background preloader

Communs

Facebook Twitter

Les Communs c'est quoi ? - La Fabrique des communs. Qu'est ce que les communs ? Elon Musk, CEO de Tesla, expliquait dernièrement : nous sommes convaincus que Tesla, les autres fabricants de voitures électriques et le monde entier profiteraient tous d’une plateforme technologique commune à évolution rapide. Le récent rapport Ambition Numérique souligne l’importance des communs. Henri Verdier et Charles Murciano présentaient récemment les communs numériques comme des alternatives crédibles aux plateformes. « Nous soutenons que cette logique autorise une nouvelle forme d’action publique alliée à la multitude, en promouvant et en encadrant les communs, la puissance publique pourrait s’armer contre l’hégémonie croissante de grandes plateformes monopolistiques dont les logiques s’opposent de plus en plus à celles des Etats ».

C’est la même conviction au sein de la Fabrique des Mobilités qui propose d’accompagner les acteurs volontaires dans cette démarche. Nous appelons cela des "communs". Schéma autour des "communs" Portail des communs – Une introduction à la notion de communs. Wiki des communs. De la communication aux communs. Les Communs d'Abord – le media des communs.

Symbioses Citoyennes | Explorer des organismes politiques habitables #design #politiques_publiques #communs #confiance #transfo #participation #numerique #innovation. Audioblog | Université du Bien Commun à Paris. Des communs et des hommes #DATAGUEULE 42. Elinor Ostrom.

Pour les articles homonymes, voir Ostrom. Pour analyser les dilemmes sociaux, Ostrom met au point un cadre d'analyse : l'IAD (Institutional Analysis and Developpment), qui est rapidement recommandé par les institutions internationales. L'IAD repose sur la prise en compte des caractéristiques du monde physique environnant, sur celles de la communauté en proie au problème, sur les règles et normes en vigueur dans le champ de la situation d'action ainsi que sur les interactions entre les acteurs. Les notions de normes, de règles et de droit occupent une place centrale dans sa pensée. Les normes sont des attributs de la communauté, les règles au contraire sont fixées de façon beaucoup plus consciente pour résoudre un dilemme social et servent de cadre à l'établissement de droits. Ostrom reprend la conception du droit de propriété en termes de faisceau de droits de John Rogers Commons et du réalisme juridique américain.

Ses travaux sont peu critiqués de son vivant. Ronald Coase en 2003. Digital Humanities, Propriété intellectuelle et Biens communs de la connaissance. Le 28 mai dernier, j’avais été invité à intervenir lors d’une journée d’étude organisée par les doctorants de l’Université Toulouse II Le Mirail, sur le thème « Les Digital Humanities : Un renouvellement des questionnements et des pratiques scientifiques en SHS-ALL ? ». On m’avait demandé de traiter des aspects juridiques des Digital Humpanities et voici l’angle d’attaque que j’avais choisi d’aborder : Le Manifeste des Digital Humanities affirme un engagement en faveur de « l’accès libre aux données et aux métadonnées », ainsi qu’une volonté d’œuvrer pour « la diffusion, à la circulation et au libre enrichissement des méthodes, du code, des formats et des résultats de la recherche ».

Pour autant, la production du savoir par les communautés scientifiques en SHS-ALL s’inscrit dans un arrière-plan juridique qui saisit les connaissances à travers le prisme de la propriété intellectuelle. Voici-ci dessous le support que j’avais utilisé : Et la capture vidéo de l’intervention : WordPress: Communs de la connaissance et enclosures. « Internet est devenu une ressource essentielle au développement de nos sociétés, tant du point de vue économique que culturel ou social. À ce titre, il doit être considéré comme un bien commun, ou commun, qui ne peut être préempté par les intérêts de certains acteurs, publics ou privés, mais doit bénéficier à la communauté mondiale des utilisateurs. […] Les communs sont au cœur des conceptions qui ont présidées à la naissance d’Internet. Ils ont permis sa dynamique créative et l’émergence d’une économie du numérique. Depuis, les communs se sont affirmés comme un fait social.

