background preloader

Le marché

Facebook Twitter

La nature, un bien marchand ? Comment s’assurer de la qualité d’un produit. Application le marché. 1773 : les Anglais inventent la propriété privée. >>> Article paru dans Marianne daté du 24 juillet 2015 « Le Parlement anglais peut tout faire sauf changer une femme en homme », professait au XVIIIe siècle un juriste calviniste et rousseauiste du nom de Jean-Louis de Lolme.

1773 : les Anglais inventent la propriété privée

Sans doute notre Genevois fut-il impressionné lorsque, en 1773, le Parlement de Sa Gracieuse Majesté réussit une véritable révolution légale. Le marché selon la sociologie économique - Philippe Steiner. Marché et démocratie dans l’Europe moderne - Laurence Fontaine. Le marché est-il un instrument d’aliénation ou de libération ?

Marché et démocratie dans l’Europe moderne - Laurence Fontaine

L’historienne Laurence Fontaine rappelle qu’à l’époque moderne, le marché a permis aux individus de s’émanciper des tutelles féodales, notamment par le recours au crédit. Néanmoins se posait déjà la question de l’accès au crédit, tout comme celle des crises financières, que les relations sociales traditionnelles contribuaient à absorber sans doute mieux qu’à notre époque. Formation des concepts de « marché » - Revue de la régulation. 1 Commencé par Jacques Savary Des Bruslons (1657-1716), ce dictionnaire a été continué et édité par s (...) 1Pour étudier les concepts de « marché » énoncés au xviiie siècle, l’Encyclopédie (1751-1765) dirigée par Diderot (1713-1784) présente l’avantage d’en manifester une diversité importante.

Formation des concepts de « marché » - Revue de la régulation

Les occurrences du « marché » dans les différents articles sont nombreuses, mais elles peuvent être ramenées à deux grands types d’usage. Il y a d’un côté l’utilisation courante et polysémique d’un terme, entré depuis longtemps dans les pratiques de l’échange des individus en général et des marchands en particulier. L’article « Marché », rédigé par Jaucourt (1704-1780) au 10e tome (1765), relève de cet usage puisque celui-ci fait un relevé de l’ensemble des significations du terme, qu’il a prises dans le Dictionnaire universel de commerce (1723-1730) des Savary1, qui eux-mêmes se sont vraisemblablement inspirés des dictionnaires de Trévoux (1704) et de Furetière (1690). Figure 1. Enquête sur un « cartel du yaourt »

L'Autorité de la concurrence enquête depuis trois ans sur plusieurs fabricants de produits laitiers frais vendus sous marque de distributeurs (MDD), dont Novandie, Senoble, Lactalis et Yoplait.

Enquête sur un « cartel du yaourt »

Ils sont soupçonnés de s'être concertés sur les prix et la répartition du marché, écrit Le Figaro, mardi 24 février. Plusieurs indices concordent à la constitution d'un « cartel du yaourt », détaille le quotidien, qui a consulté un document recensant les griefs reprochés aux producteurs par l'Autorité. Selon l'organisme, « des échanges d'informations sensibles » ont permis aux grands producteurs ainsi qu'à des PME comme Laïta, Les Maîtres laitiers du Cotentin ou Alsace Lait, « une concertation destinée à coordonner leurs politiques tarifaires et commerciales ».

Ils sont notamment accusés : En 2011, trois fabricants de lessives s'étaient vu infliger par l'Autorité une amende de 361 millions d'euros pour s'être concertés pendant six ans sur leurs prix et promotions. La science économique face au choc Free. Les économistes n’ont pas toujours peur de se brûler à la chaleur de l’actualité.

La science économique face au choc Free

Lors du Congrès de l’AFSE qui s’est tenu le 22 juin à Rennes, une table-ronde réunissait universitaires et professionnels du secteur pour débattre de la quatrième licence de téléphonie mobile… au moment précis où celle-ci risquait de disparaître. Altice, qui possède les opérateurs SFR et Numéricable, avait en effet confirmé quelques heures plus tôt son offre de rachat de Bouygues Telecom.

Le numéro deux du marché aurait alors consolidé sa position en rachetant le numéro quatre. Le fonctionnement particulier du marché du pétrole. Libéraliser ou réglementer. Adopté par l’Assemblée nationale – sans vote, par utilisation de l’article 49-3 – le projet de loi « Macron » pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques a été voté par le Sénat le 12 mai dernier.

