background preloader

-

Facebook Twitter

De Camp Darby des armes USA pour la guerre en Syrie et au Yémen. Il s’appelle « Liberty Passion » (Passion pour la liberté). C’est un très moderne et énorme navire étasunien de type Ro/Ro (projetée pour transporter des véhicules et des charges sur roues) : long de 200 mètres, il a 12 ponts avec une superficie totale de plus de 50 000 m2., permettant le transport d’une charge équivalente à 6500 automobiles. Le navire, appartenant à la compagnie étasunienne « Liberty Global Logistics », a fait sa première escale le 24 mars dans le port de Livourne. Ainsi est lancée officiellement une liaison régulière entre Livourne et les ports d’Aqaba en Jordanie et Djeddah en Arabie saoudite, effectuée mensuellement par le « Liberty Passion » et par ses deux confrères « Liberty Pride » (Orgueil de Liberté) et « Liberty Promise » (Promesse de liberté). L’ouverture de ce service a été célébrée comme « une fête pour le port de Livourne ».

Personne ne dit, cependant, pourquoi la compagnie étasunienne a choisi justement le port toscan. Manlio Dinucci. Syrie : une explosion touche un convoi de bus près d'Alep et fait des dizaines de morts. Syrie: frappe de la coalition contre un dépôt d'armes chimiques de l'EI, des victimes. La coalition internationale a porté mercredi une frappe contre un dépôt d'armes chimiques appartenant à Daech à Deir ez-Zor, faisant des centaines de victimes, a annoncé l'État-major syrien. L'incident prouve que les terroristes possèdent des armes chimiques, affirme l'armée syrienne. © REUTERS/ U.S.

Air Force/Senior Airman Matthew Bruch/Handout Une frappe portée mercredi par la coalition menée par les États-Unis contre un dépôt d'armes chimiques appartenant à Daech dans la région de Djalta, près de la ville de Deir ez-Zor, a provoqué l'intoxication de centaines de personnes, a annoncé le commandement des forces armées syriennes dans un communiqué diffusé par l'agence syrienne Sana. Selon l'agence, le raid aérien a été mené mercredi à 17h30 (heure locale) et a permis d'éliminer un grand nombre de terroristes de Daech, y compris plusieurs étrangers engagés à leurs côtés. 12 avril 2017 : le monde bascule à nouveau dans la guerre, par Thierry Meyssan. Au cours de deux semaines d’intense bataille au sein de l’administration Trump, les États-Unis ont illégalement attaqué la base aérienne de Chayrat (Syrie), puis multiplié les signes contradictoires, avant d’abattre leurs cartes : en définitive, ils relancent leur politique impérialiste.

En moins de deux semaines, l’administration Trump a défendu 7 positions différentes concernant la République arabe syrienne [1]. Le 12 avril 2017, les États-Unis ont opéré leur grand revirement. Au même moment, le secrétaire d’État Rex Tillerson se rendait à Moscou pour tenter une dernière approche pacifique ; le conseil de Sécurité de l’Onu se réunissait et actait le clash ; le président Trump relançait l’Otan contre la Russie. Le conseiller spécial du président Trump, Steve Bannon, et son adjoint, Sebastian Gorka, se préparaient à rejoindre le général Michael Flynn, tandis que la presse jadis pro-Trump dressait le bilan de leur activité.

. [2] Sous nos Yeux. » [ Vers le Grexit ?] – Grèce : l’impasse économique, par Olivier Delorme. Source : L’arène nue, Coralie Delaume, 04-03-2017 Cette analyse est en trois partie et traitera successivement de l’impasse économique, de l’impasse géopolitique et de l’impasse politique dans lesquelles se trouve Athènes. Ci-dessous, le premier volet. Aujourd’hui, la Grèce se trouve dans une triple impasse. La première est économique : depuis 2009, elle a connu plus de dix plans de rigueur assortis de coupes budgétaires, de mesures de démantèlement du droit du travail, de centaines de réformes dites structurelles (notamment lors de l’imposition à ses gouvernements des trois mémorandums de 2010, 2012 et 2015), des baisses de salaires et de pensions ainsi que des dizaines de hausses ou créations d’impôts. Cette politique a mis les salariés dans l’entière dépendance d’employeurs qui payent les salaires de plus en plus irrégulièrement – quand ils peuvent ou quand ils veulent.