Il s’agit aujourd’hui de trouver les moyens de continuer à faire grandir ce commun au bénéfice de toute la société. » Cette citation est extraite du rapport « Ambition numérique » remis par le Conseil National du Numérique (CNNum) au Premier Ministre le 18 juin 2015, dans le cadre de la préparation d’une grande loi sur le numérique. Le renouveau théorique des communs C’est tout le paradoxe de Facebook aujourd’hui.

Biens Communs et bibliothèque

Licences libres Creative Commons. Les licences Creative Commons. 6 LICENCES gratuites - CC France. Creative Commons : formulaire d'aide au choix d'une licence. Creative Commons. Où en est-on en 2017 ? Lionel Maurel. Titre : Creative Commons. Où en est-on en 2017 ? Intervenant : Lionel MaurelLieu : Paris Open Source SummitDate : décembre 2017Durée : 13 minVisualiser la conférenceLicence de la transcription : VerbatimNB : transcription réalisée par nos soins. Les positions exprimées sont celles des intervenants et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Transcription Bonjour. On m’a demandé de vous parler cette fois-ci de culture, de création, d’œuvres, de musique, de films, de romans et de toutes cette dimension de la culture libre qui s’est étendue du logiciel, d’abord, à d’autres objets. Au commencement il y a un homme, c’est Lawrence Lessig que vous connaissez sans doute, un personnage très important, professeur de droit à Harvard. Si maintenant on essaie de voir où on en est aujourd’hui, eh bien on voit que le résultat est assez considérable en fait.

Et une chose qui est importante aussi c’est que, avec le temps, l’usage des licences Creative Commons est devenu de plus en plus libre. Merci. Licence Ouverte / Open Licence. Dans le cadre de la politique du Gouvernement en faveur de l’ouverture des données publiques (« Open Data »), Etalab a conçu la « Licence Ouverte / Open License ». Cette licence, élaborée en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, facilite et encourage la réutilisation des données publiques mises à disposition gratuitement. La publication du décret n° 2017-638 prévu par l’article L 323-2 du CRPA fait de la LO 2.0 la licence de référence pour les administrations pour la publication de données publiques, aux côtés de l’ODbL, et permet ainsi son utilisation par l’ensemble des administrations.

La « Licence Ouverte / Open License » présente les caractéristiques suivantes : Le logo de la « Licence Ouverte / Open License » est également librement réutilisable. CC0 1.0 universel. Liste des communs suivis par La Fabrique. Wikidata. Wikipédia, l'encyclopédie libre. Arduino. Covoiturage-libre.fr, le covoiturage gratuit et collaboratif. Association Kokopelli — Semences biologiques, libres de droits et reproductibles. Mix arts, Tiers lieu artistique Toulouse. L’originalité fondamentale du projet est de réunir des univers artistiques vastes et variés, des niveaux de professionnalisation et d’expérience différents , dans une unité de lieu, qui rend possible la transdisciplinarité et favorise l’inspiration, la créativité, la réalisation des oeuvres.

Mix’Art Myrys propose avant tout des espaces de travail adaptés et équipés. Les conditions matérielles et d’organisation qui sont proposés, offrent une alternative aux formats classiques de production des oeuvres. L’accessibilité financière et géographique est une composante nécessaire au fonctionnement du projet. L’accessibilité financière est rendue possible par la pratique du principe d’autogestion, qui implique que les artistes bénéficiant d’un espace de travail soient conscients qu’il est de leur responsabilité de participer à la vie du collectif, à l’entretien et à la sécurisation du bâtiment, à l’accueil des visiteurs. Repérer et favoriser la convergence autour de "communs" Projects. [Section still under construction] Acequias: The historic communal irrigation systems that protect water as a community resource in New Mexico and strengthen the farming and ranching traditions of thousands of families. Alternative currencies.