Libéraliser ou réglementer

Pas moins de 133 heures de débat en séance ont été nécessaires à cette adoption (après 111 heures à l’Assemblée) pendant lesquelles les mesures initialement annoncées concernant les professions réglementées ont été remaniées vers une plus forte libéralisation. Les débats vifs autour de ce projet s’inscrivent dans une longue controverse française sur les professions réglementées depuis plus d’un demi-siècle [1]. Une telle modernisation est aussi réclamée par les instances européennes.

En 2006, la directive Bolkenstein réaffirme la libre prestation de service au sein des États membres de l’Union, inscrite dès 1957 dans le Traité de Rome, mais non réalisée jusqu’alors. Contre-choc pétrolier : les Saoudiens mènent une guerre des prix contre le pétrole de schiste américain. L'Arabie Saoudite est bien engagée dans une guerre des prix contre le pétrole "de schiste" américain, a affirmé le ministre du pétrole saoudien durant la réunion à huis-clos de l'Opep jeudi 27 novembre à Vienne, révèle l'agence Reuters.

Contre-choc pétrolier : les Saoudiens mènent une guerre des prix contre le pétrole de schiste américain

Riyad s'est opposée à toute réduction de la production lors de cette réunion, au grand dam du Venezuela, de l'Iran et de plusieurs autres membres du cartel des pays exportateurs dont les budgets sont sapés par la glissade des cours du baril. Cette glissade s'est amplifiée de façon spectaculaire vendredi, le baril de Brent cotant aux alentours de 70 dollars en fin de la journée, après avoir perdu 10 dollars en moins d'une semaine. Ali al-Naimi, le ministre du pétrole saoudien le 27 novembre à Vienne (Reuters). "Naimi a parlé de rivalité avec les Etats-Unis pour les parts de marché. Comprendre les quotas laitiers, en deux minutes. Emissions polluantes: le cartel des camions sévissait depuis 14 ans. Une entente "très ancienne", regroupant "un nombre important" d'entreprises.

Emissions polluantes: le cartel des camions sévissait depuis 14 ans

Les constructeurs de poids lourds européens se sont entendus sur les prix pendant 14 ans pour ralentir la mise au point de technologies permettant une diminution des émissions polluantes, rapporte le Financial Times, citant des documents tirés de l'enquête menée par l'Union européenne. Selon le journal, Daf Trucks, Daimler, Iveco , Scania, Volvo et MAN se sont mis "d'accord sur le calendrier et le niveau de la hausse des prix pour l'introduction de nouvelles technologies d'émission". Ces six constructeurs représentent "près de 100% de part de marché", précise le Financial Times. La Commission européenne a annoncé fin novembre une accélération de son enquête sur des soupçons d'entente entre constructeurs de poids lourds. Daimler a prévenu la semaine dernière qu'il provisionnait 600 millions d'euros de plus pour couvrir les coûts relatifs à une enquête antitrust de la Commission européenne.

Un marché de l'or déboussolé - La Tribune. Des puissances aux intérêts divergents s'affrontent sans merci sur le marché mondial de l'or.

Un marché de l'or déboussolé - La Tribune

Il en résulte que celui-ci est probablement le plus « administré », voire instrumentalisé, s'écartant toujours plus de ses fondamentaux. A la tête du client - TSE. La discrimination tarifaire consiste, dans sa forme la plus simple, à vendre un même produit à des prix différents selon les acheteurs, les volumes, les lieux, les dates, les modes de paiement, etc.

A la tête du client - TSE

Cette pratique commerciale a très mauvaise presse. Elle est d’ailleurs proscrite par le droit de la concurrence.[1] Pourtant elle possède des qualités d’efficience et d’équité qui méritent d’être prises en considération. Pour comprendre la divergence de vue entre économistes et juristes sur ce sujet, le marché de détail de l’énergie britannique offre une bonne entrée en matière.

La fourniture de gaz naturel et d’électricité aux ménages britanniques. La politique de la concurrence en Europe - La vie des idées. Jean Tirole, un économiste de la complexité des marchés - Wasmer. Le prix Nobel d'économie est un économiste de la régulation pour qui le marché n'est ni parfait, trouvant son équilibre par la simple confrontation de comportements rationnels, ni incohérent, il est complexe.

Par Etienne Wasmer, professeur d’économie à Sciences Po / Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP). Un prix Nobel d’économie attribué à un Français Jean Tirole, seul récipiendaire, représente un formidable symbole. Quand ce prix récompense l’analyse du pouvoir des marchés et la régulation des marchés, le symbole est encore plus marquant. Et quand cela intervient dix ans après la disparition prématurée de Jean-Jacques Laffont avec qui il a porté l’Ecole d’Economie de Toulouse (TSE, Toulouse School of Economics) aux sommets, on peut penser que le comité Nobel a aussi voulu rendre un hommage posthume à cet autre grand nom de la régulation.

