background preloader

Le SYSTEME US III

Facebook Twitter

Officier de l’armée américaine : «Nous finançons les terroristes s’ils servent notre cause» Les bureaucrates de Washington sont payés à ne rien faire, aggravant l’insécurité dans le monde - et plus il y a de conflits, plus le marché des armes est important, selon l’ancienne lieutenant colonel de l’armée de l’air américaine Karen Kwiatowski. Une attaque, la plus meurtrière depuis 2011, a secoué Kaboul une semaine seulement après le lancement par les Talibans d’une offensive au début du printemps. La lutte contre les Talibans fait rage depuis 2001.

Le Secrétaire d’Etat des Etats-Unis lui-même, John Kerry, a été la cible de tirs de roquettes des Talibans dans la capitale afghane samedi 16 avril. Cependant, les Etats-Unis ont déclaré que cette dernière attaque ne signifiait pas qu’il fallait abandonner les efforts pour établir un dialogue pacifique. RT : Malgré le récent carnage à Kaboul, le Département d’Etat des Etats-Unis souhaite inclure les Talibans dans le processus de paix. RT : Les Talibans ont ouvertement ciblé John Kerry. Pourquoi persévèrent-ils? Bloc-Notes | Le fric se tire : Chicago comme Detroit ? Cela fait de nombreuses années (sans remonter à Capone pour rester dans la séquence actuelle) que Chicago subit une situation d’insécurité exceptionnelle aux USA. On peut rappeler ici la récente “Brèves de crise” à propos de l’intervention de Bill Clinton dans une affaire polémique, dont l’occasion de départ était une remarque faite par sa femme Hillary concernant l’activité des gangs africains-américains à Chicago, cette remarque remontant à 1997.

Ces derniers temps, divers échos nous ont fait part de l’aggravation vertigineuse de la situation de Chicago, avec une véritable “fuite” des “très-riches” de cette ville à cause de la situation d’insécurité. (Follow the Money, cela vous donne parfois de ces indications précieuses que le Système n’aime pas trop voir se répandre...) « Those who pull the strings are apt to push racial division and general chaos, as the economic avalanche falls in on the population at large. ... Les millionnaires craignant des troubles civiques fuient Chicago par milliers.

Par Joshua Krause – Le 9 avril 2016 – Source The Daily Sheeple La ville de Chicago se transforme de plus en plus rapidement en un trou de l’enfer infesté de crimes, en proie à la pauvreté, à la dette et aux tensions raciales. La ville est sur la bonne pente pour rejoindre le destin de Detroit, et il semble bien qu’il soit impossible d’échapper à cette éventualité. Voilà pourquoi beaucoup de riches élites de la ville quittent cet enfer. Le Chicago Tribune rapporte que près de 3 000 millionnaires ont quitté la ville seulement au cours de la dernière année, ce qui représente environ 2% de la population de riches [Ce qui fait qu’il en reste 147 000, NdT].

Ceci est le plus grand exode de gens riches aux États-Unis et l’un des plus importants au monde. Selon les chercheurs, bon nombre de ces élites se délocalisent vers d’autres villes des États-Unis, comme Seattle et San Francisco, qui ont vu un afflux net de millionnaires au cours de l’année écoulée. Joshua Krause. Attentats du 11 septembre : Riyad m’est cher, mais la vérité m’est encore plus chère.

Auparavant, il s’était avéré que le président américain Barack Obama devait prendre une décision sur la publication de la partie classifiée du rapport sur les attentats terroristes du 11 septembre 2001. Il s’agit d’un rapport, préparé par la Commission bipartisane et publié en 2003, qui fait plus de 800 pages. La quasi-totalité du document est accessible au public, sauf le dernier chapitre de 28 pages, qui a été immédiatement classifié pour des raisons de sécurité nationale.Les auteurs du projet de loi estiment que cette information fera la lumière sur le rôle de Riyad dans la préparation des attaques contre le World Trade Center à New York.

