background preloader

Le jeu et thérapie

Facebook Twitter

Carnet Psy. Dans un hôpital de jour de Bordeaux, recevant des enfants psychotiques et/ou autistes de 2 à 12 ans, l'intérêt de certains de ces enfants pour les jeux vidéo nous a conduit à imaginer, puis à proposer un atelier thérapeutique "Jeux Vidéo".

Carnet Psy

Cet atelier, accueilli tout d'abord avec prudence par les soignants, fait maintenant partie intégrante, depuis plus de trois ans, de la palette d'ateliers thérapeutiques que nous proposons aux enfants. I. Présentation de l'atelier thérapeutique "jeu vidéo" Comme pour tous les autres ateliers thérapeutiques de l'hôpital de jour, cet atelier s'appuie sur un cadre solide dont la cohérence est "garantie" par le soignant. Les règles de cet atelier sont les suivantes : Les enfants ne peuvent utiliser la console que dans des moments bien définis dans leur emploi du temps et en présence du soignant référent de l'atelier. II. Une constatation s'impose : les enfants que nous soignons accrochent très fortement à ce jeu. III. Premier axe. 1. 2. 3. Deuxième axe. Quand le jeu vidéo fait du bien. Alors que certains hôpitaux ouvrent des structures pour soigner des joueurs compulsifs, des psychologues et des psychanalystes ont choisi d'utiliser le jeu vidéo dans leurs thérapies.

Quand le jeu vidéo fait du bien

"La pratique de certains jeux vidéo, jugés violents ou choquants, par des jeunes – public sensibles et fragiles – pose question. Ces contenus sont d'autant plus problématiques qu'ils font souvent l'objet d'une consommation solitaire, fragmentée, répétée et active, qui favoriserait une imprégnation plus forte et l'induction de comportements agressifs.

Certains redoutent que l'intensification des pratiques ne débouche sur des formes d'addiction. " Cet extrait d'une note datée de novembre 2010 du Centre d'analyse stratégique, organisme rattaché à Matignon, résume en quelques mots les principaux reproches faits aux jeux vidéo : violence, désocialisation, addiction… Au point que l'organisme d'Etat se questionne sur une possible régulation de ce loisir. Pour en savoir plus : Peut-on utiliser le jeu comme thérapie? Selon diverses études psychologiques, plus de 20-21h de jeux par semaine, plus de 3h par jour, seraient nocifs.

Peut-on utiliser le jeu comme thérapie?

Nocifs car pouvant entraîner une addiction. Et une coupure trop importante de la réalité et de la société. Moins de 20h par contre pourraient s’avérer bénéfiques car on développerait alors des compétences sociales et cognitives. Jane McGonigal est une gamedesigneuse de jeux vidéo, très connu pour ses deux Ted Talk et son livre « Reality is Broken » sorti en 2011. SuperBetter est son tout dernier livre, sorti il y a à peine quelques jours le 15 septembre 2015. Dans son dernier ouvrage, elle explique comment les jeux, et les jeux vidéo, permettent de grandir, de vaincre angoisses et situations difficiles.

L’auteure y parle même de son jeu, évidemment, SuperBetter, déjà joué par 400’000 personnes, sur le net ou via appli. Car selon elle, oui, le jeu, et le jeu vidéo, peuvent devenir thérapeutiques. Trouvera-t-on bientôt des jeux vidéo dans les hôpitaux? <a href=" Our Poll</a> ClarkFRxp1. Cabinet-psy.org. Pourquoi amener son enfant consulter ?

Cabinet-psy.org

C'est difficile pour des parents de faire cette démarche ...Les parents se sentent responsables de ce que vivent leur enfant, et la culpabilité n'est jamais loin, même s'ils n'y sont pour rien. Consulter est une démarche courageuse qu'il faut accueillir avec respect : les parents sont les alliés indispensables du processus thérapeutique avec leur enfant, et il importe qu'ils se sentent entendus et soutenus dans leur demande. Au départ, il y a quelque chose qui alerte ; ce peut être l'école qui interpelle à propos d'un enfant qui refuse de travailler, qui est agité en classe, ou qui semble ne pas y arriver alors même qu'il en serait capable.

Jeux Videos et Psychologie 3 Cyberdépendance  Contrairement a l'idée selon laquelle les jeux online créent la dépendance, de nombreux points de vue et études laissent à penser que le phénomène possède des origines beaucoup plus profondes que le divertissement pur et simple...

Jeux Videos et Psychologie 3 Cyberdépendance 

Si les jeux online ont permis de mettre en évidence et prendre conscience de l'existence et de l'ampleur de la Cyberdépendance, il convient de rappeler que ce phénomène n'est pas directement rattachable uniquement aux jeux... Cyberdépendance Un phénomène relativement récent, donc, pré-existant aux MMORPGs (jeux en ligne massivement multi-joueurs) qui ont contribué à la reconnaissance de possibles addictions chez des joueurs particulièrement accrocs, mais également à degrés divers, sur l'ensemble de la population de ces joueurs. L'un des jeux les plus souvent cités est le très célèbre WoW (World of Warcraft), qui réunit des millions de joueurs à travers le monde et dont les études concernant l'addiction qu'il provoque sont nombreuses.

La psychothérapie par le jeu - CCPE. La psychothérapie par le jeu est une approche thérapeutique en profondeur adaptée aux enfants de 4 à 12 ans aux prises avec des difficultés de comportement et de gestion des émotions (TDA/H, anxiété, colère, agressivité, dépression).

Etude psychologique faite par un organisme canadien – beatricegouillet

La psychothérapie par le jeu est un moyen de communication entre le psychothérapeute et l’enfant qui permet de mettre à jour la dynamique affective de l’enfant à travers son jeu symbolique.

La psychothérapie par le jeu - CCPE

Cette approche cherche à comprendre et à intervenir sur les causes profondes qui ont entraîné l’apparition de comportements dysfonctionnels chez l’enfant.