Hadopi

Le mouchard d’Hadopi, non merci!
Le projet de loi Hadopi a terminé son examen devant les députés après une journée menée au pas de course. Et maintenant ? Mardi 12 mai, il y aura le vote solennel au sein de l’Assemblée nationale. Hadopi : les articles adoptés par les députés... et maintenant ? Hadopi : les articles adoptés par les députés... et maintenant ?
Hadopi : les failles de la loi Creation et Internet : Hadopi, en Hadopi : les failles de la loi Creation et Internet : Hadopi, en Hadopi arriveEn 10 ans d'existence, le peer to peer mais aussi de plus en plus de nombreux autres moyens d'échanger des fichiers, n'ont pas cessé de faire des adeptes. Un formidable moyen de libéralisation de la culture pour certains, une véritable catastrophe financière pour d'autres. Et surtout, un casse tête pour la justice. Création et Internet
La loi HADOPI | Manifestation contre HADOPI : 25/28 avril, 1er M
'Je vais m'abstenir d'installer un logiciel de surveillance Hado
Hadopi : préparez vos mouchards, payants et non interopérables - C’est confirmé du côté des députés : les logiciels de sécurisation, ces « mouchards » qui surveilleront les entrées et sorties sur les PC des abonnés, seront payants et non interopérables. Le rapporteur Riester comme Christine Albanel ont tous les deux refusé que ces cybermouchards soient impérativement gratuits, sans indiquer clairement à aucun moment du débat ce qu'étaient ou feront ces logiciels. « C'est comme les logiciels de contrôles parentaux, ils sont payants, cela a un coût ! Hadopi : préparez vos mouchards, payants et non interopérables -
Projet de loi Hadopi : trois questions à Martine Billard - PC IN Projet de loi Hadopi : trois questions à Martine Billard - PC IN Après l’adoption par les députés des articles du projet de loi Hadopi, nous avons interrogé Martine Billard, dès sa sortie de l’hémicycle. Quel est votre état d’esprit après ce vote au pas de course en deuxième lecture ? Ce que je juge surtout c’est qu’on n’était plus sur un texte de loi mais dans un bras de fer politique qui n’avait rien à voir avec le contenu du texte.
On ne craint par l'absurde chez les " artistes de gauche ". Pierre Arditi, Juliette Gréco, Maxime Le Forestier et Michel Piccoli ont publié dans Le Monde une lettre ouverte destinée à Martine Aubry dans laquelle ils disent à la première secrétaire du Parti Socialiste qu'en rejetant l'Hadopi, le PS a perdu leur soutien. Mais pour le justifier, ils déploient des arguments qui auraient dû au contraire les convaincre de rejeter l'Hadopi et de soutenir la contribution créative, la licence globale nouvelle donne soutenue par le Parti Socialiste. " La gauche - notre famille - c'était le refus d'un ordre purement marchand. Ils refusent "un ordre purement marchand"... et sont donc pour l Ils refusent "un ordre purement marchand"... et sont donc pour l
Touche pas à mon Net ! - Manifestation numérique
Dossiers, décryptage Dossiers, décryptage Et si l’affaire Jérôme Bourreau-Guggenheim était finalement une bénédiction ? Détournant les esprits des points noirs et des trappes du projet de loi Hadopi, elle assure un bruit suffisamment fort dans les médias pour décompresser l’attention. À titre de piqûre de rappel, voici le liste (non exhaustive) des problèmes soulevés par ce texte, et qui tient compte des derniers votes à l’Assemblée Nationale.
Les grandes lignes du projet de loi
Le bon gros dossier d’Infos du Net
Internet For Everyone
Suivre ces dossiers au niveau français et euro
dans les faits, l’industrie musicale va bien dans les faits, l’industrie musicale va bien En guerre contre l'Hadopi depuis de nombreux mois, l'association de consommateurs UFC-Que-Choisir a envoyé la semaine dernière aux députés un document qui rappelle aux députés qu'en dehors des producteurs de disques qui ont perdu des revenus significatifs ces dernières années, l'industrie musicale dans son ensemble se porte bien. Relayé par nos confrères de PC Inpact, le document note en particulier la bonne santé de la Sacem, qui a vu les revenus des auteurs-compositeurs augmenter quasiment continuellement depuis au moins l'an 2000 (la seule baisse a été de 0,4 %, en 2006). En 2007, la SACEM a collecté 759,1 millions d'euros, rappelle le document de l'UFC-Que Choisir.
Appels et pétitions Appels et pétitions Voici la tribune par laquelle le mouvement de contestation du monde du cinéma contre la loi Hadopi s'est initié. Elle constitue un premier pas dans la lutte pour un système plus juste et prenant en compte les intérêts de tous: la bataille commence à peine. Artistes et producteurs engagés, nous nous sommes dévoués tout au long de notre carrière à la promotion d’un cinéma différent, un cinéma ouvert et exigeant. Vous avez fait vivre nos œuvres, les portant, les reconnaissant ou les rejetant. Tout au long de notre carrière, nous avons poursuivi la même ambition : diffuser notre travail et le partager avec vous. Tout au long de notre carrière, mille obstacles se sont présentés à nous, qu’ils aient été techniques, matériels ou économiques.
