background preloader

Santé et bien-être au travail

Facebook Twitter

Great place to work

Baromètre social. L'exemple de Google. Bienvenue sur le site EVREST - Evolution et relation en santé travail. Le digital: levier du bien-être au travail ? - MBA DMB. S’il y a quelques années le «burn-out» était sur les lèvres de tout le monde dans l’univers corporatiste, aujourd’hui les entreprises se penchent avec intérêt sur un nouveau phénomène qui semble remettre en question leur culture et ébranler même leur fonctionnement : le «bored-out» (l’ennui au travail).

Le digital: levier du bien-être au travail ? - MBA DMB

Et par conséquent, le bien-être au travail, le bonheur des employés sont devenus politiques de ressources humaines. Le bien-être au travail, le nouveau moteur de l’engagement des employés Ce n’est plus seulement un sujet à la mode pour les CEO, mais une préoccupation réelle des RH qui se trouvent « coincés » à trouver vite des solutions s’ils veulent avoir des employés performants et garder leurs talents ou attirer les nouveaux talents de la génération Z.

Ce n’est donc pas une surprise que les « ressources humaines » évoluent vers les « relations humaines » et vers une compréhension holistique de leurs employés, dont le bonheur professionnel et personnel ne peuvent plus être séparés. Guide pratique sur les risques psychosociaux.

Actus mal-être au travail 2016

Inforisque.info - Management par le stress : délictueux et… inefficace. Le 4 juillet dernier, les juges ont mis en examen l'ancien PDG de France Télécom, Didier Lombard suite à la vague de suicides qui avait frappé l'entreprise en 2008 et 2009 (2).

Inforisque.info - Management par le stress : délictueux et… inefficace

Troubles psychiques et politique managériale Quelle que soit son issue finale, cette procédure fera date. Indépendamment même des spécificités du dossier, elle démontre en effet qu'après des années de déni, le stress professionnel devient, dans notre pays, une préoccupation majeure. De façon moins spectaculaire, d'autres décisions de justice récentes vont dans le même sens. Dans un arrêt du 10 mai dernier, la 5e chambre de la Cour d’appel de Versailles a ainsi considéré que le constructeur automobile Renault était coupable d'une “faute inexcusable” suite au suicide d'un technicien informatique. [Tribune] Mettre fin à la "culture du héros" pour prévenir les risques liés à l’hyperconnexion - Management. Une dizaine d’années après la démocratisation des smartphones en milieu professionnel, arrive le constat des effets pervers associés à un usage irraisonné des outils numériques.

[Tribune] Mettre fin à la "culture du héros" pour prévenir les risques liés à l’hyperconnexion - Management

Deux tiers des travailleurs français expriment le souhait que leur employeur se saisisse du sujet et mette en place des actions de régulation. L’entrée en vigueur des dispositions de la loi El Khomri sur la déconnexion, en janvier 2017, devrait y aider. Face à un flux excessif d’information, non maîtrisé, dont découle une accélération du rythme de travail, le sentiment d’obligation de réactivité et d’instantanéité fait loi dans grand nombre d’environnements professionnels.

Face à cette culture de l’urgence Les travailleurs sont fréquemment amenés à prendre sur leur temps de vie personnelle pour continuer à gérer ce qu’ils n’ont pas eu le temps de gérer sur leur temps de travail. Risques psycho-sociaux: les entreprises s'inquiètent mais ne font pas grand chose. Aude Selly : "Mon burn-out a failli me tuer" A seulement 30 ans, Aude, gestionnaire des ressources humaines dans une grande société, a fait un burn-out sévère suivi d’une tentative de suicide.

Aude Selly : "Mon burn-out a failli me tuer"

Un salarié sur quatre a connu une dépression ou un burn-out. A.Ch. avec AFP Publié le Mis à jour le Un quart des salariés français dit avoir déjà subi un problème psychologique grave ou du harcèlement moral au cours de sa carrière et plus de 40% des salariés constatent une dégradation du climat social au travail depuis un an, selon un baromètre du Cegos publié jeudi.