Parmi les conséquences multiples de ces politiques, il faut également citer les transferts de propriété. » [Vidéo] Présidentielle 2017 : Tout savoir (ou presque) sur le parcours de Macron. Trump vs Kim Jong-un: pourquoi le Président US ne peut pas gagner? International URL courte Les États-Unis ont tendance à sous-estimer leurs adversaires, y compris le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un qui a de nombreuses forces comparativement au Président américain Donald Trump, ainsi s'est exprimé Jonathan Cristol, analyste du World Policy Institute, dans un article pour CNN. D'après l'auteur, les États-Unis se trompent en considérant leurs adversaires comme « fous, irrationnels ou bêtes ». Ils se trompent davantage en pensant que ces derniers accepteraient avec joie toutes les exigences de Washington. Et si le dirigeant d'un pays agit d'une autre façon, les États-Unis expliquent leur incompréhension de la situation par « les défauts dans la mentalité de cet homme politique ».

Ainsi, M. Par contre, l'auteur considère que Donald Trump n'est pas toujours cohérent. D'après cette hypothèse, l'analyste estime que « ce serait stupide de croire que Trump serait capable de dégommer Kim Jong-un » et de le persuader de renoncer aux armes nucléaires. «Nous irons en guerre»: la Corée du Nord répond aux menaces des États-Unis. International URL courte Dans une interview à l'agence Associated Press, Han Song Ryol, le ministre adjoint des Affaires étrangères nord-coréen, a déclaré que la situation dans la péninsule coréenne se trouvait « dans l'impasse » et que le président américain « créait des problèmes » via ses messages « agressifs » sur Twitter. « Trump fait toujours des provocations avec ses paroles agressives. […] Ce n'est pas la Corée du Nord, mais les États-Unis et Trump qui créent des problèmes », a-t-il déclaré. Auparavant, le président américain a envoyé une « armada » de navires de guerre dans la péninsule coréenne et s'est en outre déclaré prêt à déployer des sous-marins nucléaires.

Face à la menace d'une attaque préventive, le ministre nord-coréen a averti que la Corée du Nord « irait en guerre s'il le fallait » et continuerait à développer son programme nucléaire. « Nous ne resterons certainement pas les bras croisés face à une attaque préventive américaine », a averti M. Le mot "souverainisme" est sur toutes les lèvres. Le mot “souverainisme” est sur toutes les lèvres. Y compris sur celles de Michel Onfray cité par Le Point : « Le mot “souverainisme” est sur toutes les lèvres. Michel Onfray nous en explique le sens et veut en réhabiliter la portée et la valeur. Aujourd’hui, Michel Onfray s’attaque au concept de “souverainisme”, dont se revendiquent (trop ?) François Asselineau est un candidat souverainiste à l’élection présidentielle.

Dans son programme, François Asselineau explique les trois premières mesures qu’il faudra prendre en urgence : « Fidèle à toute notre histoire, mon programme présidentiel de libération nationale consiste donc d’abord dans : La sortie de la France de l’Union européenne par application de l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE) La sortie de la France de l’euro qui impose juridiquement la sortie de l’UE par le même article 50 du TUE La sortie de la France de l’OTAN par application de l’article 13 du traité de l’Atlantique nord (OTAN) » C’est la page 18. Cinq raisons pour lesquelles les frappes de Donald Trump sont une erreur monumentale. Par Alexander Mercouris – Le 10 avril 2017 – Source The Duran Après l’assassinat du duc d’Enghien par Napoléon en mars 1804, le ministre de la police de Napoléon, Joseph Fouché, a déclaré à ce sujet : « C’est pire qu’un crime, c’est une faute. » Les missiles du Président Trump lancés sur la base aérienne de Charyat en Syrie étaient comme le meurtre du duc d’Enghien, pas seulement un crime mais une faute.

Les raisons invoquées pour lesquelles le Président Trump a ordonné le lancement des missiles varient. Le Président Trump lui-même affirme que c’est en raison de sa révulsion face à l’horreur de l’attaque chimique contre Khan Sheikhoun, qu’il affirme – mais sans qu’aucune enquête indépendante ne l’ait confirmé – avoir été effectuée par l’armée de l’air du Président Assad. Le secrétaire d’État américain Tillerson et le conseiller général à la sécurité nationale de Trump, H. R. Il y a probablement du vrai dans toutes ces allégations.

