background preloader

Spécial loi sur le renseignement

Facebook Twitter

Société de surveillance ou société surmoïque ?, par Jean-Claude Paye. Renseignement : Big Brother à la tête de la Ligne Maginot. C’est désormais inéluctable.

Renseignement : Big Brother à la tête de la Ligne Maginot

La Loi relative au Renseignement permettant une surveillance massive des Français, va entrer en vigueur. Un texte gravement attentatoire aux libertés publiques, mais qui ne renforcera pas notre sécurité pour autant. Un croisement fou entre Big Brother et une ligne Maginot électronique. Après le feu vert sidérant, fin juillet, donné par le Conseil Constitutionnel, les prochaines semaines verront la signature des décrets d’application d’une loi qui met la France au ban des démocraties occidentales, en matière d’Etat de droit, sans réduire vraiment la menace terroriste.

Gauche et droite ont gravement failli dans cette affaire, avec 438 députés sur 577 prêts à faire bon marché de nos vies privées, seulement de peur de passer pour trop laxistes après les attentats de Charlie Hebdo. Qu’on ne s’y trompe pas, ladite loi s’avèrera fort peu efficace face aux djihadistes. Les tueurs, eux, échapperont vraisemblablement au dispositif prévu par la Loi Renseignement. France – Rejet de la liberté d’expression et criminalisation du Net. La France représente à présent, avec l’Espagne, le point le plus avancé de l’offensive des gouvernements européens continentaux contre les libertés.

France – Rejet de la liberté d’expression et criminalisation du Net.

L’introduction, dans le code pénal, de la notion de “glorification du terrorisme” lui permet d’accéder au même degré de déni du droit que son voisin espagnol. En peu de temps, la France a quasiment rejoint le niveau liberticide de la Grande Bretagne dans sa capacité légale de criminaliser toute parole d’opposition. Il ne lui reste plus qu’à introduire le délit de création, par ses déclarations ou ses écrits sur un quelconque sujet, d’une atmosphère favorable au terrorisme[1], pour rejoindre le modèle anglais. France : toujours plus de flicage aprés l'affaire Thalys. © AFPManuel Valls a exposé les premières mesures prises pour limiter les risques terroristes sur les voies ferrées, samedi 22 août Au lendemain de la catastrophe évitée du Thalys, le Premier ministre a annoncé que la SNCF allait mettre en place d'un numéro facilitant le "signalement des situations anormales" dans les gares et les trains.

France : toujours plus de flicage aprés l'affaire Thalys

Au lendemain de l'attaque du Thalys Amsterdam-Paris qui a failli virer au carnage, Manuel Valls a annoncé samedi 22 août que la SNCF allait "mettre en place un numéro national de signalement des situations anormales" dans les gares et les trains. Loi sur le renseignement: une crise de régime? La loi sur le renseignement n’aura finalement pas agité l’opinion publique et ne constitue pas, en elle-même, l’un de ces motifs de rupture ouverte entre les Français et la République.

Loi sur le renseignement: une crise de régime?

Mais elle est passée comme un rouleau compresseur, y compris au Conseil Constitutionnel, contre les valeurs et les convictions de tous ceux qui voient dans Internet un espace de liberté et de progrès. Dictature bancaire : la suppression de la monnaie physique avance à grand pas. © Inconnu La dictature absolue des banques sur les peuples avance à grands pas.

Dictature bancaire : la suppression de la monnaie physique avance à grand pas

La suppression définitive de toute monnaie sonnante et trébuchante est l'aboutissement recherché. Mais il faut surmonter les obstacles pour ce faire, et là, les banksters ne manquent pas d'imagination. » Netzpolitik, une histoire de presse et de trahison en Allemagne. Netzpolitik, le scandale allemand qui va bientôt arriver en France Une enquête pour trahison a visé deux blogueurs qui avaient révélé les projets de surveillance massive d’un service de renseignement fédéral.

» Netzpolitik, une histoire de presse et de trahison en Allemagne

Des Allemands ont exprimé leur soutien au site Netzpolitik lors de manifestations. Des pouvoirs de surveillance «excessivement larges», juge l’ONU. Genève — Le Comité des droits de l’Homme de l’ONU s’est inquiété jeudi des « pouvoirs excessivement larges de surveillance » attribués aux agences de renseignement par la loi sur le renseignement en France, alors qu’une décision du Conseil constitutionnel est attendue cette semaine.

