background preloader

Idées de films

Facebook Twitter

Le film de la semaine : « Mékong Stories » de Phan Dang Di. Alors que les cinématographies d’Asie se diffusent de plus en plus largement dans le monde et sur les écrans français, la production vietnamienne reste quasiment invisible. « Mékong stories » fait figure d’exception.

Le film de la semaine : « Mékong Stories » de Phan Dang Di

Après « Bie, n’ai pas peur », son premier long métrage, primé en 2010 dans de nombreux festivals, Phan Dang Di choisit à 40 ans de revenir en arrière, au moment où il était étudiant en cinéma à l’école de Hanoi. Pour ce faire, il nous transporte dans le Vietnam des années 90 alors que l’embargo américain, dernier signe tangible de la guerre entre les deux pays, vient d’être levé. Le Vietnam affronte alors une mutation économique considérable, visible à l’œil nu, dans une grande métropole comme Saigon où nous nous trouvons.

Ses héros sans sécurité financière ni certitude affective confrontent leur désarroi et leur trouble aux barrières intimes et aux tabous sociaux qui entravent leurs rêves. Fritz Bauer, un héros allemand un film de Lars Kraume. Fritz Bauer, un héros allemand Un film de Lars Kraume Au cinéma le 13 avril 2016 Pour sauver son pays, il faut savoir le trahir.En 1957, le juge Fritz Bauer apprend qu'Adolf Eichmann se cache à Buenos Aires et rêve de l'extrader.

Fritz Bauer, un héros allemand un film de Lars Kraume

Les tribunaux allemands préfèrent tourner la page plutôt que de le soutenir. Fritz Bauer décide alors de faire appel au Mossad, les services secrets israéliens. + d'infos sur :Le site du distributeur : ARP Sélection. Le film de la semaine : « No Land’s Song » de Ayat Najafi. Quel danger représente le chant féminin qui puisse engendrer l’interdiction officielle de son expression artistique en public ?

Le film de la semaine : « No Land’s Song » de Ayat Najafi

Depuis la Révolution et la prise du pouvoir par l’imam Khomeini en 1979, les femmes iraniennes, en particulier les chanteuses en solo, se heurtent à cet ostracisme incompréhensible. Chala, une enfance cubaine. Synopsis Carmela est une vieille institutrice pour qui enseigner relève d’un véritable sacerdoce et qui considère tous ses élèves comme ses propres enfants.

Chala, une enfance cubaine

Parmi ces derniers, il y a Chala, un gamin déluré peu respectueux des règles mais qui pourvoie aux besoins du ménage car sa mère toxicomane et alcoolique en est incapable. Mais, victime d’une attaque cardiaque, Carmela ne peut protéger le garçon lorsque les services sociaux décident de le placer. Le film de la semaine : « Sleeping Giant » d’Andrew Cividino. Quelle force mystérieuse peut pousser un adolescent timide et doux à s’allier à deux durs à cuire et faire les quatre cents coups ?

Le film de la semaine : « Sleeping Giant » d’Andrew Cividino

Le film de la semaine : Mon maitre d'école, d'Emilie Thérond. Comment rendre hommage à celui qui a accompagné avec bonheur vos premiers pas sur le chemin de l'école ?

Le film de la semaine : Mon maitre d'école, d'Emilie Thérond

La réalisatrice Emilie Thérond revient sur les traces de son enfance dans un petit village du Gard à Saint-Just-et-Vacquières. Elle choisit de suivre son ancien maître tout au long de sa dernière année d'enseignement, avant son départ à la retraite, avec ses élèves d'une classe unique (du CP au CM2). En plaçant Jean-Michel Burel au centre du dispositif, la documentariste se situe aux antipodes de la démarche de Nicolas Philibert, le réalisateur du célèbre "Etre et avoir" (2002) également consacré à la chronique d'une année scolaire d'une classe unique dans un village d'Auvergne.

Fort d'une longue expérience de plus de quarante ans dans le même village où il a formé des enfants sur deux générations au moins, il accompagne les différentes phases de sa dernière année scolaire et les évolutions de ses élèves de sons du Midi, de son parler chantant. Samra Bonvoisin. Trois pépites cinématographiques pour finir l’année 2015 en beauté. Entre le succès colossal de « 007 Spectre », les dernières aventures de James Bond à l’affiche depuis peu, et la sortie planétaire du nouvel épisode de la saga de «La Guerre des étoiles », « Le Retour de la force », comment échapper aux grosses productions américaines ?