Ricky DeSantis, survivant des attaques terroristes, croit que tous les Américains et tout le monde ont le droit de savoir comment les choses se sont réellement passées. “J’ai survécu à l’attaque du 11 septembre et j’aidais les services d’urgence. Selon lui, les gens sautaient des tours, des morceaux de bâtiments tombaient. Entre La Plume et l'Enclume - Bernie Sanders brise la règle du jeu. Par Israël Adam Shamir Celui qui veut devenir président des USA doit prêter allégeance à Israël, jurer pleine et entière soumission aux exigences d’Israël. Il faut se précipiter à l’AIPAC et déclarer son amour éternel de l’Etat juif. C’est un truisme, Monsieur de La Palisse était bel et bien vivant un quart d’heure avant sa mort. Jusqu’au moment où Bernie Sanders a renversé l’échiquier et changé la donne.

Rien d’étonnant à ce que ce soit un juif qui en finisse avec l’hégémonie juive aux US, comme Gorbatchev le communiste avait secoué la férule communiste en URSS. Bernie Sanders a fait un certain nombre de choses impensables, dans le bref déroulement de sa campagne. Bernie Sanders a poussé Mme Clinton dans le mur, la forçant à répéter le schéma complètement ringard des « terroristes arabes » contre le « si courageux Israël », et pire encore : il a fallu qu’elle se défende. Le plus bel exploit de Bernie, c’est son pèlerinage à Rome, et sa rencontre à l’aube avec le pape. » Revenus 2014 des Clinton : 28 millions de dollars – la “gauche” américaine évite la paupérisation… Sainte Hillary a donc réalisé un bon score chez elle New-York, avec 57 % des voix face à Sanders, qui a désormais bien peu de chances de l’emporter… Dommage, la remontée de ce dernier au niveau national était assez impressionnante, mais il manquera de temps, et il garde les minorités contre lui : Cela présage cependant pas mal de rancoeurs de ses électeurs électrisés… Je signale au passage que les candidats ont publié leurs déclarations d’impôt 2014, et que la “gauche” américaine peut-être fière de sa réussite : Le couple Clinton a ainsi empoché plus de 28 millions de dollars de revenus (oui, on parle de revenus annuels, pas de patrimoines, hein) en 2014, contre 200 000 $ au couple Sanders… Et on parle bien de l’argent personnel, pas de celui pour les campagnes politiques… Comme on parle d’argent, voici un graphe intéressant sur la proportion de donc pour la campagne présidentielle venant de donneurs de plus de 5 000 $ et 100 000 $ (le total des sommes est sous le nom – Source) : À suivre…

Les délires asiatiques d’Ashton Carter. Par China Matters – Le 14 avril 2106 «Nous continuerons à être la première puissance à assurer la sécurité dans la zone Asie Pacifique pendant les prochaines décennies.» Ashton Carter. Ministre de la défense étatsunien. Ashton Carter a une mission : convaincre les démocraties asiatiques que la sécurité en Asie est synonyme de leadership américain. Malheureusement pour lui, ces deux concepts ne sont ni théoriquement ni empiriquement identiques, comme le montre cette erreur narrativiste qui lui a échappé pendant une présentation au Council for Foreign Relations (CFR), le 8 avril 2016. Pendant la session de questions réponses, Carter a déclaré que la Chine fout la pagaille en mer de Chine en la militarisant et en augmentant son insécurité dans une région «où tout s’est bien passé pendant 70 ans…» En réalité, l’âge d’or de la prospérité asiatique remonte plutôt aux années 1991– 2015, c’est-à-dire pendant la période où les Philippines avaient viré l’armée américaine des bases de Clark et Subit.

» Treize ans après avoir envahi l’Irak, les États-Unis font toujours les mêmes erreurs, par Trevor Timm. Source : The Guardian, le 21/03/2016 Les préparatifs de la guerre de 2003 ont été accompagnés de beaucoup de désinformation. Mais aujourd’hui, il n’y a même plus un semblant de débat sur l’intervention militaire Le président George W. Bush s’adresse à des soldats américains en 2003, quelques semaines avant l’invasion de l’Irak. Photograph: Jeff Mitchell/Reuters Il y aura treize ans dimanche que nous avons envahi l’Irak, mais les nouvelles à la télé ne vous en parleront presque pas.

Peut-être y a-t-il trop d’anniversaires de guerres ces temps-ci pour en garder la trace, ou peut-être est-ce que notre pays n’a quasiment rien retenu de la pire débâcle de politique étrangère qu’ait connue notre génération. Le gouvernement étatsunien a célébré l’anniversaire de la guerre en Irak en annonçant qu’il allait envoyer plus d’hommes sur le terrain. Donald Trump et Hillary Clinton ont tous deux appelé à une expansion de l’action militaire au Moyen-Orient, en réponse à l’ÉI. Et les médias, alors ? Le Pentagone manipule des rapports sur les abus sexuels.

