background preloader

Théâtre

Facebook Twitter

<i>L’Amour au théâtre français</i> ou <i>La Comédie française</i> Contexte historique C’est sous l’influence de son maître Claude Gillot que Watteau va s’intéresser à l’art dramatique et s’initier aux sujets théâtraux.

<i>L’Amour au théâtre français</i> ou <i>La Comédie française</i>

Lorsque Watteau, tout jeune homme, arrive de Valenciennes, Paris comptait, au début du XVIIIe siècle, deux théâtres « privilégiés » : la Comédie-Française et l’Opéra. Le Théâtre-Français (Comédie-Française) donnait en saison deux pièces par jour, alternant tragédie et comédie, tandis que l’Opéra (Académie royale de musique) était spécialisé dans les spectacles chantés et dansés. Cette effervescence théâtrale parisienne, à laquelle il faut associer la commedia dell’arte toujours très en vogue, bien que les comédiens italiens, sur ordre royal, aient été chassés de France en 1697, sera une source d’inspiration originale pour Watteau qui, à la différence de son maître Gillot, imagine et reconstitue plus qu’il ne représente des pièces jouées.

La datation précise du tableau reste encore mystérieuse, à l’image de la vie même de l’artiste. Le grand retour du comique théâtral. Contexte historique Au cours du XIXe siècle, l’essor de la bourgeoisie et l’influence de ses mœurs sur le reste de la société suscitent la dérision de nombreux esprits libres, notamment parmi les écrivains.

Le grand retour du comique théâtral

Si le Joseph Prudhomme d’Henri Monnier représente le type du bourgeois satisfait se gargarisant de lieux communs (« C’est mon opinion et je la partage »), l’œuvre théâtrale de Labiche, moins caricaturale, s’applique à en montrer les travers et la médiocrité au moyen du rire : « Je me suis adonné presque exclusivement à l’étude du bourgeois, du “philistin” ; cet animal offre des ressources sans nombre à qui sait le voir, il est inépuisable. » Doué d’une grande verve, Labiche écrivit en collaboration avec d’autres auteurs (Clairville, Dumanoir, Émile Augier) de nombreuses comédies dans lesquelles il fustige gentiment le bon sens bourgeois (Un chapeau de paille d’Italie, 1851 ; Le Voyage de Monsieur Perrichon, 1860 ; La Poudre aux yeux, 1861 ; La Cagnotte, 1864).

Analyse des images. Le succès du mélodrame. L'histoire par l'image. Contexte historique Apparu durant la Révolution, le mélodrame a conquis la scène populaire et s’est imposé au début du XIXe siècle comme un genre phare.

L'histoire par l'image

Avec des pièces comme Victor ou l’Enfant de la forêt (1799), Coelina ou l’Enfant du mystère (1800) ou La Femme à deux maris, R. C Guilbert de Pixérécourt a créé l’archétype du genre grâce à des personnages manichéens, à un recours permanent à l’emphase, au pathétique, et à l’utilisation d’effets de scène pour souligner l’intensité dramatique ; les dialogues sont grandiloquents et la mise en scène ne recule devant aucune outrance. Tout est fait pour procurer au public de fortes émotions. La mise en abyme dans L'Illusion comique, Corneille. L’Illusion comique est une pièce de théâtre en cinq actes écrite par Pierre Corneille en 1635, représentée pour la première fois au théâtre du Marais.

La mise en abyme dans L'Illusion comique, Corneille

===I) Corneille=== Pierre Corneille (1606-1684), ou « le Grand Corneille » est un dramaturge et poète français du XVIIe siècle. Il écrivit d'abord des comédies comme Mélite, La Place royale, L'Illusion comique, et des tragi-comédies Clitandre (vers 1630) et en 1637, Le Cid, qui fut un triomphe, malgré de nombreuses critiques. Les essentiels de la littérature. Louis XIV fonde la Comédie-Française en 1680.

Les essentiels de la littérature

Ce théâtre a pour mission de concurrencer, grâce à un répertoire en français, la Comédie-Italienne très en vogue depuis le milieu du XVIe siècle. Il abrite une compagnie composée de trois troupes rivales : l'Illustre Théâtre de Molière, le Théâtre du Marais et le Théâtre de l'hôtel de Bourgogne. Ses 27 acteurs et actrices sont choisis par le roi pour leur talent. La Comédie-Française obtient le monopole des représentations en français à Paris. Son répertoire se compose de pièces de Racine, Corneille, Molière, Scarron et Rotrou. Le Jeu de l'Amour et du Hasard. LE CLASSICISME. - Je veux vous parler encore avec la même sincérité que j'ai déjà commencé, reprit-elle, et je vais passer par-dessus toute la retenue et toutes les délicatesses que je devrais avoir dans une première conversation, mais je vous conjure de m'écouter sans m'interrompre.

LE CLASSICISME

Je crois devoir à votre attachement la faible récompense de ne vous cacher aucun de mes sentiments, et de vous les laisser voir tels qu'ils sont. Ce sera apparemment la seule fois de ma vie que je me donnerai la liberté de vous les faire paraître; néanmoins je ne saurais vous avouer, sans honte, que la certitude de n'être plus aimée de vous, comme je le suis, me paraît un si horrible malheur, que, quand je n'aurais point des raisons de devoir insurmontables, je doute si je pourrais me résoudre à m'exposer à ce malheur.

Famille de Louis XIV divinisée, Jean Nocret. Contexte En 1670, à Saint-Cloud, dans l’antichambre de Monsieur, un tableau où, sous un dessein allégorique, il y a une assemblée des dieux où est représentée la famille royale au nombre de dix-huit figures, chacune grande comme nature.

