background preloader

La Cosa Nostra

Facebook Twitter

Les Origines et l'Histoire de la Mafia. Afin d'étudier les origines de la Mafia, nous allons nous pencher sur les diverses étymologies du terme « Mafia » pour ainsi tenter de mieux le comprendre.

Les Origines et l'Histoire de la Mafia

Le terme « Mafia » regroupe de nombreuses étymologies. Le terme Mafia (orthographié "maffia" au départ) provient tout d'abord du terme "maffi", puis de "maffi" nait le terme "maffiusu" qui signifie "cheval harnaché" ou "cheval de la Berberie" qui qualifie quelqu'un qui veut bien s'habiller.

D'autre part l'origine de « maffiusu » serait la même que celle du mot espagnol « guapo » qui signifie beau mais et surtout bien habillé. Mort de Bernardo Provenzano, ancien chef suprême de la Cosa Notra sicilienne. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Philippe Ridet (Rome, correspondant) Etait-il le plus grand mafieux du XXe siècle comme certains le prétendent ?

Mort de Bernardo Provenzano, ancien chef suprême de la Cosa Notra sicilienne

Si les classements en la matière existaient, nul doute que Bernardo Provenzano, arrêté en 2006 après quarante ans de clandestinité et décédé mercredi 13 juillet dans un hôpital pénitentiaire de Milan, serait au minimum monté sur le podium au côté de Toto Riina, arrêté en 1993, à qui il succéda comme « capo dei capi » (chef des chefs) à la tête de la Cosa Nostra sicilienne. Sa cruauté, sa capacité à échapper à la police, les complicités dont il a bénéficié parmi les habitants de l’île aussi bien que dans l’appareil d’Etat, ont forgé la légende de cet homme réputé invincible, mais que la maladie avait réduit à un état végétatif depuis plusieurs années.

Réformé du service militaire en 1955 en raison de son « profil inadapté », il continue son petit business de boucher clandestin. . « Après lui, l’herbe ne repoussait pas » Italie : onze proches du chef de cosa nostra arrêtés - le Parisien. Coup de filet anti-mafia en Italie.

Italie : onze proches du chef de cosa nostra arrêtés - le Parisien

La police a annoncé lundi l'arrestation en Sicile de 11 personnes soupçonnées d'aider Matteo Messina Denaro, le chef de Cosa Nostra, la mafia italienne, en fuite depuis 1993. Cet homme de 53 ans est considéré comme le successeur des deux grands boss historiques de Cosa Nostra, Toto Riina et Bernardo Provenzano, tous deux en prison. Parmi les personnes arrêtées figure Vito Gondola, 77 ans, un ancien boss mafieux, accusé de diriger le réseau secret de communications de Messina Denaro. Les mafieux communiquent à l'aide de «pizzini», des messages écrits sur du papier à travers lesquels un chef donne des instructions aux membres de son groupe.

«J'ai la nourriture pour les moutons qui est prête», «il faut tondre les moutons», «le fromage est prêt à être retiré» ou «je t'ai mis la ricotta de côté, tu viens plus tard» sont certaines des phrases utilisées par les membres du réseau pour faire circuler les ordres et les informations. Condamné à la perpétuité.

Quand la police italienne révèle les rites de la Cosa Nostra. Vote à main levée pour élire le nouveau boss, que l'on embrasse sur le front en signe de respect, avant de se lancer dans une vendetta sur son ordre : tels sont les rites de Cosa Nostra que la police italienne a révélés samedi.

Quand la police italienne révèle les rites de la Cosa Nostra

Grâce à une enquête de plusieurs mois, les policiers anti-mafia ont arrêté vendredi six personnes appartenant au clan Santa Maria del Gesu, l'un des plus dangereux de Sicile, soupçonnées d'avoir participé au meurtre d'un homme de 29 ans le 3 octobre dernier. Embrassé sur le front par ses subordonnés. Parmi elles, Giuseppe Greco, 53 ans, avait été "élu" plus tôt dans l'année nouveau chef de ce clan basé dans un quartier de Palerme, lors d'un vote à main levée, à l'intérieur d'une boutique de barbier. Philippe Conrad, La mafia sicilienne : de « l'honorable société » à l'internationale du crime. C'est l'assassinat en 1982 du général Dalla Chiesa, l'homme qui portait tous les espoirs des Siciliens dans la lutte contre la Mafia, qui, par les manifestations que son enterrement suscita, contraignit les pouvoirs publics à prendre vraiment tous les moyens pour rétablir un état de droit dans l'île.

Philippe Conrad, La mafia sicilienne : de « l'honorable société » à l'internationale du crime

Philippe Conrad, historien, nous rappelle comment à ses origines « l'honorable société », premier nom de la Mafia et produit des traditions locales, fut d'abord un moyen pour les insulaires de résister aux différents envahisseurs qui se sont succédé dans son histoire et de protester contre la désaffection dont ils étaient l'objet de la part du pouvoir central. Cependant, le contre-pouvoir du départ devint un « système parallèle d'autorité » qui se substitua au pouvoir local jusqu'à constituer un État dans l'État. Mafia sicilienne : Cosa Nostra. Les mafias implantées en Italie du Sud sont au nombre de cinq : la Ndrangheta en Calabre, la Sacra Corona Unita dans les Pouilles, la Cammora en Campanie, la Stidda en Sicile occidentale et la Cosa Nostra en Sicile orientale.

Mafia sicilienne : Cosa Nostra

Cosa Nostra : mafia d’origine sicilienne Cosa Nostra : une naissance en Sicile dans les années 1860.