Jean Tirole dans son bureau de la Toulouse School of Economics (TSE). Pétrole: les vrais déterminants du marché. Le marché pétrolier a connu des turbulences significatives depuis le début de l'été 2014. Ces turbulences sont liées à des facteurs conjoncturels mais aussi structurels. La fébrilité de la demande mondiale du pétrole liée à une conjoncture économique qui tourne au ralenti depuis plusieurs trimestres n'explique pas tout.

Encore que cette variable contingente est en train d'évoluer. Le principe pollueur-payeur, tout simplement. Subventionner les énergies renouvelables ou taxer les énergies non-renouvelables ? Julien Pillot, Precepta - Comprendre la concurrence monopolistique et les stratégies de différenciation. Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Julien Pillot Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Precepta Stratégiques Accéder à Xerfi Canal Économie Accéder à Xerfi Business TV. François Morin : «L’oligopole bancaire s’est transformé en hydre dévastatrice pour l’économie mondiale» Françaises, européennes ou américaines, toutes les autorités bancaires sont formelles : si le monde devait connaître une nouvelle crise financière comparable à celle de 2007, ni les Etats ni les contribuables n’en paieront les conséquences.

Peut-on le croire ? La réponse de François Morin est catégorique : c’est non. Dans l’Hydre mondiale, paru en mai, et dans lequel il fait parler des données chiffrées inédites, ce professeur émérite de sciences économiques à l’université de Toulouse montre comment 28 banques de taille mondiale constituent un oligopole qui est tout sauf d’intérêt public. Pour mettre les citoyens à l’abri de désastres financiers à venir, l’auteur estime qu’il faut abattre ces banques qu’il compare à une hydre et rapatrier la monnaie dans le giron du public.

Comment une poignée de banques ont-elles pu prendre la forme d’une hydre mondiale ? Le processus est parfaitement clair. Changer l'Europe ! - Un "Jobs Act" à la française violerait le droit du travail sans créer d'emplois - Libération.fr. Il est tentant de se prévaloir d’un taux de chômage record (près de 3,5 millions de chômeurs auxquels on peut ajouter 2,4 millions d’autres demandeurs d’emploi) pour faire passer des réformes rétrogrades pour de bonnes solutions. Le président du Medef, Pierre Gattaz, s’empressant d’imputer le chômage à un marché du travail trop rigide, propose de flexibiliser davantage le contrat de travail. Rencontre avec Alain Supiot. Penser la justice sociale. Le juriste Alain Supiot réaffirme les principes au cœur de la démocratie sociale, en particulier la dignité humaine et la solidarité, mis à mal par les excès du libéralisme contemporain. L’esprit de Philadelphie. La justice sociale face au marché total.

Grandeur et misère de l’État social - Grandeur et misère de l’État social. Travail du dimanche : du « volontariat forcé », selon les syndicats. A propos de la loi Macron. L’économie, fille de l’esclavage. La loi Macron : technocratie ou abolition des privilèges ? - Pierre-Cyrille Hautcoeur. «Flexibiliser le marché du travail ne réduit pas le chômage… mais peut au contraire l’augmenter» La « marchandisation du corps humain » : les incohérences et les usages réactionnaires d’une dénonciation. Il serait absurde de nier l’importance, dans notre société, de l’idée que les produits et les éléments du corps humain ne sont pas des « marchandises », des choses qu’on peut vendre ou acheter.

C’est cette idée que le principe de non commercialisation du corps humain est censé exprimer. Une bonne partie des lois bioéthiques reposent sur ce principe. D’après elles, les éléments et produits du corps humain (reins, lobe de foie, sang, sperme, ovocytes, moelle osseuse, etc.) peuvent être donnés à certaines conditions, mais ne peuvent pas faire l’objet d’une transaction à caractère commercial [1].

La GPA entre régulation et abolition. L'éthique face au marché - Jean Tirole. Ouverture du don de sang au marché : nos globules, des produits comme les autres? Pourquoi le don de sang pourrait ne plus être gratuit en France. L’irrésistible escalade de la dette étudiante aux Etats-Unis. L’éducation est une marchandise. Les footballeurs demandent à la Commission de les sortir de l'«esclavage» TD 3 - Faut-il breveter le vivant ? Non, le marché n’est pas l’ennemi de la gauche.

Jean Tirole : «La concurrence peut servir la gauche» Qu’est-ce que le libéralisme ? par Raymond Aron. Des barrières douanières pour protéger le climat. Un documentaire sur le traité transatlantique à voir sur Arte. Les avantages contestables des accords commerciaux internationaux.