background preloader

Azarra

Facebook Twitter

Recherche scientifique : le faux miracle italien – {Sciences²} L’Italie a t-elle une recherche scientifique en plein essor ? Emploie t-elle de plus plus de chercheurs ? Dépense t-elle de plus en plus d’argent public et privé pour ses activités de recherche et développement ? Non, non et non. On parle plutôt dans la presse de ses chercheurs qui s’expatrient et de ses doctorants mal payés. Ainsi, la France affiche une part du PIB consacrée à la recherche de 2,25% en 2017 (contre 2,02 en 2007) soit 50 milliards €, tandis que l’Italie n’en consacre que 1,35% (contre 1,13% en 2007) soit 23 milliards €.

Voire la dépasse en 2016 (ici dans un autre classement fait par l’Observatoire des sciences et des techniques) en nombre d’articles scientifiques comme le montre le dernier rapport de l’OST : Y a t-il un miracle ? Erreur de débutant Cette erreur de débutant énerve de plus en plus les chercheurs, qui savent, eux, que c’est une ânerie. Mais pourquoi est-ce une erreur de débutant ? Stratégie de dupes Sylvestre Huet. Recherche : comités d’éthique, le risque d’une « bureaucratie de la vertu » ? Ces dernières années, les comités d’éthique se sont renforcés dans le paysage français de la recherche.

Objectif affiché par ces instances : s’assurer en amont qu’une étude ou une expérience ne portera pas préjudice aux personnes qui y participent. Dans le monde anglo-saxon, si ces comités (ou Institutional Review Boards, IRB) se sont depuis longtemps imposés en sciences humaines et sociales (SHS), ils soulèvent un certain nombre de critiques, notamment des chercheurs privilégiant les enquêtes de terrain et autres méthodes qualitatives. Il convient donc de s’interroger sur cette tendance : s’agit-il d’accroître la vigilance éthique des chercheurs en SHS lors de leurs interventions ? Ou cela peut-il cacher une certaine forme de censure ?

Mime-t-on les pratiques anglo-saxonnes issues de la recherche biomédicale ? Ou entend-on préserver les institutions de coûteuses poursuites légales et de risques réputationnels ? Origines historiques Ce rapport pose alors les bases de deux principes clés : Rétracter un article scientifique a du bon – {Sciences²} En général, lorsque l’on rétracte un article scientifique auparavant publié, c’est mauvais signe. Une production scientifique a ainsi été jugée indigne d’être conservée dans le corpus du savoir fiable. Mais mauvais signe pour qui ? Et si, parfois, cela pouvait être l’inverse, un bon signe, mais pour qui ? Alors que la ministre en charge de la recherche, Frédérique Vidal, est concernée par la rétractation, demandée par plusieurs de ses co-auteurs, d’un de ses articles, ces questions montent en puissance dans la communauté scientifique. Un article récent du site Statnews relate ainsi l’histoire d’une rétractation vécue comme un signe de bonne santé scientifique, lorsqu’elle frappe un ou des chercheurs considérés par leurs pairs comme parmi les meilleurs.

Comportement intègre A l’inverse, lorsqu’un article n’est rétracté qu’à la demande d’une partie des co-auteurs, ou de la direction de la revue, ou par l’institution qui emploie le ou les scientifiques fautifs, ce n’est pas un bon signe. Éditorialiser des productions numériques. Autant par la densité et le rythme de ses publications que par sa licence de diffusion ouverte, le blog S.I.Lex constitue une sorte de « livre en devenir permanent », selon la formule d’Hervé Le Crosnier. Pourtant, le blog de Lionel Maurel ne se laisse pas si facilement saisir par un éditeur. La collection La Numérique des Presses de l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib) expérimente la fabrication d’un livre numérique gratuit à partir du blog S.I.Lex en pariant sur des formes d’éditorialisation qui interrogent la place de l’auteur et des lecteurs, la valeur de la gratuité, ainsi que le rôle du numérique.