Des pouvoirs de surveillance «excessivement larges», juge l’ONU

Ce comité, composé 18 experts indépendants, est chargé d’examiner le respect des obligations imposées par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Attentat déjoué : ce tout petit quelque chose d'illogique... Comment savoir si l'annonce d'un projet d'attentat déjoué et la mise en examen de ses co-auteurs présumés répond à une véritable stratégie policière et judiciaire cohérente, ou s'il s'agit plus cyniquement de l'orchestration médiatique d'un projet de pieds nickelés, à des fins purement politiques ?

Attentat déjoué : ce tout petit quelque chose d'illogique...

Etant donné qu'il se trouve réellement des hommes pour trancher la tête d'autres hommes en France, nous avions choisi de nous astreindre à un silence respectueux concernant le nouveau projet d'attentat déjoué par les services du renseignement français, qui pouvait correspondre à une réelle menace. Certes, pensions-nous, il y a parfois des coïncidences dans le calendrier.

De l’état de Droit au Droit de l’Etat Par Charles Gave. Le Libéralisme est une doctrine juridique et non pas une doctrine économique.

De l’état de Droit au Droit de l’Etat Par Charles Gave

Il est consubstantiel aux Lumières dont il était l’expression pratique. Le but, à l’époque, était de trouver une organisation politique qui permette que les petits ne soient pas mis en esclavage par les gros, que ces mêmes petits ne massacrent pas les gros dans des Jacqueries à répétitions, et que le personnel de l’Etat soit au service de tous et non pas au service de lui-même. Ce fondement juridique essentiel de nos sociétés modernes est en train d’être battu en brèche comme jamais depuis les années 30, et ce mouvement rétrograde est bien sur mené par le personnel des classes technocratiques qui partout nous dirigent et que certains ont appelé la Classe (au sens Marxiste du terme) «Davos, Harvard, Wall-Street». Quels furent ces deux événements ? De la surveillance de masse à la paranoïa généralisée. Il y aura un avant et un après Snowden.

De la surveillance de masse à la paranoïa généralisée

Avant, ceux qui dénonçaient la montée en puissance de la société de surveillance passaient pour de doux paranoïaques (alors que les paranos, c'était pas eux, mais la NSA, ce que Snowden a amplement démontré). Depuis, tout le monde ou presque est persuadé d'être espionné par la NSA, ou encore que la DGSE espionnerait toutes les télécommunications, en France... ce dont je me permets de douter : la NSA ou la DGSE (& Cie) ont certes les moyens de tenter d'espionner n'importe qui, mais les documents Snowden ne permettent aucunement de conclure qu'ils espionneraient tout le monde, a fortiori tout le temps, façon "Big Brother".

Mise à jour, juin 2015 : vous trouverez plus bas la vidéo de la suite de cette conférence, donnée à Pas Sage en Seine 2015, où j'ai tenté d'expliquer pourquoi je n'avais pas particulièrement peur des "boîtes noires" du Projet de loi relatif au renseignement, et pourquoi le problème me semble être ailleurs... Problème. Le sang et la boue par tous les pores. L'opération Charlie et le maintien terroriste de l'ordre.

Le sang et la boue par tous les pores.L'opération Charlie et le maintien terroriste de l'ordre Que nous fussions en guerre, nous n'avons pas attendu la tuerie de Paris du 7 janvier pour lecomprendre. L’infestation, ou la guerre du Système contre les citoyens. «...En d’autres termes, l’expérience israélienne confirme qu’avec les moyens modernes de répression, une minorité de nantis peut survivre et même prospérer au milieu d’un océan de pauvreté et d’hostilité. De quoi rassurer la capitainerie du Système-Titanic donc, banksters et prédateurs en tête.» «...L’infestation des sociétés par la violence intrinsèque du Système représente ainsi la marque du développement de notre contre-civilisation, mais aussi celle de sa ruine.» «...En ce sens, jamais le Système n’aura incarné si profondément, si passionnément, si dangereusement, le mal absolu.»

Le 12 novembre 2013 – Source entrefilets Dans le chef d’œuvre d’anticipation qu’est le film de Terry Gilliam, Brazil, les barbouzes qui viennent arrêter par erreur Archibald Buttle font irruption chez lui à travers un trou percé dans son plafond. L’effet est glaçant. Simple fiction? Dans un silence médiatique de cathédrale, la majorité socialiste installe Big Brother à l’Élysée ! Valls : "la passivité sur Internet, c'est fini" Manuel Valls ne perd pas de temps. À peine l'examen de la loi sur le renseignement a-t-il été bouclé par les députés que le premier ministre embraye déjà sur un autre sujet qui fera lui aussi couler beaucoup d'encre.

