background preloader

Parcours 1

Facebook Twitter

Classes inversées : enseigner et apprendre à l’endroit ! La pédagogie inversée : enseigner autrement dans le supérieur. Le concept de classe inversée, ou flipped classroom, est relativement récent.

La pédagogie inversée : enseigner autrement dans le supérieur

Bien qu’il paraisse simple, sa mise en application peut toutefois se révéler complexe et nécessiter un accompagnement pédagogique, de même qu’un recours à des notions théoriques ou à des outils pratiques. De ce constat est née l’idée d’un livre en langue française sur le concept de classe inversée, davantage comme façon de revoir ses pratiques enseignantes que comme méthode ou dispositif pédagogique. Dans cet ouvrage, divers auteurs de renom – américains, belges, canadiens, français et suisses – parlent de la pédagogie inversée. Ils le font en décrivant leurs pratiques et/ou les repères théoriques, historiques ou philosophiques desquels ils s’inspirent pour mettre en œuvre des dispositifs s’apparentant à la classe inversée.

Les enseignants du supérieur s’accordent à dire que les étudiants d’aujourd’hui sont différents, qu’ils fonctionnent différemment en classe et à l’égard de leurs études. Pédagogie de l’activité : pour une nouvelle classe inversée. "Comment rendre la rencontre entre l'élève et l'enseignant possible, sans rien abandonner sur le niveau ou sur les objectifs ?

Pédagogie de l’activité : pour une nouvelle classe inversée

Comment changer ce qui ne fonctionne plus ? " Alain Taurisson n'est certainement pas le seul professeur à se poser cette question. « La pédagogie inversée en sciences écono­miques et sociales », Idées 180. DOSSIERLes Journées de l’économieLes Jéco, septième édition (Pascal Le Merrer) Parle-t-on mal d’économie dans les médias ?

« La pédagogie inversée en sciences écono­miques et sociales », Idées 180

Les résultats d’une enquête nationale (Yannick Boireaud, Tatiana Carlson, Martin Fournier, Xavier Le Berre Castillo, Dinesh Outtandy et Claire Rimbaud) Aux limites des politiques monétaires (Lino Galiana) Échanges internationaux : quelles mutations ? (Pascal Le Merrer) La baladodiffusion en pratique : 12 situations d’apprentissage en langues vivantes, collège-lycée. La Baladodiffusion en pratique propose une méthodologie pour faciliter l’usage des baladeurs dans l’enseignement des langues vivantes au collège et au lycée.De nombreuses activités détaillées sont proposées en douze modules, qui reprennent les principales thématiques d’apprentissage en langues, depuis « Reproduire un modèle oral » jusqu’à « Baladodiffusion et partenariat international ».

La baladodiffusion en pratique : 12 situations d’apprentissage en langues vivantes, collège-lycée

Les modules sont indépendants les uns des autres et peuvent être intégrés dans une progression. Ils sont facilement adaptables et transférables, en fonction des besoins, du niveau de classe ou de la langue vivante enseignée.Chacun des modules part des mêmes questionnements – Quoi faire ? , Comment faire ? – et met en jeu plusieurs situations pédagogiques, visant l’entraînement et/ou l’évaluation. Les compétences de l’oral sont particulièrement ciblées, mais l’accent est porté également sur l’autonomie des élèves avec une tendance au travail hors la classe, dans la philosophie de la pédagogie inversée.

Apprentissage inversé. « Repenser l’acte d’enseigner », Animation & éducation 245. « Numérique éducatif », Technologie 194. « Spécial numérique éducatif », Technologie 193. 1 - Numérique mag L’usine 4.0 : la révolution numérique« Il est urgent d’enseigner l’informatique dès le primaire » 2 - Techno mag 3 - Décryptage Faire entrer l’école dans l’ère du numériqueApprendre autrement« Une culture de la complexité » L’apprentissage à la Renaissance numérique École numérique : de quoi parle-t-on ?

« Spécial numérique éducatif », Technologie 193

« Des outils numériques. Pourquoi ? Comment ? », Le nouvel éducateur 218. L’engagement associatif « grande cause nationale » en 2014… ah oui ?

