background preloader

Education et numérique

Facebook Twitter

A Issy-les-Moulineaux, les petits bidouillent déjà avec le code informatique. A 6 ans, certains savent à peine lire mais programmer un jeu vidéo ne leur fait pas peur: après la classe, des enfants d'Issy-les-Moulineaux mettent les doigts dans le code informatique, un premier pas vers l'accès à "la citoyenneté numérique".

A Issy-les-Moulineaux, les petits bidouillent déjà avec le code informatique

Après le goûter, huit enfants surexcités s'installent derrière les ordinateurs. Pas pour jouer à un jeu, mais pour l'inventer. Chaque semaine depuis janvier, ces élèves de l'école Paul-Bert apprennent avec Yazid, animateur de la Ville, à programmer un casse-briques à partir du logiciel Scratch. Conçu par le prestigieux Massachusetts Institute of Technology, il permet aux enfants de créer des jeux ou des animations en manipulant des blocs visuels comme autant de maillons composant un algorithme. Dans la salle, les bidouilleurs sont absorbés par leur projet. Bourdieu a créé l’école qu’il dénonçait. Eugénie Bastié.

Bourdieu a créé l’école qu’il dénonçait

Dans votre livre Les déshérités (Plon, 2014), vous accusez Descartes, Rousseau et Bourdieu d’être responsables de la destruction de la transmission. Pourquoi incriminez-vous ces trois grands auteurs ? François-Xavier Bellamy. Il s’agit moins d’un réquisitoire que d’une tentative d’explication. Le numérique à l'école. Le social media, une stratégie de référencement efficace pour l'enseignement supérieur ? Cours magistraux, travaux dirigés, analyses détaillées… ces contenus, générés par les enseignants, sont extrêmement nombreux et variés.

Le social media, une stratégie de référencement efficace pour l'enseignement supérieur ?

Ainsi, « les établissements d’enseignement supérieur ont un avantage considérable sur tous les diffuseurs et producteurs de contenu : ce dernier est au cœur de l’activité de l’établissement et a déjà acquis une place légitime du fait de sa destination » estime Andria Andriuzzi, digital manager à ESCP Europe. « La majorité des enseignants n’a pas de présence en ligne ou ne produit pas de contenu en ligne » ajoute-t-il. Pourtant, « les enseignants proposeraient volontiers des contenus s’ils étaient accompagnés dans cette démarche ». Selon lui, au-delà du besoin de formation et d’accompagnement des enseignants, il est nécessaire de les décharger de leurs responsabilités administratives, particulièrement chronophages, et qui pourrait être effectuées par des assistants pédagogiques.

Des obstacles à la généralisation d’une pratique Incertitudes juridiques. Les cours d’informatique au début du primaire : pour ou contre? - Infobourg.com. Voilà la question posés récemment aux membres de l’International Society for Technology in Education (ISTE).

Les cours d’informatique au début du primaire : pour ou contre? - Infobourg.com

Les résultats vous surprennent-ils? Qu’auriez-vous répondu? L’article qui rapporte les principaux arguments positionne à la fois le pour et le contre. L’objet de la question concerne l’école élémentaire, c’est-à-dire de la 1ère à la 5e année (ou, pour nos lecteurs Français, du CP au CM2). À la fin, un diagramme circulaire montre que 390 répondants ont dit Oui, et 62 ont dit Non.

Voici un résumé ainsi qu’une traduction libre de l’article. Absolument! Du côté « pour », les arguments reviennent tout d’abord sur la préparation au monde du travail. Ceci dit, par « cours d’informatique », il ne faut pas se limiter, selon M. NOS ENFANTS ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES. La programmation informatique testée par les enfants (et leurs parents) Comment les ados utilisent-ils les médias sociaux [infographie] Steve Jobs et les pros du numérique ont interdit à leurs enfants d'approcher un iPad. Quand les stars des nouvelles technologies limitent leur usage à leurs enfants © iStock Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook Les tablettes tactiles font partie de notre quotidien depuis quelques années.

Steve Jobs et les pros du numérique ont interdit à leurs enfants d'approcher un iPad

Initiation des enfants au code : l'appel à projets du gouvernement. Le ministère de l’Éducation nationale vient de nous confirmer que l’appel à projet évoqué par Benoît Hamon s’agissant de l’initiation des enfants au code informatique avait bien été publié le 19 juin dernier.

Initiation des enfants au code : l'appel à projets du gouvernement

Next INpact revient donc sur le contenu de ce document, au travers duquel il est bien davantage question de méthodes d'éveil que de contenu. Tout en confirmant que certaines communes pourraient proposer à la rentrée prochaine, de manière facultative et durant le temps périscolaire, une initiation au code informatique, le ministre de l’Éducation a surtout annoncé ce week-end qu’un « appel » avait été lancé le 19 juin dernier aux associations, et ce dans l’objectif de « structurer une offre nationale » en la matière.

Le code expliqué aux enfants. 01net. le 09/06/14 à 18h43 Thiery de Vulpillière, directeur des partenariats Education chez Microsoft.

Le code expliqué aux enfants

Ils s’appellent Leo, Achille ou Abdul. Allongés négligemment sur des gradins et armés de tablettes, ils sont une douzaine d’enfants âgés de 7 à 12 ans qui s’initient à la programmation. Initier nos enfants au code, une idée qui fait consensus via. Faut-il favoriser le logiciel libre à l’école ? 01Business le 23/05/13 à 11h29 Logiciels publics pour école publique ?

Faut-il favoriser le logiciel libre à l’école ?

Un amendement a mis le feu aux poudres. Elue communiste au Sénat, Brigitte Gonthier-Maurin a introduit dans le projet de loi pour la refondation de l’école de la République une phrase stipulant que « le service public utilise en priorité des logiciels libres et des formats ouverts de documents ». Des amendements au projet de loi sur l’Enseignement supérieur et la recherche (ESR), proposés par les écologistes cette fois, visent aussi à favoriser les logiciels libres au détriment des solutions du marché.

L’Afdel estime, par ailleurs, que cette préférence technologique n’aurait pas de sens au niveau industriel, et serait contraire à la politique du gouvernement en faveur de la filière numérique.