. (3) Ensuite, il y a la question clé de la confiance. François Fillon en meeting à Toulouse : le Zénith était-il à moitié plein ou à moitié vide ? (VIDEO) Alors que les Républicains ont assuré que François Fillon avait «fait salle comble» lors de son meeting à Toulouse, un journaliste de BuzzFeed a contredit cette affirmation, révélant que la salle avait été «réduite sur la largeur et la hauteur». En meeting le 13 avril au Zénith de Toulouse, le candidat des Républicains, François Fillon, a tenté de galvaniser ses troupes, à moins de dix jours du premier tour de l'élection présidentielle. Photographies à l'appui, les partisans de l'ancien Premier ministre ont assuré sur les réseaux sociaux que leur candidat avait «fait salle comble». Un ex-général syrien accuse Assad de cacher des armes chimiques. International URL courte Le quotidien britannique The Telegraph écrit que l'ex-général syrien Zaher al-Sakat, qui ne s'est pas rendu en Syrie depuis trois ans, affirme, sans fournir aucune preuve, que Bachar el-Assad a dissimulé plusieurs centaines de tonnes d'agents toxiques.

Selon le quotidien, avant de déserter en 2013, Zaher al-Sakat a commandé une unité de guerre chimique au sein de la 5e division de l'armée syrienne. En mars 2013, il a déserté, tout en conservant des contacts avec des officiels syriens. « Ils (le gouvernement du président syrien Bachar el-Assad) n'ont admis l'existence que de 1 300 tonnes, mais nous savons qu'en réalité ils en avaient près de deux fois plus, au moins 2 000 tonnes », a déclaré l'ex-général. Il prétend que le stock non divulgué comprend plusieurs centaines de tonnes de sarin, des précurseurs d'armes chimiques, des bombes aériennes capables de porter des charges chimiques et des ogives chimiques pour les missiles Scud. La Corée du Nord prête à faire la guerre aux Etats-Unis. L'armée de Pyongyang a durci le ton le 14 avril face à Washington, promettant une «réponse sans pitié» à toute provocation, alors qu'un porte-avions américain faisait route vers la péninsule coréenne. Dans une déclaration publiée par KCNA, l'agence de presse officielle de la Corée du Nord, soupçonnée de s’apprêter à mener un essai nucléaire, l'armée assure que les bases américaines en Corée du Sud, «tout comme les quartiers généraux du Mal» tels que la présidence sud-coréenne à Séoul seraient «pulvérisés en quelques minutes» en cas de guerre.

Le vice-président américain Mike Pence doit justement se rendre ce week-end en visite officielle en Corée du Sud. La Chine a averti de son côté qu'un «conflit peut éclater à tout moment». «Le dialogue est la seule issue», a martelé le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi lors d'un point de presse à Pékin en compagnie de son homologue français Jean-Marc Ayrault. La Chine en arbitre Solution gagnant-gagnant ? Quand Jean-Luc Mélenchon s'explique sur «l'alliance bolivarienne» Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, a précisé sur TF1 que sa proposition de rapprochement avec «l'alliance bolivarienne», moquée par son concurrent Emmanuel Macron, était de la «coopération» au bénéfice de l'outremer.

«L'"Alba" est une organisation de coopération, je suis partisan du fait que les territoires d'outremer français, et en particulier ceux des Caraïbes, s'insèrent dans l'économie de leur région. Mais par cohérence intellectuelle, je ne vais pas leur demander d'aller se mettre dans le Mercosur qui est une espèce de "super Union européenne" et qui est en compétition avec nous les Français», a expliqué Jean-Luc Mélenchon au journal télévisé sur TF1.

Son équipe a dénoncé la «caricature», la «mauvaise foi» et le «caractère répétitif» d'attaques faisant le lien entre la volonté de Jean-Luc Mélenchon de sortir de l'OTAN et des traités européens, et la proposition de rejoindre «l'alliance bolivarienne». La veille, le candidat d'En marche! Poudre aux yeux, fermeté, trahisons, surprises... Enième retournement de veste de celui qui, hier, a trahi pas moins de cinq (!) Promesses de campagne en 24 heures ? Quelque chose ne tourne clairement plus rond sous la tignasse blonde du Donald et son imprévisibilité inquiète ses adversaires mais aussi ses alliés. D'ailleurs, bien malin qui pourrait dire aujourd'hui qui sont les uns et les autres... Plus grand monde ne sait sur quel pied danser, y compris les Démocrates pleurnichards qui commencent peut-être à regretter leur intense campagne de dénigrement sur les liens Trump-Poutine. Trump dit qu'il n'enverra pas de troupes américaines en Syrie, mais peut-être que si finalement ; Trump dit que les relations américano-russes sont à un plus bas historique mais, quelques heures après, déclare que tout devrait se régler pour le bien de tous et qu'il faut avoir confiance ; Trump dit que l'OTAN est "obsolète" mais qu'elle ne l'est plus.