A growing field of experimentation that seeks to establish a sustainable medium of exchange that either substitutes or complements the "fiat" national or multinational currencies. Leading examples: Bitcoin, Flattr, Ithaca Hours, LETS (Local Exchange Trading Systems), Metacurrency and Open Bank Project, WIR Bank. Anduino: An open-source electronics prototyping platform based on flexible, easy-to-use hardware and software that lets anyone create less expensive, customized computer systems. All designs are freely shareable and modifiable. Blender Institute (Amsterdam): Nonprofit that orchestrates a global network of open-source enthusiasts to create HD and 3D films, videos games and visual effects.

Freedom Box. Mozilla Project Ogallala Commons (US. Enseignants et écoles favorisant l'apprentissage par l'autonomie. L’objectif de cette carte n’est pas de recenser les initiatives d’une méthode ou d’une autre : nous souhaitons dépasser l’idée de méthode. Cette carte recense les initiatives pédagogiques - peu importe la méthode dont elles se revendiquent - respectant les lois naturelles de l’apprentissage qui exigent que l’enfant apprenne par son activité autonome, avec des enfants d'âges différents, et guidé par un étayage individuel bienveillant. Si vous êtes dans cette démarche - et même si vous en êtes à une phase de découverte et de documentation – nous vous invitons tout de même à vous signaler sur la carte. L'objectif de cette carte est de permettre aux enseignants engagés dans cette démarche de se mettre en lien, et de se sentir moins isolés.

Map Data Map data ©2017 Map Satellite 0. Visualisation des acteurs des #communs culturels en Europe. Les communs urbains à l’épreuve du terrain : le cas des lieux de fabrication numérique. On observe l’émergence et la diffusion de lieux dédiés aux pratiques numériques, à la fabrication et l’expérimentation (fablabs, hackerspaces…). Leurs principes de fonctionnement et les idées dont ils se réclament, en lien avec les mouvements des Nouveaux Communalistes et contre-culturels américains, font état d’une forte résonance avec les notions de communs, communs de la connaissance et communs urbains.

Au regard de ces notions et à partir d’une enquête comparative, des apports et des contradictions sont mis en exergue. Si l’on définit au départ la notion de communs urbains comme des espaces partagés et ouverts, animés par une communauté d’acteurs […] => lire la source journals.openedition.org MemoireSilence Les derniers articles par MemoireSilence (tout voir) RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES REL RESSOURCES ÉDUCATIVES LIBRES. Construire des communs. Un livre de Wikilivres. Introduction[modifier | modifier le wikicode] Comment le projet permet il la contribution à tous et sur le long terme ?

Quels moyens pour rendre visibles les actions ? Description -> Chacun peut contribuer au projet (en nature, en temps, financièrement, etc.). Les actions à réaliser sont visibles et il est simple de venir proposer des améliorations. Le projet permet à chacun de proposer des améliorations (par exemple, un lien vers l'information sur comment contribuer). Les outils de productions sont accessibles à tous. Intérêt -> Cela favorise la contribution de tous au projet et donc un développement plus rapide de l'initiative, ainsi qu'une meilleure adaptation aux usages de chacun.

Exemples -> Mise en place de "Sessions de contribution", Outils Trello, Github, Transifex ou translatewiki pour les langues, etc... Echanger[modifier | modifier le wikicode] Méthodes et outils : Communication / Accueillir[modifier | modifier le wikicode] Outils : Le crowdsourcing ou la loi du nombre au service de la science, de la culture ou du patrimoine… Faire appel au public pour aider la recherche scientifique ou améliorer l’accès à la connaissance et à la culture, c’est une démarche appelée crowdsourcing, littéralement « approvisionnement par la foule » qui consiste à utiliser l'intelligence, la créativité ou le savoir-faire du plus grand nombre pour parvenir à un résultat donné.

Si cette démarche pouvait exister avant le numérique, Internet lui a donné un élan nouveau, en multipliant le nombre de contributeurs potentiels. C’est pourquoi on parlera aussi de « web participatif » ou « web collaboratif ». Il peut s’agir de mobiliser un grand nombre de personnes sans compétences particulières mais qui vont permettre de produire une multitude de données. La « science participative » s’appuie sur l'idée qu'une mise en commun de l'intelligence collective offre une puissance statistique qui peut permettre de résoudre des problèmes inatteignables autrement.