Trois pépites cinématographiques pour finir l’année 2015 en beauté

Sans disposer des mêmes moyens publicitaires ni bénéficier du même tapage médiatique, voici quelques films venus d’ailleurs, sources de rêves, d’émotions et d’intelligence du monde. Autrement dit, des pépites cinématographiques à partager, comme autant d’incitations à ‘voir du pays’. « My Skinny Sister » De Sanna Lenken De quelle manière aborder à l’écran un sujet aussi difficile que l’anorexie adolescente sans tomber dans le pathos ou le didactisme ? Cinéma Eldorado. Étienne-Jules MAREY (1830-1904) – LA SCIENCE AU RÉVEIL DES ARTS De Julia Blagny, Anne Bramard Blagny et Josette Ueberschlag.

Cinéma Eldorado

France. 52′. Il y a quelque cent ans, Etienne-Jules Marey, par ses travaux tant scientifiques qu’artistiques, contribua largement à la naissance du cinéma… L’intention de ce film est de cerner la personnalité, l’œuvre et la trace d’un homme exceptionnel, médecin, ingénieur, artiste à son insu, mais aussi visionnaire. Qu’il se soit intéressé au galop du cheval, à la nage de la raie, à la marche de l’homme, aux tourbillons des fumées, à la Science, à la Musique ou à la Danse, Etienne-Jules Marey, en partant de l’étude du mouvement, a induit une nouvelle perception du monde ; et il est juste de lui rendre cette paternité. Avec une question : vers quels univers nous conduit-il ?

Film conseillé aux élèves à partir de la 6ème. De Franck Ekinci et Christian Desmares. Film conseillé aux élèves du CE2 à la 3ème. Le film de la semaine : « Une jeunesse allemande » de Jean-Gabriel Périot. D’où vient le ‘terrorisme’, avatar contemporain de la lutte armée, dans l’histoire récente des sociétés occidentales, européennes notamment ?

Le film de la semaine : « Une jeunesse allemande » de Jean-Gabriel Périot

Comment appréhender le passage de l’activisme rebelle à l’action destructrice chez des jeunes semant la mort tout en proclamant un idéal de justice et de vérité ? En choisissant de remonter le temps, à l’orée des années 60, dans l’Allemagne de l’Ouest, sur les traces des membres de la Fraction Armée Rouge (RAF), organisation terroriste d’extrême-gauche, le jeune réalisateur, Jean-Gabriel Périot, n’a pas peur d’affronter un sujet brûlant. Tournant le dos aux pièges du sensationnalisme ou du raccourci historique, il fait parler des documents d’archives, souvent inédits, restitue chronologiquement l’inscription des parcours individuels de ‘ la bande à Baader’ dans l’histoire de l’Allemagne d’alors. Enfants de l’Allemagne nazie, intellectuels rebelles Terreur meurtrière et guerre des images Regard éclairant sur la fragilité démocratique Samra Bonvoisin.

Le film de la semaine : « une histoire de fou » de Robert Guediguian. Un siècle après l’événement tragique, comment évoquer à l’écran le génocide de 1915 et plaider la cause arménienne ?

Le film de la semaine : « une histoire de fou » de Robert Guediguian

Quelle fiction cinématographique inventer apte à restituer l’onde de choc d’un massacre programmé, nié encore aujourd’hui, en particulier par les autorités turques ? Après un retour intime au pays de ses origines et « Le voyage en Arménie » (2006), Robert Guédiguian explore cette fois-ci l’histoire récente d’Arméniens installés en France et met en lumière les conséquences dramatiques de l’engagement de certains jeunes dans des groupes terroristes.

Inspirée de faits réels et d’un récit authentique, « Une histoire de fou » éclaire un pan, encore largement méconnu, de l’histoire arménienne au XXe siècle. Tout en portant un regard sans complaisance sur les impasses criminelles de la lutte armée, le cinéaste nous offre un drame romanesque, ample et généreux, toujours en accord avec son engagement humaniste. Années 20, génocide et terreur en noir et blanc Invraisemblable vérité.