Un salarié sur quatre a connu une dépression ou un burn-out

Depuis un an, 42% des salariés et 50% des managers ont constaté une dégradation du climat social dans leur entreprise, contre 34% des directeurs et responsables des ressources humaines, selon le baromètre 2015 du climat social et de la qualité de vie au travail. Burn out : symptômes, prévention, remèdes. Le burn-out se caractérise par un sentiment de fatigue intense (émotionnel, mental et physique).

Burn out : symptômes, prévention, remèdes

Il s'installe souvent après une accumulation de stress poussant la personne à bout. Dès les premiers signes, il est important de consulter un médecin au plus tôt. S'il n'est pas soigné la personne peut souffrir de dépression, déclencher d'autre pathologies. Dans la vie privée du couple, il peut mener au divorce, et dans la vie professionnel, à la perte d'emploi. Troubles émotionnels et psychologiques (irritabilité, isolement, perte de confiance en soi, autodénigrement), épuisement physique (fatigue, fragilité face aux maladies, hypertension, douleurs musculaires et articulaires, déséquilibre alimentaire, insomnies) et perte de motivation.

Le stress au travail n'est pas une fatalité. « Il est temps d’en finir avec le tabou autour de la souffrance de l’entrepreneur » LE MONDE | | Par William Nahum (Président national du Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises) Par William Nahum, président du Centre d’information sur la prévention des difficultés des entreprises (national) Concept mal défini et non reconnu comme pathologie médicale, le burn-out, ou épuisement professionnel, est un phénomène dont l’ampleur est difficilement quantifiable : de 30 000 à 3 millions de personnes touchées selon les études, qui ne portent toutefois que sur la population salariale.

« Il est temps d’en finir avec le tabou autour de la souffrance de l’entrepreneur »

Or, les chefs d’entreprise sont loin d’être épargnés : les dirigeants de TPE/PME sont eux aussi exposés au risque de burn-out, les poussant parfois à l’extrême puisqu’un à deux chefs d’entreprise se suicident chaque jour. Face à ce constat pour le moins alarmant, il est nécessaire de parler de cette souffrance afin que les dirigeants en difficulté sachent qu’ils ne sont pas seuls. Sortir de l’isolement Libérer la parole. Dix astuces pour laisser son stress au bureau. Rire au travail: un "anti-stress magnifique" GRAND ECRAN  Les Heures souterraines.

Le compte pénibilité

Prévention au travail : l'exemple d'un centre de tri des déchets. Santé au travail, sécurité au travail – Informations Travailler Santé. La sieste peut augmenter considérablement l'apprentissage. Malheureusement, dans beaucoup d’endroits, à cause de notre mode de vie, faire une sieste en milieu d’après-midi est considéré comme un luxe, et dans certains cas, c’est un signe de pure paresse.

La sieste peut augmenter considérablement l'apprentissage

Mais avant de culpabiliser pour la petite sieste de ce weekend ou de vous endormir pendant un film, rassurez-vous, faire une petite sieste est réellement bon pour vous et c’est un phénomène tout à fait normal dans le rythme circadien. De nos jours, même si nous dormons suffisamment la nuit, notre attention et notre vigilance se dégradent. Bilan social rsas 2015. Les manutentions manuelles - Santé et Sécurité au Travail en PACA. Quel est le bon taux d’absentéisme ? Publié le 21-SEP-10 par ANACT | Imprimer Une question souvent posée par les responsables d’entreprises consiste à se demander quel est le bon taux d’absentéisme de l’entreprise ou de tel secteur de celle-ci ?

Quel est le bon taux d’absentéisme ?

Cette question amène à une demande de comparaison avec d’autres entreprises, de la même branche professionnelle ou du même territoire. Il s’agit de se rassurer… ou parfois, au contraire, de dramatiser la situation pour tenter ensuite d’apporter des correctifs à celle-ci. L’approche comparative rencontre cependant rapidement des limites. De ce point de vue, il s’agit alors moins de se comparer avec d’autres (et de procéder hâtivement à du benchmarking) que d’enregistrer les variations à la hausse et à la baisse du taux d’absentéisme dans la situation propre de l’entreprise.