« Des outils numériques. Pourquoi ? Comment ? », Le nouvel éducateur 218

, Catherine Chabrun. Dix astuces pour réussir l’inversion de sa classe. L'apprentissage inversé. - (Face et pile, oct. 2015) Ça va ou bien ?! La classe coopérative 2.0 est une classe dans laquelle l’élève est placé au centre de ses apprentissages auxquels des outils numériques s’adjoignent au service de ceux-ci.

Ça va ou bien ?!

Chaque élève évolue au sein d’un groupe en tant qu’acteur, auteur, réalisateur, producteur et évaluateur. La classe coopérative est un système cohérent permettant le développement de pratiques pédagogiques et éducatives ancrées dans la réalité sociale, et ce pour permettre l’émancipation des élèves au sein d’un espace dans lequel chacun peut s’exprimer, se responsabiliser, coopérer, expérimenter et s’ouvrir sur le monde. Au sein d’une classe coopérative, chacun apprend à son rythme, construit ses savoirs avec ses pairs et les adultes, développe son sens critique, son autonomie et accède à une réelle prise de responsabilités tout en développant des stratégies métacognitives (planification, régulation, contrôle). CLIC2016. Inversons la Classe.

La pédagogie inversée. La pédagogie inversée : les flipped classrooms : de nouveaux espaces-temps pour enseigner et apprendre à l'ère numérique Conférence de Marcel Lebrun, professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'éducation de l'UCL de Louvain ; Le mercredi 3 Octobre 2012 lors du Forum@tice Document support de la conférenceLe blog de Marcel Lebrun A propos de la pédagogie inversée.

La pédagogie inversée

La classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? Par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves.

La classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ?

Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. Une définition souple La classe inversée est souvent perçue comme la simple inversion d’activités typiques d’un enseignement traditionnel : au lieu d’écouter l’enseignant en classe et de faire ses devoirs seul à la maison, l’élève réalise des apprentissages de manière autonome à l’aide de matériel numérique à la maison et fait des exercices en classe avec l’enseignant.

Aux origines de la classe inversée. La pédagogie inversée. Crédit : Fabrice Landry La pédagogie inversée est une stratégie pédagogique consistant à concentrer le temps de classe afin réaliser les travaux pratiques en évacuant le temps requis pour l’exposé magistral.

La pédagogie inversée

En réalité, ce n’est pas la pédagogie qui est inversée mais davantage la démarche d’enseignement. Puisque les élèves sont habituellement passifs lors des exposés magistraux de leur enseignant, ces derniers peuvent consulter le tout au moment et à l’endroit qui leur convient le mieux, via des canaux de communication issus des médias sociaux. Le tout implique que les élèves peuvent utiliser leur téléphone intelligent ou tablette électronique afin d’accéder au contenu publié par leur enseignant dans des médias comme YouTube, Didacti ou des portails institutionnels. Faire ses premiers pas vers la classe inversée (École branchée) Un dossier conjoint Infobourg – Carrefour Éducation Peut-être avez-vous entendu parler dernièrement de la fameuse dynamique de « classe inversée »?

Elle semble être sur toutes les lèvres! Parmi les enseignants qui l’ont expérimentée, certains ne peuvent plus s’en passer et y voient des avantages énormes, notamment grâce aux nouvelles possibilités de personnalisation de l’enseignement entraînée par l’augmentation du temps disponible pour les élèves. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la classe inversée? C’est une façon d’organiser le temps de classe de sorte que la partie magistrale du cours est dispensée de façon électronique (capsules vidéo, lectures personnelles, visites virtuelles, etc.) et le temps de classe est consacré au travail d’équipe, aux discussions et aux activités d’apprentissage actives.

Classes inversées. Introduction Lors de conférences récentes, j’ai utilisé différents titres évoquant « la mise à l’endroit de l’école ». De quoi s’agit-il au-delà d’un intitulé qui se voulait interpellant voire légèrement provoquant ? Ressources autour de la pédagogie inversée.