sur la pièce, ce qui évite d'avoir à exercer un effort de serrage continu avec la main.

Le chauffage est souvent effectué dans une « forge ». La combustion a lieu au centre. Un carré C, qu'on peut faire tourner de l'extérieur, permet de libérer la tuyère des mâchefers et un opercule O permet leur évacuation. La technique car: Il pose ce bloc sur la pièce. B. Bienvenue sur le site des Charbonniers du Fleckenstein. La fabrication du charbon de bois. La forge - Notre forge… - Pinces à épiler… - Réalisation d'une… - Notre forge… - Notre forge faite… - Forge gauloise au… - ORCHIS : Organisation de recherche culturelle historique et d'information scientifique. Jeudi 2 septembre 2010 4 02 /09 /Sep /2010 18:30 Cela fait maintenant trois ans que cette forge au sol d'inspiration gallo romaine, mâtinée d'information ethnologiques nord-africaines est dehors, aux intempéries et utilisée quelques heures par semaine.

Voici ce qui reste de ce qui a été construit initialement : Voici un gros plan du foyer en action : Une vue depuis le tabouret, qui me permet de forger assis... En tous cas, malgré son érosion, elle est toujours très efficace et agréable à utiliser ! Il est délicat de forger de grande pièces mais j'ai pu faire des pinces de 50cm de long sans problème. Par Stéphane Bois et Anne Deré - Publié dans : La forge 0 Samedi 27 septembre 2008 6 27 /09 /Sep /2008 17:17 J'ai essayé de reproduire à la forge des pinces à épiler trouvées dans des tombes datant de l'époque mérovingienne.

Les modèles originaux historiques sont très souvent en alliages cuivreux (bronze, laiton, ou mélange des deux) mais parfois il est noté que certaines sont en fer étamé. Bilan : Coutellerie : La Grande Carte - Coordonnées des couteliers en France et en Europe.