background preloader

Badrbadaoui

Facebook Twitter

Бадр Бадауи

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson. A 40 ans, Sylvain Tesson voulait absolument vivre en ermite au fond des bois. Pas n’importe quels bois. Les bois qui font face au lac Baïkal, en Sibérie. C’est à la fois une entreprise folle et un projet merveilleux : tout homme rêve d’une cabane au fond des bois de l’enfance au seuil de la mort. C’est un peu comme le dit-il, recréer un univers utérin dans lequel on est isolé de tout, dénudé, où l’on peut éprouver les affres de la solitude. En quelques chapitres dédiés à la forêt, au temps, au lac, aux bêtes, aux pleurs et à la paix on découvre, grâce à des passages choisis par mi ses notes ce qu’ont été ces six mois passés au bord du lac.

«Je savais déjà qu’il ne faut jamais voyager avec des livres évoquant sa destination» Pour ce qui est de son régime principal, ou peu s’en faut, il doit vivre de pâtes au Tobasco, de pêche, et de vodka. «La beauté ne sauvera jamais le monde, tout juste offrira-t-elle de beaux décors pour l’entre-tuerie des hommes»