International URL courte Une enquête réalisée par des journalistes d'Associated Press (AP) a débouché sur une "découverte alarmante", selon laquelle le Pentagone n'hésite pas à manipuler les rapports sur des crimes sexuels commis par des militaires américains pour ne pas ternir le blason des Forces armées des Etats-Unis. "Le Pentagone a notamment désinformé le Congrès, en lui fournissant une information vague, voire fausse, sur des agressions sexuelles dans les rangs de l'armée", écrit l'agence. © Photo.

UN Photo/Marco Dormino Selon les médias, il arrive souvent que la police et le parquet n'entament pas de poursuites judiciaires contre soldats et officiers US qui sont par la suite traduits devant les tribunaux militaires. Des responsables du Pentagone expliquent ce fait en prétendant que les juges militaires adoptent la ligne dure face aux criminels sexuels et que les procureurs militaires déposent des poursuites dans des dossiers auxquels renonceraient leurs homologues civils. Un esprit à échappement libre. Par James Howard Kunstler – Le 4 avril 2016 – Source kunstler.com «Il dit vraiment ce qu’il pense.» Voilà l’explication standard pour l’ascension politique étonnante de Donald J. Trump. D’une certaine manière, les médias d’information ont mal compris le sens de cette phrase: c’est que le reste de l’Amérique politique refuse de dire vraiment ce qu’il pense.

Pourquoi cela, et comment est-ce possible? La réponse simple: ils ont peur des répercussions à la télévision. Une simple erreur commise par votre langue, et vous êtes politiquement crucifié, fini, mis à la poubelle. La réponse moins simple: l’Amérique est devenue une matrice de rackets fondés sur la fraude, l’escroquerie et l’extorsion de fonds, qui ne peut se soutenir que par des mensonges, qui eux-mêmes forment l’armature qui permet tout ce racket. Les enjeux étaient apparemment trop abscons à comprendre pour le public, donc ils ont seulement géré les affaires courantes, jusqu’à la prescription des faits et même au-delà. Hillary Clinton, ce cauchemar qui vient | Français libres.

Les media occidentaux dominants se concentrent depuis des mois sur les outrances de Donald Trump, qui a réussi à faire l’unanimité contre lui chez les élites aussi bien américaines qu’européennes. Et il faut avouer que ses déclarations souvent ahurissantes laissent perplexes. Cependant on a peine à croire aux chances réelles de succès d’un candidat qui a les élites contre lui; une hypothèse plus réaliste (et peut-être plus dangereuse encore) nous parait celle d’une administration Clinton II. Venue de la gauche américaine de tendance chomskienne, Diana Johnstone fait le point, dans un entretien pour Les crises.fr, sur ce cauchemar qui vient. Extraits : « La guerre engendre le chaos, et Hillary Clinton a été un défenseur avide de toutes les guerres d’agression des Etats-Unis au cours du dernier quart de siècle.

C’est simple : chaque fois qu’Obama a hésité, Hillary ne l’a pas fait. Obama n’a apparemment pas l’assurance de Hillary. A lire dans Lescrises.fr : J'aime : J'aime chargement… Journal dde.crisis de Philippe Grasset | Le-Ayrault sont fatigues. 3 avril 2016 – Celle-là aussi, je l’ai ratée ! Honte à moi, mais comme je vous l’expliquai en une autre occasion j’en rate souvent ; d’autre part et pour compléter mon explication, je précise que j’ai un peu, et même drôlement fait l’impasse sur la littérature quotidienne-Système française, remisée dans mon trou noir de l’inconnaissance. Les élites-Système françaises m’épuisent, et les débats qu’elles déclenchent, et même les ripostes de nombre de ceux qu’on pourrait qualifier d’antiSystème, ne me réconcilient pas avec l’ardeur et l’allant dont j’ai besoin. Donc, je passe outre, et parfois je rate... Heureusement pour le cas qui nous occupe, les valeureux guerriers de Russia Insider (RI) veillaient au grain et, trois jours plus tard, nous ont sorti la pépite et ainsi me rattrapant au collet, in extremis.

