background preloader

Bastien26

Facebook Twitter

michal

gge

Sources autres

Sources d’organismes à but non lucratif. Sources de type presse-média. Site institutionnel. Menaces sur le commerce équitable date: 21 aout 2008. La flambée des cours des matières premières fragilise le système. Elle coûte 10 % plus cher, mais elle est «équitable». Sur Telemarket, il faut compter 1,34 euro pour une tablette de chocolat noir Monoprix Gourmet certifiée Max Havelaar, alors que 1,21 euro suffit pour une tablette de chocolat noir «léger et intense» Monoprix.

À l'heure où le pouvoir d'achat est une préoccupation majeure des Français, acheter «équitable» devient un acte de plus en plus réfléchi. La flambée des cours des matières premières agricoles, au cours des derniers mois, n'arrange rien. Elle bouleverse même l'économie du système. D'abord en amont, où certains producteurs sont tentés de moins travailler pour cette filière.

Moins de 0,1 % des produits échangés Bouleversement, aussi, pour l'acheteur final, plus sensible aux prix. Au premier semestre, selon le cabinet d'études IRI, ces dernières ont augmenté de 9,3 % par rapport au premier semestre de 2007, alors que la progression était de 12 % six mois plus tôt. Le Commerce équitable. Pour contribuer à garantir un développement durable universel, il est possible et nécessaire de faire évoluer les règles du commerce mondial.

Depuis plus de quarante ans, les organisations de commerce équitable construisent les fondations d’un commerce équitable. Une vision commune "Le Commerce Équitable est un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète. Les organisations du Commerce Équitable (soutenues par les consommateurs) s’engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser l’opinion et à mener campagne en faveur de changements dans les règles et pratiques du commerce international conventionnel" (Définition consensus FINE) Une démarche globale. Lycée du Valentin - Bourg-les-Valence - Une histoire du commerce équitable (dossier : le commerce équitable en crise ?) paru en juillet 2008.

Lycée du Valentin - Bourg-les-Valence - Le commerce équitable date:2008. Le commerce équitable - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer date 7 mai 2015 (mis à jour le 3 mars 2016) Le commerce équitable vise à soutenir, au travers de la consommation, des relations commerciales, respectueuses des hommes et de l’environnement.

Il s’appuie sur le tryptique bien connu de l’économique, du social et de l’environnemental. Contexte A la fin des années 1940, les inégalités existantes entre pays riches et pays pauvres conduit des citoyens américains à se lancer dans le commerce équitable. En 1950, l’ONG anglaise Oxfam développe l’idée d’importer et de vendre des produits réalisés par des artisans en difficulté, En 1964, lors d’une conférence de la CNUCED, retentit le slogan historique Trade not Aid. Définition et objectifs La majorité des acteurs du commerce équitable reconnaissent la définition suivante élaborée par FINE, instance internationale qui rassemble les principales organisations internatioanles de commerce équitable : La méthode pour y parvenir repose sur quelques « fondamentaux ».

D’abord le prix juste, Il est notamment calculé sur la base des coûts de production. Le commerce équitable : un des maillons du développement durable ? date: 10 janvier 2006. 1Tant au niveau de sa notoriété que de ses volumes de vente, le « commerce équitable » connaît un remarquable essor depuis quelques années1. En 2000, seulement 9 % des Français avaient « déjà entendu parler » de ce commerce ; ils sont 74 % aujourd’hui2. L’évolution de la consommation mondiale est également remarquable : en 2002, le commerce équitable a généré un chiffre d’affaires d’environ 400 millions d’euros, atteignant 1,2 milliards d’euros en 2004 (dont 80 millions pour la France).

Si, en valeur absolue, la pratique d’achat reste très marginale – elle représente 0,01 % des échanges commerciaux internationaux – le commerce équitable devient de plus en plus important sur la scène médiatique. Il interpelle et irrite les géants de l’industrie, sans pour autant véritablement effrayer. 2Mais le commerce équitable divise les organisations qui le promeuvent au Nord. Définition officielle du commerce équitable Origines historiques et idéologiques du commerce équitable.

Il était une fois le commerce équitable... date: 2 mai 2013. Il était une fois le commerce équitable... cmmncmnt tt Tn Thsnd Vllgs, n rgnstn mrcn q, n 1946, dcd d vnr n d x ppltns pvrs d Hït, d Plstn t d Prt Rc, n mprtnt ls prdts q’lls fbrqnt. «C’tt n pprch prncplmnt crttv», nlys Thrry Brgvn, dctr n sclg (1). n st lrs ncr ln d l dmrch d cnsmmtn rspnsbl –jrd’h bn cnn –q vt prmttr x prdctrs d Sd t lr cmmnt d vvr dgnmnt d lr trvl, s rvndqnt d l’rtcl 23 d l Dclrtn nvrsll ds drts d l’Hmm: «Qcnq trvll drt n rmnrtn qtbl l ssrnt ns q’ s fmll n xstnc cnfrm l dgnt.»

D’brd ls btqs C’st dns ls nns 1960 q s’mrc l trnnt. Ls ns près ls trs, ls pys d Sd ccèdnt l’ndpndnc. Dns ls pys d Nrd, ls mvmnts dts trs-mndsts dnncnt ht t frt ls nglts dns ls chngs cnmqs, q’ls ssmlnt n nvll frm d dmntn, t rclmnt l’qt dns l cmmrc. n 1964, l Cnfrnc ds Ntns ns sr l cmmrc t l dvlppmnt (CNCD) lr dnn rsn, n prclmnt l fmx slgn «Trd, nt d» (2). "Le Business du commerce équitable" date : 6aout 2013. Mardi 6 août à 22 h 25 sur Arte. Que cachent les labels éthiques qui fleurissent sur bon nombre de produits dans les supermarchés ? LE MONDE TELEVISION | • Mis à jour le | Par Olivier Zilbertin Au départ, le principe est tout simple. On pourrait le résumer ainsi : les consommateurs des pays riches acceptent de payer un peu plus cher les produits des pays pauvres, dans le dessein de rendre le commerce un petit peu plus équitable, moins déséquilibré. L'idée est belle et généreuse, et on pourrait dire que, globalement, elle fonctionne plutôt bien.

Le commerce équitable représente aujourd'hui 3 à 4 % du marché dans de nombreux pays européens, contre 0,1 % à ses débuts. C'est dans les coulisses de ce business "inattaquable" que nous conduit ce soir l'enquête de Donatien Lemaître, diffusée par Arte, afin de vérifier si après des années de pratique, le commerce équitable a amélioré ou non le quotidien des cultivateurs des pays du Sud.