background preloader

Développement durable

Facebook Twitter

Upcycling, rien ne se perd, tout se transforme. “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme” !

Upcycling, rien ne se perd, tout se transforme

Cet aphorisme que l’on prête à Lavoisier prend tout son sens dans le concept même d’upcycling. L’idée est simple : transformer un matériau, quel qu’il soit, en objet qui a de la valeur. Mieux que faire du neuf avec du vieux, la tendance est à l’upcycling. Il s’agit là de transformer des déchets en produits de bien meilleure qualité, voire à qui l’on a même ajouté une certaine plus-value.

Intéressé(e) par l’opération 2016 ? Inscrivez-vous ! - Semaine nationale du vélo. Les solutions. Pourquoi ?

Les solutions

L’agriculture industrielle est responsable d’une majeure partie la destruction écologique sur la planète, de la disparition de milliers d’espèces et de millions de paysans (voir le rapport de la FAO). Elle participe à l’épuisement des ressources en eau et contribue largement au réchauffement climatique. L’élevage, à lui seul, est responsable de 18% des émissions de GES. 65 milliards d’animaux sont élevées chaque année dans des conditions insupportables pour être ensuite abattues. Pour les nourrir, des millions d'hectares de forêts sont rasés pour faire pousser du soja et du maïs qui épuisent et polluent les sols (à cause des pesticides). De nombreuses espèces et les populations qui y vivent sont chassées. Le Marché Citoyen - annuaire bio, équitable, solidaire et local.

Mouvement Colibris. Le jeu sérieux sur la délicate protection des écosystèmes. L'environnement est un sujet délicat.

Le jeu sérieux sur la délicate protection des écosystèmes

D'un côté, nous sommes tous pour la vertu écologique et de l'autre côté, nos besoins immédiats, régulièrement menés par des désirs économiques, vont souvent à l'encontre de la préservation des écosystèmes. Pourtant, il est tout à fait possible de jongler avec ces éléments. CAP Sciences, avec le partenariat de la région de l'Aquitaine, a développé un jeu sérieux qui demande aux joueurs de « gérer » des biomes en prenant compte de 3 facteurs : la biodiversité, le développement économique et le bien-être de la population.

Choisir ! Dans Ecosysgame, le joueur effectuera 4 types de missions dans des parties plus ou moins longues (les courtes se jouent sur 5 missions, les moyennes 10 et les longues 20). Education à l'alimentation. Jeux éducatifs pour l'environnement et le développement durable. A quoi ressemblerait la France si negaWatt était écoutée ? La loi de transition énergétique pour la croissance verte a été promulguée en ce mois d’août 2015 avec l’objectif de « contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique » et de renforcer l’indépendance énergétique de la France en s’appuyant tout particulièrement sur les économies d’énergies et le développement des énergies renouvelables.

A quoi ressemblerait la France si negaWatt était écoutée ?

Fruit de plusieurs mois d’auditions, de différents passages à l’Assemblée Nationale et au Sénat, elle doit permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre dues à la consommation énergétique. Si cette loi affiche des objectifs forts, tout particulièrement dans le bâtiment avec 500.000 logements rénover par an, le recyclage de 55 % des déchets non dangereux et la valorisation de 70 % des déchets du bâtiment, elle est moins ambitieuse que le scénario negaWatt qui l’a en partie inspirée.

Gaspillage

Mon défi COP21 #5 : je réduis mes déchets en 3 étapes. Un Français produit en moyenne 590 kilos d’ordures ménagères par an.

Mon défi COP21 #5 : je réduis mes déchets en 3 étapes

Au niveau européen, tenez-vous bien, ce sont plus de 2,5 milliards de tonnes de déchets qui sont produits chaque année ! (1) Ces volumes ont fortement augmenté dans le temps. Seul un petit tiers est valorisé par le recyclage ou la méthanisation, ou composté. Le reste fini brûlé ou en décharge. Cet énorme gâchis de ressources premières a un coût environnemental considérable.

Étape 1 : j’évite d’abord de créer des déchets Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ! Thématiques UNT - Canal-U. La prime à la casse écologique. La prime à la casse : c’était la mesure écolo de l’hiver dernier.

La prime à la casse écologique

Sauf que, d’après nos calculs, elle casse surtout l’environnement… On aimerait bien savoir, d’ailleurs, si d’après les vôtres aussi. Emissions de CO2 par les recherches sur Google. Les émissions de CO2 recherches sur Google ?

Emissions de CO2 par les recherches sur Google

Un chercheur de Harvard, M. Wissner-Gross, a calculé qu'une requête sur le moteur de recherche Google produit, chacune, 7 grammes de C02 du fait de l'immense quantité d'énergie consommée par les quelque 500 000 serveurs du moteur de recherche américain. Pourtant, selon les propres calculs de Google, le fait d'effectuer une recherche sur son moteur de recherche émet 0,2 grammes de C02 tandis qu'il faut consommer 0.0003 kWh d'énergie pour faire une requête soit 1 kilojoule. Cela représente à peu près autant d'énergie que ce qu'un corps humain adulte brûle en 10 minutes. Selon l'Ademe, la recherche d'information via un moteur de recherche représente au final 9,9 kg équivalent CO2 par an et par internaute.

Google, autant que le Laos en C02 !