background preloader

Aurelien0802

Facebook Twitter

C'est prouvé, être heureux au travail améliore la productivité. VIE DE BUREAU - Plus un employé est heureux, plus il est efficace dans son travail.

C'est prouvé, être heureux au travail améliore la productivité

Ce n'est pas une surprise, mais c'est ce que démontre une nouvelle étude menée par le département d’économie de l'Université de Warwick, au Royaume-Uni. En réalisant un certain nombre d'expériences, dont les résultats vont être publiés dans le Journal of Labor Economics, l'équipe de chercheur a déterminé que le fait d'être heureux augmentait la productivité de près de 12%. En tout, ce sont 700 participants, divisés en plusieurs groupes, qui se sont prêtés au jeu de différentes expériences. Comment éduquer un enfant dans le bonheur ? - Kaleidoscope Kids asbl. Éduquer un enfant dans le bonheur est la tâche la plus importante qu’un parent doit accomplir.

Comment éduquer un enfant dans le bonheur ? - Kaleidoscope Kids asbl

Nous aimerions donner à notre enfant une bonne éducation et des valeurs, mais la chose la plus essentielle est de dessiner un sourire sur son visage, chaque jour de sa vie. Car si en éduquant un enfant, nous ne pensons pas à son bonheur, rien d’autre n’aura d’importance. La meilleure façon pour qu’un enfant apprenne et intériorise des valeurs est de vivre une existence pleine, dans laquelle l’enfant se sent protégé et qu’il profite chaque jour de la joie de la vie. «La croissance harmonise le bonheur de tous» La croissance rend-elle les gens plus heureux ?

«La croissance harmonise le bonheur de tous»

Question hautement polémique au moment où la France s’enlise dans la récession, où la menace écologique est une urgence et où une partie des citoyens et des chercheurs militent pour un modèle décroissant. En interrogeant les ressorts de la croissance au regard du bien-être dans son nouveau livre l’Economie du bonheur, Claudia Senik, professeure à l’université Paris-Sorbonne et à l’Ecole d’économie de Paris, relance le débat. Cette chercheuse travaille sur un matériau assez nouveau, le bonheur, qui aussi subjectif et insaisissable soit-il, affine la compréhension des comportements humains dans une économie de marché. Ainsi se développe une approche psychologique de la crise, basée sur de grandes enquêtes de satisfaction auprès de la population.

A côté du taux de chômage ou du PIB, le bonheur peut-il devenir un nouvel indicateur économique fiable au point de dessiner l’avenir d’un pays ? Vers une économie du bonheur? « Plus précisément, il faut mettre en question radicalement la vision économique qui individualise tout, la production comme la justice ou la santé, les coûts comme les profits et qui oublie que l'efficacité, dont elle se donne une définition étroite et abstraite, en l'identifiant tacitement à la rentabilité financière, dépend évidemment des fins auxquelles on la mesure, rentabilité financière pour les actionnaires et les investisseurs, comme aujourd'hui, ou satisfaction des clients et des usagers, ou, plus largement, satisfaction et agrément des producteurs, des consommateurs et, ainsi, de proche en proche, du plus grand nombre.

Vers une économie du bonheur?

Pierre Bourdieu, Contre-feux, Paris, Raisons d’agir, 1998. La recherche d’indicateurs alternatifs à l’hégémonie du produit intérieur brut ne peut pas rester complètement indifférente aux nombreux efforts actuels visant à mesurer le niveau de bien-être « subjectif » des individus à partir de données issues de questionnaires d’attitudes. Les nouvelles technologies peuvent-elles nous rendre heureux ? Paru dans Victoire du 02 novembre 2013 Stress chronique lié aux mails intempestifs, addiction aux SMS, dépendance à internet : après quelques années d’euphorie, les nouvelles technologies semblent devenues notre bête noire.

Les nouvelles technologies peuvent-elles nous rendre heureux ?

L’idée qu’elles nous envahissent – voire nous empoisonnent – pour, au final, nous laisser perclus, les yeux rougis et le cerveau en bouillie se répand comme une traînée de poudre. Centre Paramita de Bouddhisme Tibétain du Québec - Sources du bonheur. Tous les êtres sensibles partagent ce même souhait : trouver le bonheur et éviter la souffrance.

Centre Paramita de Bouddhisme Tibétain du Québec - Sources du bonheur

Peu importe notre âge, notre sexe, notre race, notre culture, ce besoin est identique à tous. Cela n'est pas seulement vrai pour les êtres humains, mais aussi pour les animaux et toutes les sortes d'êtres sensibles. Pour trouver ce bonheur, il importe avant tout de connaître les causes et conditions réelles qui y contribuent. La source du bonheur est dans notre cerveau. Et si le bonheur, c’était vraiment dans la tête ?

La source du bonheur est dans notre cerveau

Une piste scientifique sans doute insuffisamment explorée, que nous explique un PDG-philosophe, dans son dernier ouvrage. Jacqueline Demornex. C’est quoi le bonheur. Le mot est employé à toutes les sauces.

C’est quoi le bonheur

L’idée fait rêver tout le monde. Mais que sait-on vraiment du bonheur ? Sur quoi se fonde-il ? Bonheur vs malheur. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Images Site Web pour cette image Dans cette carte mentale, on remarque tout d'abord le visage d'un bonhomme ... portfolio34.webnode.fr Recherche par imageImages similaires.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à