Éléments d’introduction : une collection au sein des Presses de l’Enssib Un cadre d’éditorialisation Des collectifs de lecteurs-auteurs À cet égard, les livres de la collection La Numérique donnent à voir l’investissement des lecteurs dans l’espace des ressources numériques. Éditorialiser le blog S.I.Lex. Restitution des travaux des groupes de travail pour un projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche - Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Suite à l'annonce du Premier ministre d'élaborer une loi de programmation pluriannuelle de la recherche qui soit présentée au Parlement au début 2020, trois groupes de travail, composés de parlementaires, de présidents d'université et d'organismes de recherche, de scientifiques français et étrangers et d'industriels, ont été constitués pour animer les réflexions et formuler des propositions.

Afin d'enrichir la réflexion des groupes de travail, une plateforme (ouverte jusqu'au 15 mai 2019) a permis de recueillir les contributions de la communauté scientifique et universitaire. Les conclusions de groupes de travail ont été remises au Premier ministre, le 23 septembre 2019, à l'Institut de Physique du Globe de Paris, en présence de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Thématiques des groupes de travail Recherche sur projet, financement compétitif et financement des laboratoires Attractivité des emplois et des carrières scientifiques. Qu’est-ce qu’un article de synthèse ? / Article de synthèse. L’article scientifique de type article de synthèse (review paper) fait le bilan des recherches et des connaissances sur un sujet précis à partir d’une sélection de publications et propose de nouvelles pistes de recherche.

Sur la base d’une analyse bibliographique approfondie, les auteurs décortiquent les concepts et les questions, les méthodologies et les résultats des équipes de recherche travaillant sur ce sujet dans le monde.L’article de synthèse le plus courant est aussi appelé revue narrative, revue bibliographique, revue de littérature, article de revue, revue de synthèse générale, revue générale (review). Les journaux en limitent souvent le texte à 5 000 mots et le nombre de références à 100. Certaines acceptent des articles plus longs, par exemple 10 000 mots + 200 références.Lorsque l’article de synthèse est court, on parle de mini-review (par exemple : 3 000 à 4 000 mots de texte + 30 à 50 références) ou de short topical review (750 à 1 500 mots + 5 à 15 références clés). Ritpu : Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire - Numéro. Une nouvelle plateforme sur les Archives éditoriales. Entretien avec Anthony Glinoer.

Par Jonathan David En mai dernier, nous apprenions la création de la plateforme Archiveseditoriales.net. Pour en savoir davantage à propos de cette initiative, et d’abord pour mieux connaitre ce qu’est une archive éditoriale, nous nous sommes entretenus avec Anthony Glinoer, chercheur principal dans ce grand projet d’envergure international. J.D. – Pour le bénéfice de nos lecteurs, pouvez-vous nous expliquer le projet derrière la plateforme Archives éditoriales? Quelle est sa principale mission? A.G. – Il s’agit d’un projet de partenariat destiné à rassembler à la fois des spécialistes des archives d’éditeurs et des institutions qui les conservent.

J.D. – D’où est venue l’idée d’une telle plateforme? A.G. – L’intérêt pour les archives d’éditeurs est une affaire ancienne à l’Université de Sherbrooke. J.D. – Quels sont les types de documents qui sont généralement catégorisés comme faisant partie de la famille des archives de l’édition? WordPress: J'aime chargement… "Evaluating Zotero, SHERPA/RoMEO, and Unpaywall in an Institutional Rep" by Ashley D.R. Sergiadis. Description East Tennessee State University developed a workflow to add journal publications to their institutional repository and faculty profiles using three tools: Zotero for entering metadata, SHERPA/RoMEO for checking copyright permissions, and Unpaywall for locating full-text documents. This study evaluates availability and accuracy of the information and documents provided by Zotero, SHERPA/RoMEO, and Unpaywall for journal publications in four disciplines. The tools were less successful with works authored by arts and humanities and education faculty in comparison to works authored by medicine and health sciences and social and behavioral sciences faculty.