Turquie Nous avons mentionné Erdogan plus haut. Son saut de cabri après Al Chayrat fut sans lendemain. Une analyse à plusieurs niveaux de l’attaque de missiles américains sur la Syrie et ses conséquences. Par Le Saker – Le 11 avril 2017 – Source The Saker La dernière attaque de missiles de croisière américaine contre la base aérienne syrienne est un événement extrêmement important à tellement d’égards qu’il est important de l’examiner en détail.

Je vais essayer de le faire aujourd’hui avec l’espoir que je serai capable d’éclairer une attaque plutôt bizarre et néanmoins lourde de conséquences profondes. Mais d’abord, commençons à regarder ce qui s’est effectivement passé. Le prétexte Je ne crois pas que quiconque croie sérieusement qu’Assad ou quelqu’un d’autre dans le gouvernement syrien a réellement ordonné une attaque chimique contre qui que ce soit. Une intervention sous fausse bannière classique exécutée par les États-Unis.Une frappe syrienne sur un lieu où était stocké une sorte de gaz, éventuellement de la chlorine, mais certainement pas du sarin. En outre, et juste pour mémoire, les États-Unis avaient envisagé exactement une telle attaque sous fausse bannière dans le passé.

Aparté. Sortie de l’euro, Frexit… Les souverainistes séduits par Mélenchon? France URL courte Rester dans l'Union européenne ou suivre l'exemple du Brexit? Abandonner l'euro ou travailler ensemble pour le renforcer? Ces questions sont abondement abordées lors de la campagne présidentielle et Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, semble séduire les électeurs souverainistes en raison de sa position. L'économiste Jérôme Maucourant, qui a signé une tribune intitulée « Souverainiste, je voterai Mélenchon », s'est prononcé en faveur de Jean-Luc Mélenchon dans le cas d'un second tour entre celui-ci et le leader d'En Marche.

S'il estime que Jean-Luc Mélenchon est « ambigu » sur les questions du communautarisme et de la laïcité, il juge néanmoins qu'il « représente une sorte de vote utile souverainiste ». Dans une interview accordée à Sputnik, l'économiste commente sa position sur l'euro: L'économiste a aussi jugé possible que des électeurs de Nicolas Dupont-Aignan ou de François Asselineau puissent se retourner vers Jean-Luc Mélenchon. WikiLeaks: des hackers de la CIA ont attaqué la présidentielle française de 2012. » Dérives du journalisme, naufrage d’une « journaliste » du Monde, par Jacques Sapir. « Percée de Mélenchon : les banquiers prédisent un cataclysme ! » L’édito de Charles SANNAT | Insolentiae. Un spécialiste du MIT conteste les preuves américaines accusant Damas d'attaque chimique (VIDEO) Sénateur russe: l’Afghanistan, nouveau terrain d’essai des armes US dernier cri? Méga-bombe larguée en Afghanistan: Snowden dévoile la véritable cible. Moscou: l’enquête doit porter sur l’attaque d’Idlib et sur la frappe US sur Shayrat.

Pour le patron de la CIA, WikiLeaks est un «service de renseignement hostile» Syrie : La déroute toxique. Vous n’entendrez jamais ces vérités discutées dans les médias. L’effondrement du Trumpisme. Dette de la France : le spectre d'un second tour Le Pen-Mélenchon effraie les marchés. Résolution sur la Syrie: l’Occident a «forcé Moscou à sortir son veto» Macron-ni soit qui mal y pense -- Enfant de la Société -- Sott.net. La Syrie, Rex Tillerson et le cortège d'absurdités occidentales. Mise à jour importante sur l’attaque US en Syrie. Un expert commente le projet de partition de la Libye en trois entités. « La toute-puissance des entreprises, un immense danger pour chacun de nous ! » L’édito de Charles SANNAT | Insolentiae.

Polyphonie syrienne (Observatorus Geopoliticus) Donald Trump envoie un porte-avions vers la péninsule coréenne. Peter Hitchens : l'attaque sur Idlib c'est à nouveau le coup des armes de destruction massives ! Pourquoi vous ne vous en rendez-vous pas compte ? -- Les Maîtres du Monde -- Sott.net. Pour l'ex-chef du MI6, Trump n'a «ni les compétences, ni l'expérience, ni l'instinct» d'un président.

