background preloader

Droit_BTS

Facebook Twitter

Isabelle Falque-Pierrotin (CNIL) : "Les droits des internautes vont être renforcés" "Les entreprises vont voir leurs responsabilités très renforcées" en termes de respect des données personnelles sur internet, a déclaré Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL, la Commission nationale informatique et libertés, lundi 27 mars sur franceinfo.

Isabelle Falque-Pierrotin (CNIL) : "Les droits des internautes vont être renforcés"

"Il y aura surtout un niveau de sanction supérieur", grâce au nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles, qui entrera en application le 24 mai 2018 : "Nous passons à une sanction de l'ordre de 4% du chiffre d'affaires mondial. " Ces sanctions visent à "alerter les entreprises" car seulement "10% d'entre elles s'estiment à ce jour capables d'être prêtes pour 2018. C'est un changement de culture, un changement d'outils, ça ne se fait pas en un jour.

" franceinfo : Sait-on ce qu'on laisse derrière soi sur internet, quand on fait des achats ou que l'on va sur les réseaux sociaux ? Isabelle Falque-Pierrotin : Non, je crois que l'on ne mesure pas exactement l'ampleur et le fonctionnement de cet écosystème. Le « technostress » : l’impact des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur nos habitudes et notre qualité de vie au travail. Pourquoi les consommateurs ne lisent pas les politiques de confidentialité. Les politiques de confidentialité sont souvent trop longues et usent d'un jargon juridique peu accessible pour de nombreux consommateurs qui renoncent ainsi à les lire et à les comprendre.

Pourquoi les consommateurs ne lisent pas les politiques de confidentialité

"J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité". Cette case placée en bas de la plupart des formulaires est souvent cochée machinalement, sans même y prêter attention. Pourtant elle implique le partage de ses données personnelles avec un tiers encadré par des règles sur lesquelles de nombreux consommateurs font l'impasse. Selon une étude de BCG Big Data réalisée auprès de 8 000 consommateurs européens en 2015, 66% d'entre eux ne lisent pas les politiques de confidentialité car ils les jugent trop longues et complexes. Ils sont 26% à les trouver trop difficiles à comprendre et 52% à être découragés par l'abus de langage juridique. 34% des consommateurs interrogés estiment même qu'il ne vaut pas la peine de lire les règles de confidentialité, persuadés que les entreprises ne sont pas honnêtes.

Numérique : que change la loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique ? - République numérique : que change la loi du 7 octobre 2016 ? - Dossier d'actualité. ©fotolia.com La loi pour une République numérique a été promulguée le 7 octobre 2016.

Numérique : que change la loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique ? - République numérique : que change la loi du 7 octobre 2016 ? - Dossier d'actualité

Elle est le fruit d’un processus inédit de consultation et de co-création, qui a débuté fin 2014 par une concertation nationale sur les enjeux du numérique et s’est poursuivi à l’automne 2015 par une consultation en ligne sur le texte de l’avant-projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement.. La loi entend encourager l’innovation et l’économie numérique, promouvoir une société numérique protectrice et garantir l’accès de tous au numérique. Certaines de ses dispositions doivent encore être précisées par des décrets (une quarantaine) d’ici le printemps 2017.

La circulation des données et du savoir L’ouverture des données publiques par défautAvec la loi, l’ouverture des données publiques ou "open data", déjà pratiquée par l’État et une centaine de collectivités locales pionnières, franchit un nouveau cap. Éléments d’actualité juridique. La rubrique ne vise aucunement l’exhaustivité, mais a pour but d’attirer votre attention sur quelques points importants d’évolution du droit portant sur les programmes étudiés en STMG, BTS tertiaires et DGEMC. 1.

Éléments d’actualité juridique

Modification du droit des obligations Une importante réforme du droit des obligations intervient au 1er octobre 2016. (Ordonnance n° 2016-131 du 10 février 2016 portant réforme du droit des contrats, du régime général et de la preuve des obligations). Rappel : les contrats conclus avant la mise en application de la loi restent régis par le droit antérieur. Dans le tableau ci-dessous retrouvez les principales modifications concernant les programmes de droit en STMG, BTS et DGEMC. Tracer mon ombre numérique : Outils en ligne pour gérer ses données personnelles et privées. Tracer mon ombre numérique : c’est le nom d’un site et d’un outil en ligne gratuit et non intrusif pour découvrir les traces que vos laissez sur Internet et connaître divers moyens de les réduire.

Tracer mon ombre numérique : Outils en ligne pour gérer ses données personnelles et privées

Ce projet a été développé par Tactical Technology, organisation à but non lucratif créé en 2003 et basée à Berlin qui propose des outils pratiques notamment en matière de respect des données personnelles et de la vie privée, de confidentialité de l’information… Ceci avec la volonté d’un nécessaire recul critique par rapport au numérique au sens large. Comment gérer concrètement son empreinte numérique Le site Tracer mon ombre numérique propose de découvrir les « ombres numériques » utilisées au quotidien (traces laissées en ligne) et fournit les moyens de changer et/ou réduire les informations et données confidentielles déposées en ligne.

Vous, vos amis, votre famille et vos collègues apprenez ainsi à préserver votre sécurité et vie privée dans le monde numérique.