The findings suggest that publisher practices contributed to the disciplinary differences. Citation Information Sergiadis, Ashley D.R.. 2019. Evaluating Zotero, SHERPA/RoMEO, and Unpaywall in an Institutional Repository Workflow. Innovation pédagogique : un jeu pour révéler la créativité des étudiants. Face aux besoins croissants d’innovation dans les entreprises et la société en général, le monde socio-économique redécouvre les vertus de la créativité.

Le World Economic Forum, dans son rapport sur le capital humain la classe d’ailleurs parmi les compétences qui seront les plus recherchées à l’avenir. En lisant ces premières lignes, beaucoup d’entre nous doutent peut-être, se disant : « Oui, mais, justement, moi je ne suis pas créatif ! ». Fausse idée, et malheureusement beaucoup trop répandue ! Nous avons tous nos préférences, mais il n’existe pas, comme on semble parfois le suggérer ou le penser, d’individus non créatifs. Enseignant à l’université, nous nous efforçons de faire passer ce message à nos étudiants de licence et de master. De plus, ils ont tendance à s’arrêter dans leurs recherches aussitôt que se cristallisent une ou deux idées. Dès lors, comment aider nos étudiants à développer ce potentiel et, surtout, à se faire confiance ? Une boîte à outils créative. Sciences citoyennes : des promesses pas (encore) tout à fait réalisées.

Jamais la connaissance scientifique n’a été plus facilement accessible qu’aujourd’hui. Cela s’explique en partie par les incitations (et bientôt l’obligation) faites aux chercheurs de rendre accessibles librement et gratuitement les articles qu’ils publient. Et pourtant, de nombreux résultats scientifiques font l’objet de controverses auprès du grand public (alors qu’ils font consensus dans les milieux académiques, mais c’est une autre histoire). Citons le changement climatique, l’innocuité des vaccins ou l’efficacité thérapeutique de l’homéopathie pour ne prendre que les exemples les plus clivants. Dans ce contexte d’incompréhension de la science, voire de défiance vis-à-vis de la recherche scientifique, plusieurs voix se sont élevées pour promouvoir les initiatives de science citoyenne comme un moyen de reconnecter (de réconcilier ?) Le public avec la science et les chercheurs qui la font. Qu’est-ce que la science citoyenne ? Gagnant-gagnant… Sur le papier Et dans la réalité ?

Les nouveaux défis des bibliothèques universitaires. 76 % des bibliothèques universitaires pensent jouer un rôle de plus en plus important dans la gestion et la valorisation des données de la recherche, mais également dans l’accompagnement des chercheurs sur ces sujets. C’est ce qui ressort de la deuxième enquête lancée par Ex Libris, en partenariat avec Archimag.

Créer de nouveaux services Ce nouveau positionnement apparaît pour beaucoup comme une opportunité. De nouveaux services sont créés pour attirer les étudiants qui fréquentent toujours la bibliothèque, mais empruntent de moins en moins d’ouvrages. Les relations avec le milieu pédagogique et les chercheurs Mais leur rôle ne s’arrête pas là : il s’agit également de s’intégrer dans les projets de recherche, de faire connaître l’expertise des bibliothécaires dans la gestion et la conservation des données, ou encore d’accompagner les chercheurs - souvent démunis - dans la valorisation des données et donc de leurs travaux. Avant tout, diffusion et valorisation de la recherche. Lecture : les étudiants continuent à privilégier le papier. Assister aux cours et relire régulièrement ses notes, c’est essentiel pour réussir à l’université.

Mais il est un travail que les étudiants ne doivent pas négliger : la consultation des références bibliographiques recommandées par les enseignants. Internet facilite grandement l’accès à ces références. De là à consulter directement ouvrages et articles scientifiques sur écran, il n’y a qu’un pas. S’il a été démontré que la lecture sur papier s’accompagne d’une meilleure compréhension et d’une meilleure mémorisation des informations contenues dans ces textes documentaires, il reste à savoir quelles sont les préférences personnelles en termes de supports de lecture d’une génération plongée dans le tourbillon des technologies.