Syrie: le processus de paix est impossible sans Assad. Après les attentats en Égypte, on évoque de nouveau la frappe US en Syrie. À la recherche de la Russie. La bataille de Vimy: de l’Histoire à la mémoire | Bulletin d'histoire politique. Congressiste US: Assad envoie Trump «se faire f…» en reprenant les vols depuis Shayrat. Une urgence : dissoudre le Conseil constitutionnel de la 5e République. External_links - SÉRÉNITÉ PATRIMONIALE. « Officiel, l’UE admet qu’il n’y a plus de croissance ! » L’édito de Charles SANNAT | Insolentiae. Pour Bank of America préparez-vous à des manies, des paniques et des krachs!! | Insolentiae.

Clair-obscur (Observatorus Geopoliticus) Attaque chimique: si Washington possède des «preuves secrètes», qu'il les dévoile. L'enfant «sauvé» en Syrie par les Casques blancs était déjà mort au moment du tournage. Pour les médias US, un vrai président doit semer mort et destructions à l’étranger. » Revue de presse du 09/04/2017. Le pouvoir d'influence délirant des dix milliardaires qui possèdent la presse française. La Corporatocratie éclipse la démocratie. Liliane Held-Khawam – Le blog de Liliane Held-Khawam. » [Vidéo]Trump dans le bourbier syrien, par Bassam Tahhan. Glyphosate du matin, chagrin -- Enfant de la Société -- Sott.net. Syrie : le bruissement de l'aile d'un papillon. Johnson et Tillerson ont un plan d'action commune contre la Russie. Zakharova: les USA «auront honte» pour la frappe en Syrie. 71 % des jeunes américains sont soit trop cons, soit trop gros… | Insolentiae.

Vers où va-t-on ?: Les règles pour gouverner. Le Pentagone – et Daech – ciblent l’Iran. Syrie : l'escalade imbécile. » [Trump et la Syrie] Les crises du monde multipolaire, par Jacques Sapir. Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés, par Thierry Meyssan. Frappes américaines en Syrie : Macron pour des représailles, les autres candidats plus mesurés.

False flag au carré ? Magazine - Un arrangement russo-américain sur l’Irak et la Syrie n’est pas exclu - BOUGER LES LIGNES - C. Galactéros. OUR REVOLUTION : Bernie Sanders rue dans les brancards. Neuf civils, dont 4 enfants, tués dans la frappe US contre la base de Shayrat. « Baisse dramatique de l’espérance de vie des hommes blancs de la classe moyenne américaine ! » L’édito de Charles SANNAT | Insolentiae. DIRECT. La frappe américaine contre une base aérienne a fait six morts, annonce l'armée syrienne. Moscou suspend le mémorandum avec les USA sur la sécurité des vols en Syrie. L’UE accorde l’exemption de visa pour l’Ukraine, le site de demande de passeport explose. Des navires de guerre américains tirent des missiles Tomahawk sur une base aérienne syrienne (VIDEO) Ebullition. Pétition contre l'usage des perturbateurs endocriniens.

La faute morale de l’ONU. Rejet d'un recours de Sapin pour des indemnités indûment perçues. Moscou dénonce les «projets apocalyptiques» sur les raids US contre l’armée syrienne. «Mon attitude vis-à-vis de Bachar el-Assad a changé», prévient Donald Trump. Exportation d’armements : l’Iran, le marché de la prochaine décennie pour Moscou - BOUGER LES LIGNES - C. Galactéros. Regardons attentivement ces poudrières géopolitiques. Mon avis sur ce "Grand débat" que je n'ai pas regardé. Le fléau de la classe pensante. Ca gaze pour Moscou. La Maison-Blanche se convertit à la démocratie, par Thierry Meyssan.

» [Vidéo] L’ euro va-t-il tuer l’Europe ? 100% Econoclastes n°03. La question européenne électrise un débat présidentiel dominé par les eurosceptiques. Selon la Défense russe, Damas a frappé à Idlib un entrepôt d'armes chimiques des rebelles. «C'est du vide» : une partie du public quitte désabusée le meeting d'Emmanuel Macron à Marseille. Attaque «chimique» en Syrie : Damas dément sa responsabilité, la communauté internationale accuse. Hausse des taux ? Les taux réels américains sont à un plus bas de 5 ans | Insolentiae. Pas de problème de compréhension en ce qui concerne l’économie; gros problèmes à comprendre les économistes. Le Top 10 des pétitions Changez 2017 qui seront présentées aux candidats. » TRIBUNE. Fukushima : une catastrophe sans fin. « 2 + 2 = 5 !! Répétez-le, ou vous serez exécuté ! » L’édito de Charles SANNAT | Insolentiae.

France : menaces de mort contre des militants pro-palestiniens. Menaces terroristes en UK: les aéroports et les centrales nucléaires se préparent.