background preloader

ATROCE : les exploits du bataillon AZOV !

Facebook Twitter

Les nazis, soutenus par les USA, l'OTAN, et notre triste Président sont à notre porte ! IL EST TEMPS DE RÉAGIR !

Une question qui fâche : M. Yatsenyuk, quand allez vous arrêter le génocide au Donbass ? Laurent Brayard : Je suis allé dans le Donbass et j’accuse le gouvernement français. Je t’accuse gouvernement de France, avec tous les journalistes ou presque de notre pays, de participer à un mensonge dramatique dont les gens meurent dans le Donbass : le mythe de l’armée russe ayant agressé l’Ukraine.

Laurent Brayard : Je suis allé dans le Donbass et j’accuse le gouvernement français

Je suis allé dans le Donbass, j’y suis rentré en passant par deux postes frontières différents, à Novochakhtinsk et Matveev-Kourgan. S’il y avait les 50 000 soldats russes annoncé par des activistes pro-ukraine qui ont désormais du sang sur les mains de manière indirecte, telle l’infâme Nathalie Pasternak, s’il y avait plusieurs divisions, j’aurais nécessairement vu des centaines de chars, de camions, les forces de soutien, d’intendance etc. Je n’ai vu aucune force militaire russe massée à la frontière et il est difficile de cacher autant d’hommes de troupes dans un pays où la steppe des cosaques est l’apanage du paysage et de la morphologie du terrain. Je raconterais dans d’autres temps ce que j’ai vu et entendu dans le Donbass. Ukraine - Opération "antiterroriste" à Marioupol un mensonge de plus. Ukraine - Opération "antiterroriste" à Marioupol un mensonge de plus.

Ukraine - Opération "antiterroriste" à Marioupol un mensonge de plus

Original YT 15 mai 2014 (ERR: Avakov est ministre de l'Intérieur et non de la Défense) Odessa avait déjà marqué les esprits, mais cette fois les "opérations" à Marioupol du pouvoir de Kiev étaient officielles. Découvrez comment les fédéralistes sont devenus maintenant pour de bon des séparatistes (et on les comprend) suite à l'intervention du bataillon "Azov" et de Praviy Sektor (connu maintenant en France sous l'appellation traduite: "Secteur Droit" sur Facebook...). Le "crime" initial des riverains: Vouloir célébrer la victoire de la deuxième guerre mondiale (traditionnellement le 9 mai en Ukraine et en Russie). Ce montage a été réalisé à partir de plusieurs vidéos amateures, les mêmes qui avaient été coupées et privées de leurs paroles d'origine afin de réaliser le petit film de désinformation de "Le Monde" et aussi de "Euronews".

A présent, on se demande comment Porochenko va mettre "fin à la guerre"... Le bataillon nationaliste pro US AZOV brûle vif un civil pro russe sur une croix......................... Les nazis ukrainiens brûlent les prisonniers après la torture Ce sont des images insupportables.

Le bataillon nationaliste pro US AZOV brûle vif un civil pro russe sur une croix.........................

L’homme torturé et brûlé à vif sur la croix montée par des criminels de guerre du bataillon Azov qui le regardent flamber, n’avait pas 30 ans d’après un de ses compagnons d’arme. C’était un combattant de Novorossia. Les nazis ukrainiens promettent de reproduire cet acte sur tous les autres soldats capturés ! Allons-nous entendre le monde dit démocratique, la France en tête dénoncer cet acte de barbarie ? Le lien vers l’article original, contenant des images extrêmement dures 18+ : UKRAINE - Opération "antiterroriste" à Marioupol nouveau mensonge. Le 9 mai 2014. UKRAINE - Opération "antiterroriste" à Marioupol nouveau mensonge.

UKRAINE - Opération "antiterroriste" à Marioupol nouveau mensonge. Le 9 mai 2014.

Le 9 mai 2014. Ajoutée le 15 mai 2014 Odessa avait déjà marqué les esprits, mais cette fois les "opérations" à Marioupol du pouvoir de Kiev sont officielles. Découvrez comment les fédéralistes sont devenus maintenant pour de bon des séparatistes (et on les comprend) suite à l'intervention du bataillon "Azov" et de Praviy Sektor (connu maintenant en France sous l'appellation traduite: "Secteur Droit" qui a même une page Facebook...). La cécité de l'Union européenne face à la stratégie militaire des États-Unis, par Thierry Meyssan. Le Conseil européen du 23 avril 2015 observe une minute de silence en mémoire des migrants perdus en Méditerranée.

La cécité de l'Union européenne face à la stratégie militaire des États-Unis, par Thierry Meyssan

Les dirigeants de l’Union européenne se trouvent soudainement confrontés à des situations inattendues. D’une part des attentats ou tentatives d’attentats perpétrées ou préparées par des individus n’appartenant pas à des groupes politiques identifiés ; d’autre part un afflux de migrants via la Méditerranée, dont plusieurs milliers meurent à leurs portes. En l’absence d’analyse stratégique, ces deux événements sont considérés a priori comme sans relation et sont traités par des administrations différentes. Les premiers ressortent du Renseignement et de la police, les seconds des douanes et de la Défense.

Ils ont pourtant une origine commune : l’instabilité politique au Levant et en Afrique. L’Union européenne s’est privée des moyens de comprendre Un nombre indéterminé de migrants est mort en Méditerranée. Le chaos n’est pas un accident, c’est le but La « théorie du chaos »