background preloader

Journal de bord 02/12/2014

Facebook Twitter

Breizh Cola. Histoire du produit En 1990, au cœur de la Bretagne, dans un château de la duchesse Anne, la Brasserie Lancelot dirigée par Bernard Lancelot, a créé le Breizh Cola. L’idée du fondateur du groupe breton, était de concurrencer les grands groupes tels que Heineken et Kronenbourg avec des petites brasseries typiquement bretonnes. Son premier succès fût la Cervoise, bière ancêtre du fameux breuvage tradition gaulois. Le Breizh Cola, quant à lui, a été créé en 2002 par Stéphane Kerdodé, stagiaire dans les brasseries Lancelot et Eric Ollive, responsable de production de l’entreprise et ingénieur en biochimie. A cette époque, la production de limonades était en vogue, ce qui les a poussés à diversifier de leurs offres, d’où la naissance du Breizh Cola, une boisson identitaire qui sera servie uniquement dans le grand Ouest. Dates clés : 2001 : Stéphane Kerdodé et Eric Ollive projettent le lancement d’une boisson bretonne. 2002 : création de Breizh Cola.

Présentation du produit Caractéristiques Année Oui. La guerre des colas enflamme la Bretagne. Dossier | Quand Breizh Cola part à la conquête de nouveaux marchés. Morandini Zap: Des jeunes bretons fiers du Breizh Cola face au Coca Cola (Jean-Marc Morandini.com) Du Breizh Cola au Poitou Cola, les sodas deviennent régionaux. Esprit d'équipe : Breizh Cola parie sur le football breton. Partenaire principal de trois clubs de foot régionaux, le fabricant de soda mise sur le ballon rond pour développer son image de marque et stimuler ses salariés. Stéphane Kerdodé, cofondateur, explique ce choix de coeur et de raison. La Bretagne est traditionnellement attachée au football. Cela explique votre sponsoring ? Effectivement, le foot et le cyclisme sont les sports favoris des Bretons.

Notre aventure a commencé en 2002 aux côtés du Stade brestois. J'ai un lien très fort avec cette équipe, c'est à Brest que j'ai fait mes premiers pas de supporter ! Ce club nous a fait confiance alors que nous étions encore tout petits. Aujourd'hui, les équipes de Vannes, Rennes et Brest portent vos couleurs : n'est-ce pas délicat de soutenir des clubs concurrents ? Notre produit a une forte identité régionale, nous pouvions difficilement faire des choix au sein du territoire breton sans risquer d'en vexer certains ! Ce sponsoring sportif rejaillit-il dans la vie de l'entreprise ? Breizh Cola, partenaire du développement sportif en Bretagne. Breizh Cola marche vers la capitale. Afin d'être publiée, votre note : - Doit se conformer à la législation en vigueur.

En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l'incitation à la haine raciale et à la discrimination, l'appel à la violence ; la diffamation, l'injure, l'insulte et la calomnie ; l'incitation au suicide, à l'anorexie, l'incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d'auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. - De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. - D'autre part, les messages publicitaires, postés en plusieurs exemplaires, rédigés en majuscules, contenant des liens vers des sites autres que 20Minutes ou trop longs seront supprimés.

Face aux sodas du terroir, Coca-Cola c'est pas ça. Direction Paname. Pour son dixième anniversaire, Breizh Cola part à l'assaut des supermarchés parisiens. Fruit de la collaboration entre Stéphane Kerdodé et Eric Ollive, cadres de la brasserie Lancelot, le Cola du Phare Ouest a réussi, en une décennie, à s'imposer sur son marché. Elaboré à partir d'arômes du fruit des arbres de Cola, puis mélangés à de l'eau enrichie en CO2, avec quelques acidifiants, ainsi qu'un zeste de caféine et de caramel, ce "cola breton" peut en effet se targuer d'avoir réussi à conquérir 15% du marché des colas dans les cinq départements de l'ouest de la France, juste derrière... l'américain Coca-Cola.

Si Breizh Cola est le premier cola régional à avoir vu le jour, en 2002, la marque a depuis fait des émules. Corsica Cola sur l'île de Beauté, Fada Cola à Marseille, Berry Cola dans l'Indre, Bougnat Cola en Auvergne, Meuh Cola en Normandie... Presque chaque région compte désormais sa propre boisson brune gazéifiée. Et la demande existe. Mais pas seulement. Breizh Cola : L’incroyable success-story du « Coca Breton » - Culture Breizh, le site 100% Bretagne. Jusqu’à présent uniquement distribué sur les cinq départements bretons, le Breizh Cola est aujourd’hui disponible dans les supermarchés de la capitale. Un débarquement accompagné d’une communication jouant à fond la carte de l’humour et du folklore décalé dans le but de toucher l’énorme communauté des Bretons de Paris évaluée à un million de membres. Après seulement dix années d’existence, Breizh Cola détient aujourd’hui en Bretagne 10 % de parts de marché et jusqu’à 15 % sur les bouteilles d’un litre et demi.

Derrière Coca-Cola, la marque bretonne est ainsi parvenue, avec ses 15 millions de bouteilles vendues en 2012, à détrôner Pepsi-Cola en parts de marché. Un phénomène ! Itinéraire d’une success-story bretonne. A peine mis sur le marché, l’engouement des cafetiers, des débitants de boisson et du public est immédiat et dépasse même les espérances de ses créateurs si bien qu’un an après son lancement, un million de bouteilles sortent désormais de l’usine. L’aventure continue… Breizh Cola. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Breizh Cola (Bretagne Cola en langue bretonne) est une boisson gazeuse, un altercola breton commercialisé dès 2002 par la brasserie Lancelot et distribué via sa filiale Phare Ouest, dont le siège social de la brasserie se situe au Roc-Saint-André dans le Morbihan. Ce cola régional français tire son nom de sa première composition, l'utilisation de noix de kola, et du nom breton de la Bretagne.

Historique[modifier | modifier le code] Premier cola régional français en terme d'ancienneté[2], le Breizh Cola a inspiré d'autres colas régionaux[1], apportant son expertise au développement de certains[2]. En 2011, l'entreprise Lancelot a investi 3 millions d'euros, dont 2 millions à l'usine du Roc-Saint-André et 1 million dans une ligne d'embouteillage PET mise en service en mars à Domagné (Ille-et-Vilaine)[3]. Production[modifier | modifier le code] Du Breizh Cola vendu au Japon Le Breizh Cola a été fabriqué à Brest, dans le Finistère jusqu'en 2007.