En effet, dans le plan de lutte contre le racisme qui a été annoncé ce vendredi, le chef du gouvernement a évoqué de nouvelles pistes pour renforcer le contrôle du net. Avec cette nouvelle stratégie, il est question de mettre en place une unité nationale de lutte contre les contenus illicites sous les ordres du ministère de l'intérieur. Ces "cyber-patrouilleurs" auront auront pour mission d'obtenir le retrait des contenus litigieux en prenant contact avec les hébergeurs, mais aussi d'identifier leurs auteurs et d'engager des poursuites en justice.

Loi Renseignement : une pétition de 90 000 signataires réclame son retrait. L'Assemblée nationale a achevé jeudi l'examen du projet de loi sur le renseignement, validant au passage le principe des boîtes noires qui surveilleront le comportement des internautes par des algorithmes, un dispositif visant à dissuader les lanceurs d'alerte potentiels de suivre l'exemple d'Edward Snowden et la hausse significative des amendes en cas de piratage informatique.

Loi Renseignement : on a fait le Vrai/Faux du Vrai/Faux du Gouvernement ! Déclaration commune contre la surveillance généralisée d'Internet. Regardez Cazeneuve dire que la vie privée n'est pas une liberté. Vidéo : Regardez Cazeneuve dire que la vie privée n’est pas une liberté Mardi, Numerama rapportait que le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve avait déclaré à l'Assemblée Nationale que le droit à la vie privée n'était pas une liberté, et qu'il mettait quiconque au défi de trouver une disposition attentatoire aux libertés dans le projet de loi Renseignement. "Le projet de loi sur le renseignement est éthiquement indéfendable et stratégiquement inefficace" La presse doit-elle être mise à l'écart de la loi sur le renseignement. Combien le projet de loi renseignement va-t-il coûter aux hébergeurs ? - JDN. Les hébergeurs français font front contre la loi sur le renseignement.

Après de nombreuses associations de défense des libertés individuelles et organisations professionnelles, des hébergeurs français viennent gonfler les rangs des opposants au projet de loi relatif au renseignement. Une première car ce marché n’est pas structuré en syndicat. Vivement décrié, ce texte défendu par le Premier ministre étend les interceptions administratives et prévoit l’installation de boîtiers de détection (les « boîtes noires ») sur les réseaux des opérateurs, FAI et fournisseurs de services. OVH, Gandi, Online, Ikoula, Lomaco, IDS, NBS Systems et l’Association française des hébergeurs agréés de données de santé à caractère personnel (Afhads) s’opposent à l’adoption de ce texte jugé « liberticide, anti-économique, et pour l’essentiel, inefficace par rapport à son objectif », soit la lutte contre le terrorisme. Le projet, qui fait l’objet d’une procédure accélérée, « les contraindrait à l’exil », alertent-ils.

Loi renseignement : peut-on encore croire à la démocratie parlementaire ? Loi Renseignement : Quand le ministère de Justice trahit la pensée de Taubira. Mercredi, le Canard Enchaîné publiait des informations selon lesquelles Christiane Taubira trouverait le projet de loi sur le Renseignement totalement contraire à ses convictions, malgré des positions publiques qui s'inscrivent dans la solidarité gouvernementale. Lundi soir, lors de l'examen du texte, la ministre de la Justice a encore présenté un visage de neutralité, ne voulant pas s'opposer au chef du Gouvernement Manuel Valls qui était lui-même venu défendre le texte dans l'hémicycle, ce qui est rarissime.

Ces ministres du numérique absents sur les lois qui touchent au numérique. Loi sur le renseignement : un dernier élan désespéré contre la surveillance de masse. 01net. Loi Renseignement : le Gouvernement censure les critiques de sa propagande ! Loi Renseignement : régime spécial pour les magistrats, parlementaires, avocats et journalistes. La surveillance, vigile de la paix sociale au service des plus riches ? Loi sur le renseignement : création d'un fichier dont les données seraient conservées 40 ans.

Loi Renseignement : les 5 arguments qu'il faut combattre. La surveillance, vigile de la paix sociale au service des plus riches ? Loi sur le renseignement: les 5 points qui font froid dans le dos.