Des écrans trop distrayants Si smartphones et tablettes font partie du quotidien des jeunes, deux études récentes montrent clairement que les jeunes continuent à donner la priorité au papier lorsqu’il s’agit de lire des textes. Des usages numériques raisonnés. 2ème réunion annuelle du noeud national RDA France : vidéos et exposés en ligne. Le droit de citation a ses limites. Le droit de citation est encadré, et dépend de plusieurs facteurs comme l'esprit de l'auteur et la taille du texte. La Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE), le 29 juillet 2019, a jugé un important litige en matière de droit de citation. L’affaire, qui opposait le Spiegel Online à l’homme politique Volker Beck, a permis de rappeler les limites et contours du droit de citation.

Volker Beck est un ancien élu du Bundestag, qui a signé un manuscrit sur la politique pénale en matière d’infractions sexuelles à l’égard des mineurs. Le texte été publié en 1988, sous un pseudonyme, dans un recueil d’articles. En 2013, le manuscrit a été découvert lors de recherches dans des archives et lui a été présenté alors qu’il était candidat aux élections législatives en Allemagne. Volker Beck a alors considéré que le sens de son manuscrit avait été altéré par l’éditeur du recueil et a donc montré son manuscrit à des rédactions de journaux, sans toutefois autoriser la publication de celui-ci. Quantifier et évaluer les accès à la documentation numérique : indicateurs et pincettes – 2ème partie.

Par Thomas JOUNEAU (Université de Lorraine, Direction de la Documentation et de l’Edition, Bibliothèque Numérique) et Thomas PORQUET (Département Services et Prospective, Consortium Couperin). La première partie de cet article posait les questions méthodologiques liées à la manipulation des statistiques d’accès à la documentation numérique, en en listant les principaux écueils. Place maintenant aux évolutions récentes et futures, qui laissent entrevoir un peu d’espoir dans la qualification et la quantification des usages ! II – Évolution récente Les constats évoqués en première partie de cet article semblent être restés valides depuis 2010 (et avant) sans évolution notable. Deux événements sont toutefois venus changer en partie la donne : la propagation d’ezPAARSE, d’une part ; la sortie de la version 5 du Code COUNTER, d’autre part.

Qualification des usages par ezPAARSE Historique et utilité d’ezPAARSE Capacités de reconnaissance : travail partagé et obstacles COUNTER 5 : let’s roll. Libérez la science : un jeu FAIR-play. Boussou Cécile, Deboin Marie-Claude, Dedieu Laurence, Barale Martine, Auzoux Sandrine, Fontebasso Nadia, Boyer Annie. 2019. Libérez la science : un jeu FAIR-play. Montpellier : CIRAD, 24 p. Technical and research document Additional Information : Ce jeu pédagogique est constitué d'un plateau de jeu, de cartes "bonne pratique", de cartes libre-accès, de cartes joker et d'un livret pédagogique Abstract : Libérez la science est un jeu pédagogique visant à favoriser les discussions et apprentissages autour du libre accès aux publications et aux données de la recherche.

Auteurs et affiliations Boussou Cécile, CIRAD-DGDRS-DIST (FRA) Deboin Marie-Claude, CIRAD-DGDRS-DIST (FRA) ORCID: 0000-0002-0718-6077 Dedieu Laurence, CIRAD-DGDRS-DIST (FRA) ORCID: 0000-0002-6492-3002 Barale Martine, CIRAD-DGDRS-DIST (FRA) ORCID: 0000-0001-5971-8402 Contributeurs et affiliations Source : Cirad-Agritrop ( Altmetrics. Des identifiants ouverts pour la science ouverte : note d’orientation.

Le jeu du hasard et de la recherche. Un réseau national de culture scientifique et technique - Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Un idHAL, des idéaux… – Carnet'IST. ZotFile : un outil pour gérer vos PDF. VADOR2018 Cuxac.