Je me suis précipité sur les bonnes sources pour vérifier, in French dans le texte. . « La reprise de Palmyre est une victoire de Bachar el-Assad, mais également pour la coalition. ... Quand la campagne de Bernie Sanders, déclenche une cosmogonie sociale et politique nord-américaine ! Par Yorgos Mitralias. Quand la campagne de Bernie Sanders, déclenche une cosmogonie sociale et politique nord-américaine ! Par Yorgos Mitralias Le spectacle d’un candidat à l’investiture du Parti Démocrate qui s’arrête devant un piquet de grève et prend la parole pour soutenir la lutte des grévistes, est suffisamment rare pour qu’il ne passe pas inaperçu même par les medias des Etats Unis. Ceci est donc arrivé le lundi 11 avril au Times Square de New York, le piquet de grève était de 40.000 travailleurs du géant des télécommunications Verizon, mis en grève pour obtenir la convention collective refusée obstinément par le patronat, et le candidat était –évidemment- Bernie Sanders.

Coup de pub électoral ? De la démagogie ? Du « populisme » ? Rien de tout ca, tout simplement cohésion et continuité d’une vie passée aux cotés des travailleurs. . · La lutte contre l’inégalité économique · Le combat contre les discriminations fondées sur la race, le genre, et l’orientation sexuelle Notes 1. Le péril jaune... heu non... rouge... non plus... russe ! Le mot "guerre", lui-même, est devenu erroné. Il serait probablement plus exact de dire qu'en devenant continue, la guerre a cessé d'exister. Une paix qui serait vraiment permanente serait exactement comme une guerre permanente. C'est la signification profonde du slogan du parti : "La guerre, c'est la Paix".

Ces mots d'or de George Orwell viennent immédiatement à l'esprit lorsqu'on parcourt la machine médiatique occidentale. Dernier exemple en date : l'amusant délire CNNien sur le péril jaune... pardon, le danger russe. Tout commence avec le constat fait par le commandant des forces navales US en Europe, l'amiral Mark Ferguson, que les sous-marins russes sont bien plus avancés et efficaces que leurs prédécesseurs et qu'ils ne sont pas tous détectés par l'appareil de surveillance américain. Amiral : "L'OTAN est vue comme une menace existentielle par la Russie. Que se passe-t-il dans le monde? La FED panique et tient de multiples réunions d’urgence. Par Lisa Haven – Le 12 avril 2016 – Source BeforeIt’sNews Les évènements se précipitent cette semaine, tandis que les dictateurs mondiaux et les chefs de la finance internationale se rassemblent dans des réunions secrètes d’urgence partout en Amérique, pour discuter du destin de l’économie mondiale.

Il s’agit des dirigeants de la Réserve fédérale, Barack Obama, Joe Biden, Janet Yellen et beaucoup d’autres. Voici un avant-goût des événements financiers qui se sont déroulés cette semaine: En d’autres termes, tous les grands banquiers de la planète se réunissent à Washington D.C. cette semaine, suite à trois réunions tenues en urgence par la Fed et une réunion de trois des plus puissants dirigeants mondiaux, Obama, Biden et Yellen. Lisa Haven Liens Traduit par Hervé pour le Saker Francophone. Apple, Walmart, Microsoft... : les milliards offshore des géants américains. » Les médias des États-Unis ont caché le rôle d’al-Qaïda en Syrie, par Gareth Porter. Enorme! La FED de NY lance un indicateur concurrent de la croissance US. « La FED critique 5 grandes banques américaines !! » L’édito de Charles SANNAT.

» L’élection, par William S. Lind. Présidentielle américaine : Duel Trump Sanders. Donald Trump et l’effondrement de l’Empire d’Occident. Pourquoi je ne vote pas ! » Noam Chomsky : l’élection de 2016 fait peser un risque de “désastre absolu” sur les États-Unis. Ne dites plus armée mexicaine… La grande nausée. La comète de la contre-révolution de couleur. » Trump craint une Convention “négociée”, par Peter W. Dickson. Les USA bientôt plus grand paradis fiscal du monde? USA, plus de 5 millions d’emplois fictifs… Les Nuls-Rambo 3. Neuneu II, le retour. Noam Chomsky : Les élections de 2016 risquent de provoquer un “désastre absolu” aux USA. Est ce qu’une présidence Trump peut vraiment changer la donne en mieux ? « Le mensonge de la reprise américaine en 9 graphiques ! » L’édito de Charles SANNAT.