Internet et les technologies numériques ouvrent un extraordinaire espace de libertés : libertés de s’exprimer, de créer, d’accéder à l’information et aux oeuvres, mais aussi d’innover et d’entreprendre. Jamais autant d’informations, de connaissances et de créations n’ont été accessibles à un aussi grand nombre d’individus. Jamais autant de citoyens et de créateurs n’ont été en mesure d’exprimer leurs opinions sur les affaires du monde, mais aussi de rendre leurs productions accessibles et réutilisables et permettre ainsi d’en créer de nouvelles. Le Pacte des Libertés Numériques Le Pacte des Libertés Numériques
L'appel de SVM
Nous, le peuple de la science-fiction, auteurs, traducteurs, illustrateurs, critiques et chroniqueurs, essayistes, libraires, blogueurs, éditeurs et directeurs de collection, tenons à exprimer par ce texte notre opposition à la loi Création et Internet. C'est un truisme de dire que la science-fiction se préoccupe de l'avenir et que nombre de ses acteurs ont dénoncé les dérives possibles, voire probables, des sociétés industrielles et technologiques ; le nom de George Orwell vient spontanément aux lèvres, mais aussi ceux de John Brunner, Norman Spinrad, Michel Jeury, J.-G. Ballard, Frederik Pohl & Cyril M. Kornbluth, et bien d'autres encore. La science-fiction sait déceler les germes de ces dérives dans le présent, car c'est bien du présent que rayonnent les avenirs possibles, et c'est au présent que se décide chaque jour le monde de demain. La science-fiction contre Hadopi La science-fiction contre Hadopi
Ils ont promis de ne pas installer le mouchard
Hadopithon , pour alerter vos députes Paris, le 11 mai 2009 - L'HADOPI sera soumise au vote solennel de l'Assemblée nationale ce mardi 12 mai. En plein « Hadopigate », la pression est très forte sur les députés. Quelques jours après la condamnation du texte par le Parlement européen pour la quatrième fois consécutive, il reste 24h pour appeler les députés et les convaincre de rejeter le texte.
Audio et vidéo
Ce soir ou jamais - France 3 Les invités de Frédéric Taddeï se penchent sur la commmunication en politique en s'appuyant notamment sur la période de la campagne électorale pour les élections municipales, un récent changement de gouvernement et une vie des partis sans cesse animée. Dans les médias, sont souvent évoqués les désormais célèbres «éléments de langage», qui doivent assurer une communication cohérente. Derrière tout discours d'un personnage politique, se cache souvent un expert communicant. Les idées des intervenants sont-elles pour autant mieux mises en valeur grâce à ces techniques oratoires ? Le débat est ouvert.
La Chèvre
Hadopi en pâte à modeler
l'Hadopi selon Star Wars
Ce qu’en dit mon blogohèdre Si vous avez vu cette image, c'est que vous êtes forcément un pirate de l'Internet à votre propre insu ! En effet, j'ai reproduit ici une image publiée sur la Toile à partir d'un blogue qui lui même reprenait cette image d'un album pirate (et fort mal imprimé) de Tintin en chinois numérisée je ne sais trop où. Certes, les couleurs sont atroces et peu conformes à l'original ou aux versions ultérieures, certes on ne comprend strictement rien au texte quand on n'est pas sinophone, mais votre propre piratage est parfaitement avéré puisque vous avez téléchargé cette image en même temps que vous avez voulu lire mon blogue.
La sortie des quelques artistes (Pierre Arditi, Juliette Gréco, Maxime Le Forestier et Michel Piccoli) pour défendre la loi Hadopi et fustigeant la gauche qui ne défend plus la culture est bien sûr à plier de rire. Elle prouve surtout qu’ils prennent de l’âge et oublient qu’ils ne sont plus des débutants cherchant à se faire une notoriété. Maxime Le Forestier en vient à comparer les opposants à Hadopi à des nazis, ce qui n’est d’ailleurs pas spécialement aimable pour nos amis Allemands. Ces artistes qui ont défendu la gauche « du temps de Mitterrand » au nom de la liberté, entre autres raisons, devraient relire le texte et les argumentations pour éviter à Tonton de se retourner dans sa tombe. La loi consiste à assurer un début de flicage du net pour défendre les intérêts financiers de puissants groupes du même métal. Des nazis contre Hadopi ?
Carla Bruni aime se faire téléporter Soutenez moi un peu (oups) [dons] Voila un appel à don, j’en fait régulièrement. Vu que je ne re-trouve pas de travail, que les promesses de contrat des uns sont du vent et ne parlons pas des arnaques sur projets.. Et oui voila.. Ce n’est pas lié à l’actualité judiciaire du moment avec la plainte pour injure publique par M.Le Pen, même si celle-ci peut éventuellement me créer un peu quelques soucis. (more…)
Hadopi & règlement de l’Assemblée : déclaration de guerre
Ségolène Royal sur Hadopi et le téléchargement -
depuis 2004, que dit Ségolène Royal?!!!
French film-makers and science fiction writers protest new anti-
Des alternatives pour la rémunération des artistes
sur la contribution créative imaginée par Philippe Aigrain
Global Patronage
Stardockse concentre sur les clients et non sur les pirates
Mininova aide les artistes à gagner de l'argent grâce à BitTorre
Choruss : 3 majors pour une licence globale aux Etats-Unis
Amusing Yourself Completely (and Legally) for $100 a Month
Ils veulent résister
IPREDATOR
Parti des pirates
Embassy of Piracy
Pavillon d’Internet, à la Biennale de Venise
Un peu d’humour dans ce monde de brutes
Un site parodique: Aimer, c’est partager;
Humour musical – grinçant – “Ô Hadopiste”
Et la ballade de Jérôme Bourreau-Guggenheim, “prem