Fouille de textes et de données

L’ANR met en place un plan de gestion des données pour les projets financés dès 2019 | ANR. Elsexit or not, faut-il se réabonner à ScienceDirect ? Sondage… – Carnet'IST. Université d'été de la C.P.U : discours de Frédérique Vidal - Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Eye.lettre.ouvrirlascience. OpenAIRE - Modifier l'article. Visualisation de données. HAL. Plan S. Science Ouverte.

Peer-reviewing. Données de la recherche. Données personnelles. UX design.

Service public - BU

Méthodologie de recherche. Bibliometrie. Intégrité scientifique. Edition scientifique. Gestion de projets. Informatique. Conseils aux doctorants. E-Learning. Open Access. Benchmarking pour la refonte de Doc'INSA. De nouveaux moteurs gratuits pour concurrencer Google Scholar. Wikipédia et la contribution des chercheurs : entretien avec Jean-Michel Lapointe. Intégrations Unpaywall et Google Docs. Open Access Week : interview de Françoise Prêteux, directrice de la recherche de l'École | enpc.fr. Open Access Week 2018 : notre sélection ! Démarches innovantes en IST: expérimenter, proposer, (se) réinventer - Sciencesconf.org. Éducation et ironie : les universitaires se doivent d’avoir de l’humour. Open Access Week : 11ème édition ! 3 outils pour dépister les copier-coller. MyUCP : comment l'université de Cergy-Pontoise s'est lancée dans la médiation sur mobile pour ses étudiants.

Les études du COPIST (Catalogue d’offres partagées en IST) ORBi Day | Bibliothèques ULiège. Le soutien à l'édition scientifique - Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. La journée Huma-Num à la MSH Paris-Saclay - RnMSH (Réseau national des Maisons des Sciences de l'Homme) A la recherche du postprint perdu | Toul'AO. La remédiation des savoirs en santé dans les communautés en ligne sur les transidentités. Plus ou moins open : les revues de rang A en Sciences de l’information et de la communication. L’impossible modélisation de la société. Compte-rendu Chine #1 : usages mobiles. L’affaire Olivier Voinnet, une loupe posée sur l’intégrité scientifique.

Le modèle français de la recherche est-il désuet ? Lutter contre le plagiat à l'université | Portail des services aux etudiants. Critères d’exemplarité en vue de financements par le Fonds national pour la science ouverte via les plateformes, infrastructures et contenus éditoriaux. Distinguer preprint, postprint et version publiée d’un article / Rendre public son projet d’article sur un site de preprints. Comment résoudre les conflits entre auteurs ? Ils sont très fréquents et la médiation semble être la seule voie ! Cartographie des acteurs du numérique dans l’ESR. Organiser et rédiger son travail en histoire : Présentation de logiciels utiles (Scrivener, Bépo, Asana, etc) Heuristiquement: Mapwriting: comment mieux rédiger grâce au Mind Mapping! Pédagogie documentaire. Répertoire des outils anti plagiat - Prévention et détection.

RaccourSci, la communication scientifique sans détour. Projet BU 3.0 – Carnet de notes Master 1 DIIS. Repenser la robustesse et la fiabilité en recherche : les chercheurs face à la crise de la reproductibilité. Big data et traçabilité numérique - Infrastructures de données bibliométriques et marché de l’évaluation scientifique - Collège de France. Hypotheses : l’inscription d’une pratique de communication dans l’activité de recherche. Quel futur pour l’édition et la communication scientifiques.

Sensibiliser les membres de la communauté académique à la contribution des CI dans le parcours universitaire et professionnel. La course aux étoiles des revues académiques : une quête de visibilité et de reconnaissance pour quel lectorat ? Les vérités cachées d'une affaire complexe et nébuleuse au CNRS (1) Améliorer l’accessibilité de votre carnet – La Maison des carnets. Tropy Basics - Documentation. Tutoriel Tropy. Université Lille 3 - Sciences Humaines et Sociales - Les données de la recherche en SHS. Une enquête à l’Université de Lille 3.

Les principaux FAI français doivent bloquer Sci-Hub et LibGen. La loi pour une République numérique. Edx.