background preloader

Feminism

Facebook Twitter

Viol/Rape

ZONES. La série brosse en particulier un tableau saisissant de la condition des femmes.

ZONES

Betty Draper, la mère au foyer, élevée dans le souci exclusif de son apparence et de sa beauté, qui a tout pour être heureuse selon les critères de son milieu, mais qui crève de solitude et d’ennui ; Peggy Olson, la jeune rédactrice volontaire – seule femme à occuper ce poste –, aux prises avec le dragon ultra-catholique qui lui sert de mère, furieuse à la fois de subir les mains baladeuses de ses collègues et d’être jugée trop menaçante pour correspondre à leur idéal amoureux ; Joan Holloway, la plantureuse secrétaire rousse, qui tente de faire une force de son statut d’objet sexuel, sans que cela la mette à l’abri de la frustration et de la déception : toutes, si différentes soient-elles, se débattent dans les limites que leur assigne la société américaine de cette époque.

Et, pourtant, on peut se demander si ce n’est pas cela, précisément, qui est en train de changer dans les mentalités.

Body image

Sur internet. Sexisme et politique. Sexisme quotidien. "Jesuisbonne.fr", la demande de stage provoc' "Vous cherchez un(e) stagiaire web, vous venez de la trouver".

"Jesuisbonne.fr", la demande de stage provoc'

La page Internet d'un couple d'étudiants en communication s'affiche sur cette simple annonce. Rideau rouge en fond, il est proposé de cliquer sur le genre de stagiaire recherché: "je veux un homme un vrai" ou "je veux une femme jolie et tout". Passé cette première étape, jesuisbonne.fr, censé être vu par des employeurs devient étrangement NSFW (Not Safe For Work). Les deux étudiants proposent via notre souris, de dégrafer légèrement le chemisier de la jeune femme ou baisser la fermeture éclair du garçon dans le but de découvrir… leur CV. Cette "campagne" pour trouver un stage a rapidement fait le tour du Web. Transgenres, la journée de l'homme ou de la femme ? - La face B de l’info - Société. CPS Legal Guidance. Contents: What is a "Myth"? Myth 1: Rape Occurs Between Strangers in Dark Alleys Implications Facts A "Myth" a commonly held belief, idea or explanation that is not true.

It is an unfortunate fact that myths about rape and sexual violence are brought into the jury room, and form an obstacle to obtaining convictions. Top of page Implications: implies that home is safe; implies that rape can be prevented by avoiding certain places and therefore blames the victim; assumes a particular victim profile and therefore stigmatises him or her; and entrenches racial and class prejudices. Feminism. Mesdames, vous travaillez gratuitement depuis le 23 octobre. L’égalité des salaires hommes-femmes trouve soudain sa place dans l’actualité politique.

Mesdames, vous travaillez gratuitement depuis le 23 octobre

Martine Aubry en avait fait une des mesures phares de son programme –et le désormais candidat PS à la présidence de la République, François Hollande, devrait logiquement la reprendre à son compte. Au même moment, la commissaire européenne Viviane Reding (en charge de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté) agite à nouveau la menace de quotas pour les femmes que Bruxelles imposerait au sein des conseils d’administration et des comités de direction des grands groupes cotés. «Je suis prête à légiférer si les entreprises n’accélèrent pas le pas», a-t-elle lancé de mauvaise humeur, lors de son passage le 14 octobre au Women’s Forum à Deauville. publicité Un regain de féminisme? Ainsi armées de leur glossaire tout neuf, les femmes ont enterré la hache de guerre (des sexes) et sont entrées, timidement, en négociations.

Un arsenal juridique, très peu appliqué On en est là. 'My daughter deserved to die for falling in love' For Abdel-Qader Ali there is only one regret: that he did not kill his daughter at birth.

'My daughter deserved to die for falling in love'

'If I had realised then what she would become, I would have killed her the instant her mother delivered her,' he said with no trace of remorse. Two weeks after The Observer revealed the shocking story of Rand Abdel-Qader, 17, murdered because of her infatuation with a British soldier in Basra, southern Iraq, her father is defiant. Sitting in the front garden of his well-kept home in the city's Al-Fursi district, he remains a free man, despite having stamped on, suffocated and then stabbed his student daughter to death. Abdel-Qader, 46, a government employee, was initially arrested but released after two hours. Astonishingly, he said, police congratulated him on what he had done.

Rand, who was studying English at Basra University, was deemed to have brought shame on her family after becoming infatuated with a British soldier, 22, known only as Paul. 'I have only two boys from now on.