Contribuer sur Wikipédia

OpenStreetMap. Where is this? Reverse Directions Welcome to OpenStreetMap! OpenStreetMap is a map of the world, created by people like you and free to use under an open license. Hosting is supported by UCL, Bytemark Hosting, and other partners. Learn More Start Mapping <div id="noscript"><p>You are either using a browser that does not support JavaScript, or you have disabled JavaScript. 100 km 100 mi © OpenStreetMap contributors ♥ Make a Donation Directions from hereDirections to hereAdd a note hereShow addressQuery featuresCentre map here. Wiki Loves Monuments France | Présentation du concours. Cultures Remix.

Trouver des images, vidéos, sons, textes librement utilisables

DATA. Logiciels libres. L’atelier des chercheurs | do•doc. FabLabs, Hackerspaces... Enseigner les communs dans l'éducation : un wiki pour collecter les initiatives. Lettre TIC'Édu thématique N°05 Les (biens) communs de la connaissance et de l'information. Sommaire 1. Préambule Si la notion de biens communs n'est pas nouvelle(1), elle opère un retour en force en ce début de siècle, popularisée en partie par les travaux de l'Américaine Elinor Ostrom(2), récompensés par l'attribution du Nobel d'économie en 2009. Depuis une trentaine d'années, numérique, écologie et (alter) mondialisation obligent, sa définition s'est élargie, ses usages ont pris une ampleur conséquente, notamment dans les domaines de l’information et des savoirs.

L’intérêt porté aux biens communs de la connaissance et aux biens communs informationnels(3) se concrétise par leur présence dans nombre de rapports et publications parus cette année. Ces deux expressions souvent associées font particulièrement sens dans un monde de réseaux (sociaux ou autres), de communautés de personnes habituées à partager, à échanger, à co-créer et très mobilisées contre la privatisation et le contrôle du savoir et de l'information. 2. . (8) 3. 4. Faire entrer les communs de la connaissance dans l ecole H Le Crosnier. Les communs de l'information et de la connaissance — Enseigner avec le numérique. Enseigner les communs — Enseigner avec le numérique. C'est par rapport à la dimension "communautés de personnes" qu'Internet et le web 2 ont sans doute joué un rôle prépondérant dans la facette information et connaissance des communs, tout d'abord par le développement technique de réseaux vecteurs d'échanges, puis dans l'organisation même de ces réseaux.

Forums ou réseaux sociaux obéissent à des règles de fonctionnement, à des modalités d'accès souvent établies collectivement par des membres de plus en plus habitués et encouragés à partager, à produire en commun, dans un esprit non marchand. Cependant, tous les réseaux sociaux ne correspondent pas à la définition de communauté telle qu’elle est appliquée aux communs : "un commun c’est une communauté sans audience", explique Olivier Ertzscheid, pour lequel la caractéristique d’un commun est "précisément le fait qu’il dispose d’une communauté sans pour autant chercher une audience". Entrer dans les communs par la prise en compte des pratiques des élèves – Inter CDI. Ex d'usages pédagogiques — Bibliobox et copy-parties.

Que peut on enseigner des Communs ? : définir les contours d’une littératie des communs | SavoirsCom1. Document de collecte. Collecter- Publier - Partager : qu’est-ce que j’enseigne des « communs » ? Copier- Créer- Partager : enseigner les communs. WikiMOOC : apprenez à contribuer sur Wikipédia ! Partager et construire ensemble des connaissances, quelle place pour les communs dans l’école… Les data, comment s'en emparer pour le « bien commun » - CLEMI. Les communs et les savoirs en partage : que faut-il enseigner ? Les communs de la connaissance. Vers une littératie des communs à l'école. Édubase. PréAO support à l'atelier "Sensibiliser aux Communs" (13/03/2018)