background preloader

Divers...

Facebook Twitter

Comments. *Aniv.Taté. Démence, AVC : les sodas sont-ils les ennemis de notre cerveau ? - Sciencesetavenir.fr. Diabète, maladies cardiovasculaires, vieillissement prématuré...

Démence, AVC : les sodas sont-ils les ennemis de notre cerveau ? - Sciencesetavenir.fr

La consommation fréquente de sodas est accusée depuis quelques années de presque tous les maux. Et le bilan continue de s'alourdir, puisqu'elle est désormais soupçonnée d'effets néfastes sur le cerveau. Des chercheurs de l'Université de Boston (États-Unis) soutiennent dans deux études publiées simultanément en avril 2017 dans les revues Alzheimer's & Dementia et Stroke que les boissons sucrées affectent la mémoire. Pire, les lights à base d'édulcorants multiplieraient par trois le risque de développer démence et accident vasculaire cérébral (AVC) !

Un soda light par jour serait nocif pour le cerveau Pour la première étude, publiée dans Alzheimer's & Dementia, les chercheurs ont examiné les données de la cohorte Framingham, l'une des plus importantes au monde dans le domaine épidémiologique : elle inclue environ 4 000 Américains issus de plusieurs générations depuis 1948. Agriculture bio : votre région soutient-elle vraiment les alternatives aux pesticides. En France, à peine 5% de la surface agricole sont cultivés selon le cahier des charges de l’agriculture biologique, qui proscrit notamment l’usage de pesticides.

Agriculture bio : votre région soutient-elle vraiment les alternatives aux pesticides

L’objectif, fixé en 2009, d’atteindre 6% de surface en bio en 2012 n’a donc pas été respecté. Quant à celui de parvenir à 20% des terres agricoles en bio d’ici quatre ans, il est désormais quasi inatteignable et marquera un échec supplémentaire du gouvernement. Cette moyenne nationale cache pourtant d’importantes disparités entre régions. Deux « anciennes » régions [1] sont en passe d’atteindre l’objectif des 20% : PACA et Rhône-Alpes avec plus de 15% de surfaces agricoles en bio (cliquez sur les régions concernées de notre carte). Cinq autres régions ont quasiment atteint l’objectif de 6%. Cliquez sur une région pour consulter les informations Difficultés d’accès au foncier Dans le Nord de la France, l’agriculture bio peine à se faire une place face à l’agriculture intensive solidement installée. Nolwenn Weiler. Plan Ecophyto : des chiffres en hausse ! Il faut rapidement changer de braquets ! +5.8% !

Plan Ecophyto : des chiffres en hausse ! Il faut rapidement changer de braquets !

En moyenne triennale glissante, l’indicateur de suivi du plan Ecophyto, le NODU « usages agricoles », augmente de 5.8 % entre la période 2011-2012-2013 et la période 2012-2013-2014. Il augmente de 9,4 % entre 2013 et 2014. Les quantités de substances actives (QSA) des usages agricoles, quant à elles, augmentent de 16,0 % entre 2013 et 2014. CMR. Outre ces chiffres globaux qui sont mauvais, ce qui est particulièrement préoccupant c’est l’augmentation de l’usage des substances Cancérigènes Mutagènes et Reprotoxiques alors qu’il y avait eu une baisse en 2010 ainsi qu’en année glissée. L’explication donnée à cette augmentation présentée dans la note de suivi 2015 qui nous a été transmise tient surtout par des conditions climatiques mauvaises. ZNA. . « Ces mauvais chiffres du plan Ecophyto montrent que la mutation des systèmes de cultures plus économes en intrants n’a pas eu lieu. La Tribune des Pirates. Roundup: quels sont les autres produits dangereux que veut autoriser l'Europe?

Glyphosate, perturbateurs endocriniens, OGM: ce sont les "most wanted", les plus dangereux produits qui pourraient être autorisés par les autorités européennes... ou qui le sont déjà.

Roundup: quels sont les autres produits dangereux que veut autoriser l'Europe?

Glyphosate: stop ou encore? Ces lundi et mardi, un comité d'experts de la Commission européenne et des 28 États-membres se penche sur une question controversée: faut-il ou non renouveler pour 15 ans l'autorisation de commercialisation du glyphosate en Europe? Cette substance est notamment à la base du désherbant Roundup de Monsanto. Elle présente des risques pour la santé. Homologué en 2002 au niveau européen à l'unanimité des États-membres, le glyphosate a depuis été classé par l'OMS comme "probablement cancérigène pour l’homme" en mars 2015. Plusieurs États-membres ont déjà annoncé qu'ils ne soutiendraient pas la prolongation d'autorisation, c'est le cas de la France, des Pays-Bas et de la Suède. La Belgique, elle, est en faveur d'une prolongation d'autorisation du glyphosate. Manque de transparence.

Les effets secondaires des médicaments sont encore minimisés, dénonce Irène Frachon.