Famille de Louis XIV divinisée, Jean Nocret

Premier peintre de Philippe d’Orléans, le frère du Roi, dit Monsieur, Jean Nocret réalisa à sa demande de nombreux portraits, et de multiples décors peints destinés à orner les châteaux de Fontainebleau et de Saint-Cloud. Cette dernière demeure était la favorite de Monsieur, et c’est donc dans le fabuleux château de Philippe d’Orléans que cette huile sur toile monumentale, l’Assemblée des dieux, a été réalisée par le peintre en 1670. Les divinités mythologiques et les héros de l’Antiquité étaient forts à la mode à cette époque, et ce depuis la Renaissance. Théâtre classique - Dossier Molière. Né à Rouen le 6 juin 1606 et mort à Paris le 1er octobre 1684.

Théâtre classique - Dossier Molière

Fils d'un maître des Eaux et Forêts de Rouen. Académicien en 1647. Théâtre classique - Dossier Molière. Né en 1639 à la Ferté-Millon et mort en 1699 à Paris.

Théâtre classique - Dossier Molière

Orphelin de père et de mère à cinq ans, académicien à 34 (janvier 1673). Il écrivit onze tragédies, une comédie et un spectacle avec Lulli. Historiographe du Roi à partir de 1677. Théâtre classique - Dossier Molière. De son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin.

Théâtre classique - Dossier Molière

Comédien, chef de troupe, auteur dramatique. Né le 15 janvier 1622, rue Saint Honoré à Paris et mort le 17 février 1673, rue de Richelieu à Paris. Fils d'un tapissier du Roi. Portait de Nicolas Mignard, en costume de César dans La Mort de Pompée, tragédie de Pierre Corneille Les thématiques du théâtre de Molière sont principalement : Littérature et langages de l'image : « Œdipe roi », de Sophocle, de Pier Paolo Pasolini. Étude d'une œuvre intégrale : Phèdre de Jean Racine — Site Lettres de l'académie de Lille. Déroulement des séquences Séance 1 Qu’est-ce qu’un mouvement littéraire ? Bref rappel des connaissances de seconde. Mise au point sur le classicisme : Document distribué et lu au préalable. La tragédie et la comédie au XVIIe siècle — Site Lettres de l'académie de Lille.

[379] - Les rapports entre auteur et metteur en scène. Suggestions des colistiers : J’ai un vague souvenir d’un tel comportement de la part de Beckett, à propos de En attendant Godot.En fait, en vérifiant dans un livre (En attendant Godot, collection Ellipses, par Christine Vuillard.), il s’avère que Beckett a rencontré Roger Blin en 1950 à l’occasion de la première mise en scène de la pièce. Ils deviennent amis, et Beckett participe très activement aux répétitions, ce qu’il fera constamment par la suite (il fait une grande confiance à Blin, pour sa fidélité à ses textes, et lui confie toutes ses mises en scènes). Il n’assiste pas à la Première mais y envoie Suzanne (sa femme), et adresse à Blin une lette exigeant la chute complète du pantalon d’Estragon, afin de « casser » la violente émotion créée par la scène.[...] [396] - Théâtre de dérision et abus de pouvoir.

ARISTOPHANE, Lysistrata. ARRABAL F., Pique-nique en campagne, comédie en un acte. BRECHT B., La Résistible ascension d’Arturo Ui. BECKET S., En attendant Godot. Pierre Corneille - Page 3 - France Culture. Pierre Corneille - Page 2 - France Culture. Pierre Corneille - France Culture. Œuvres poétiques de Chénier/Moland, 1889/Imitation de Virgile. Trahi d’une perfide indigne de mes soins, Dieux, quoique de son crime inutiles témoins, C’est cependant à vous qu’à mon heure dernière Je viens contre l’ingrate adresser ma prière. Amour, tu me fus cher entre les immortels ; De roses mille fois décorant tes autels, Et couronnant ton front de pieuses guirlandes, À tes pieds j’épandis mes plus belles offrandes. Que Mopsus, s’il le peut, t’en vienne dire autant.

Médée (Sénèque) BookMédéeSénèque le JeuneE. GreslouC. L. F. Médée (Euripide) [134] - Témoin caché au théâtre. Étudier une pièce de théâtre. Qu'est-ce que le théâtre ? Recherche documentaire guidée sur Internet. Philagora, ressources culturelles. Propositions pour l'étude du théâtre en classe de seconde. <i>Electre</i> de Jean Giraudoux, une "tragédie bourgeoise" [456] - Placere et docere. Lire une tragédie antique : séquence sur Œdipe.

Réflexions sur le mythe d'Antigone. Antigone - Jean ANOUILH - Le prologue - Théâtre - Méthodes et problèmes. Le site de référence sur l'œuvre de Molière. Nouvelle page 2. Glossaire du théâtre. Dictionnaire Dramatique. [259] - La représentation théâtrale au XVIIe siècle. Règle des trois unités. [292] - La lettre au théâtre. [143] - Pièces de théâtre pour les Seconde. [236] - Romans sur le théâtre. [381] - Parodies au théâtre. Lycée > Seconde > OE : Tragédie-comédie au XVIIe. Quelles activités d'écriture dans une séquence sur le théâtre ?

La tragédie classique - Phèdre. L'Ecole des femmes de Molière. L'Ecole des femmes. L'Île des esclaves suivie de La Colonie. Phèdre. Les Caprices de Marianne. Les Précieuses ridicules. Les Femmes savantes. L'École des femmes. Nouvelle page 1. [400] - Etudier <i>Tartuffe</i> [73] - Les vidéos de <i>Tartuffe</i> Médée (Corneille)

Le Cid. Phèdre (Racine), Didot, 1854. [190] - Quiproquos tragiques au théâtre. Propositions autour de la femme au théâtre en classe de 2nde. Propositions pour l'étude du théâtre en classe de seconde.