background preloader

Le sysème d'information

Facebook Twitter

SURFECO21 - Economie / Droit / Management. Introduction : Des milliers de décisions sont prises chaque jour dans les entreprises.

SURFECO21 - Economie / Droit / Management

Chacune d’entre elles se situe à des différents niveaux hiérarchiques — par exemple, un magasinier peut décider de commander de nouveaux rayonnages, un directeur général peut décider de procéder à l’absorption d’un concurrent en difficulté. De plus, les décisions concernent différents types d’activités : on peut ainsi distinguer les décisions commerciales, administratives, financières, etc…. En fait, aucune décision n’est identique à une autre : chaque décision a une incidence différente sur le fonctionnement, la rentabilité, la performance est parfois même la survie de l’entreprise. Dans une petite entreprise, le chef d’entreprise constitue à lui seul le centre de décision aussi bien pour le fonctionnement interne de l’entreprise que pour les relations extérieures. I – Les différents types de décisions A — Classification des décisions selon leur degré de risque 1 — Les décisions « certaines » : Composants « structurels » Commentaire : Dans une organisation divisionnelle, les personnels de l'organisation sont spécialisés par domaines d'activité.

Composants « structurels »

Dans le cas d'une entreprise, ces domaines doivent être une catégorie de produits (structure divisionnelle par produits), une catégorie de clients (structure divisionnelle par clients), une zone géographique (structure divisionnelle géographique), etc. Chaque division dispose de ses ressources et se gère comme s'il s'agissait d'une quasi-firme, avec responsabilité de ses résultats. La direction générale de l'entreprise définit les objectifs et la stratégie d'ensemble en se faisant assister de services fonctionnels centraux, dont la composition est variable. Au sein des divisions, on retrouve évidemment à un niveau ou un autre, une division du travail de nature fonctionnelle. Merise (informatique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Merise (informatique)

Cet article concerne une méthode en informatique. Pour le fruit, voir Merise. Merise (prononcer « Meurise » et non « Mérise ») est une méthode d'analyse, de conception et de gestion de projet informatique. Issue de l'analyse systémique, la méthode Merise est le résultat des travaux menés par Hubert Tardieu dans les années 1970 et qui s'inséraient dans le cadre d'une réflexion internationale, autour notamment du modèle relationnel d'Edgar Frank Codd. Elle est devenue un projet opérationnel au début des années 1980 à la demande du ministère de l'industrie, et a surtout été utilisée en France, par les SSII de ses membres fondateurs (Sema-Metra, ainsi que par la CGI Informatique) et principalement pour les projets d'envergure, notamment des grandes administrations publiques ou privées.

On pourra aussi consulter un historique de Merise sur le site Web Developpez.com. La méthode est essentiellement française. Sa mise en œuvre peut paraître lourde. Le modèle relationnel. Novembre 2016 Qu'est-ce que le modèle relationnel?

Le modèle relationnel

Le modèle relationnel est basé sur une organisation des données sous forme de tables. La manipulation des données se fait selon le concept mathématique de relation de la théorie des ensembles, c'est-à-dire l'algèbre relationnelle. L'algèbre relationnelle a été inventée en 1970 par E.F. Codd, le directeur de recherche du centre IBM de San José. La théorie des ensembles met en oeuvre deux notions : la notion de domainela notion de produit cartésien La notion de domaine Un domaine est un ensemble fini ou infini de valeurs.

Information et systèmes d'information. A.

Information et systèmes d'information

Définition Le système d'information (SI) est l'ensemble des informations circulant dans l'entreprise et des moyens (humains, matériels, méthodes) mis en œuvre pour les gérer. B. Les quatre fonctions du système d'information 1) Recueillir l'information de sources externes et internes. 2) Mémoriser l'information (elle doit être stockée de manière durable et stable). 3) Exploiter l'information (consulter, organiser, mettre à jour les informations ou en produire de nouvelles).

Le décisionnel ou « BI » pour les chefs d’entreprise et les décideurs : qu’est ce que c’est ? La mise en place d’un système d’information décisionnel (SID) se justifie par la volonté du chef d’entreprise : améliorer la rentabilité, améliorer la réactivité, c’est-à-dire comment percevoir les changements et adapter l’offre à la demande, gagner des marchés concurrentiels (jusqu’où peut-on raisonnablement baisser un prix).

Le décisionnel ou « BI » pour les chefs d’entreprise et les décideurs : qu’est ce que c’est ?

Par exemple, les décideurs ont besoin d’une meilleure visibilité sur la production, d’une meilleure connaissance du client et d’une maîtrise accrue du marché de l’entreprise. Ils seront capables de : piloter les coûts, augmenter la productivité, améliorer la qualité, déterminer les tendances du marché, suivre la validité des choix d’investissement… Pour ce faire, le chef d’entreprise doit définir la stratégie de l’entreprise, décider des objectifs par priorité et nommer les responsables qui traduiront les objectifs en indicateurs de performance et en tableaux de bord. 4 concepts clé du décisionnel (ou Business Intelligence, BI) : Aller plus loin :