background preloader

Avamalmasson

Facebook Twitter

Les nouvelles voies de la communication interne - Dossiers. 22/08/2013 - Les canaux ont beau se multiplier dans l’entreprise, les messages passent de moins en moins.

Les nouvelles voies de la communication interne - Dossiers

Et la parole s’éteint. Du coup, les communicants cherchent de nouvelles façons de communiquer en interne. «Il n'y a jamais eu autant de baromètres de climat social, d'actions de convivialité dans les groupes… et si peu d'écoute. La parole fait peur. Du coup, l'entreprise a tendance à la refouler. Simple incantation ou réelle remise en question? «La parole est aujourd'hui un impensé de l'organisation, considérée comme inutile, voire du bavardage, donc assimilée à quelque chose de coûteux, constatait Florence Osty, chercheuse au sein du laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (CNRS-Cnam), lors de la conférence du 4 juillet. Même constat de Jean Kaspar, ancien secrétaire général de la CFDT, qui a présidé la «commission du grand dialogue» mise en place à La Poste l'année dernière à la suite d'une série de suicides.

Passer de journaux internes non lus… Gilles Wybo. Motivez vos équipes à l'aide d'une communication interne pertinente. Communication interne et performances Dans un contexte économique défavorable, la communication qu'elle soit interne ou externe représente un coût que beaucoup d'entreprises cherchent à éviter.

Motivez vos équipes à l'aide d'une communication interne pertinente

Cependant, il s'agit d'un investissement indispensable tant pour optimiser le chiffre d'affaires que pour améliorer la productivité. La communication externe servira à dynamiser les ventes, alors que la communication interne aura davantage d'effet sur la productivité de l'entreprise, et donc sur ses marges. Sachant cela, la communication interne représente un enjeu qu'il ne faut pas prendre à la légère.

Les bénéfices d'une communication interne se traduisent essentiellement par un plus grand engagement des employés envers l'entreprise. Groupe : Valeurs & Engagements. Travailler chez Econocom : Avis de salariés. Nouvelles perspectives pour réduire l’impact du turnover dans l’informatique. Le taux de turnover élevé dans l’industrie informatique est un problème récurrent depuis les années 60.

Nouvelles perspectives pour réduire l’impact du turnover dans l’informatique

Et le manque de main-d’œuvre technique qui s’annonce en fait un sujet très préoccupant aujourd’hui. En effet, la demande en administrateurs de réseaux et bases de données, en ingénieurs matériel et logiciel, en analystes de systèmes (etc.) continue de croître alors que le nombre d’étudiants dans ces domaines diminue. Au fil des ans, la recherche sur le turnover dans l’industrie informatique a proposé aux entreprises beaucoup de stratégies pour parvenir à fidéliser leurs employés… sans grand effet. Janice Lo pense qu’il faut explorer de nouvelles pistes pour trouver des solutions.

En s’appuyant sur les connaissances actuelles, elle affirme qu’il est possible de découvrir de meilleurs moyens pour réduire l’impact du turnover au sein de cette industrie. Ce que nous savons sur le turnover au sein de l’industrie informatique. Turnover des cadres : record peu glorieux pour les SSII ! (sources Apec) Le turnover du personnel dans les sociétés de services informatiques (SSII) est en moyenne de 15% selon l’Apec : le record parmi tous les secteurs d’activité étudiés et le double, en moyenne, du taux moyen tous secteurs confondus !

Turnover des cadres : record peu glorieux pour les SSII ! (sources Apec)

Ceci explique la forte disproportion entre les recrutements “bruts” et les créations d’emploi “nettes”. Le turnover est le taux de rotation du personnel dans les sociétés. Il traduit donc la fluidité du marché du travail dans un secteur donné mais aussi la capacité des sociétés à fidéliser leurs salariés. Les enquêtes “Panel Entreprise” et surtout Mobilité professionnelle des cadres (effectuées annuellement par l’Apec) nous apportent les éléments suivants : En réalité, s’il se situe en moyenne autour de 15%, ce taux varie fortement selon le type de SSII : entre 5 et 10% dans les “vraies” sociétés d’expertise les mieux cotées, jusqu’à 30-40% dans les “usines à régie” les plus décriées… A lire aussi : Echo des Forums / Vous avez dit turnover ?

De l'univers des RH en SSII... et si la crise avait engendré de bonnes pratiques RH ? Pratiquer un recrutement débarrassé de contraintes commerciales en s'appuyant sur une recherche de "talents" permet de redonner toute son importance à la rencontre entreprise-candidat.

De l'univers des RH en SSII... et si la crise avait engendré de bonnes pratiques RH ?

Tout juste sortis de la période glacière de 2009, caractérisée par un immobilisme des candidats tendant à l’hibernation, un turnover frôlant le zéro absolu et le sacrifice d’une génération de jeunes diplômés au ban de la suivante… les services RH entrent dans l’année 2010 encore endoloris des rigueurs passées. Au plus fort de la tempête, certains se sont retranchés derrière d’impénétrables murailles clôturant leurs campagnes de recrutements, tandis que d’autres s’enorgueillirent de pouvoir enfin pratiquer un "recrutement réfléchi". Aujourd’hui les services commerciaux ont repris leur marche inexorable et pour tous, l’année 2010 devait représenter l’Eldorado tant recherché. Malgré ce, pour le RH en quête d’absolution, le réchauffement du marché engendre un regain d’inquiétude. Comment améliorer sa communication interne – 1001startups.