background preloader

Sanctuaire Olympie

Facebook Twitter

Vidéo Sanctuaire Olympie

Images Sanctuaire Olympie. Olympie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Olympie

Pour la mère d’Alexandre le Grand, voir Olympias. Le site d'Olympie a accueilli les Jeux olympiques durant l'Antiquité, et aujourd'hui encore la flamme olympique y est allumée quelques mois avant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques modernes. Toutes les découvertes archéologiques sont regroupées au musée archéologique d'Olympie. Histoire[modifier | modifier le code] Olympie. Maquette du sanctuaire d'Olympie, avec le temple au centre et le stade, en haut à droite Entrée du stade d'Olympie Olympie (en grec ancien : Ὀλυμπία / Olympia) est l'un des grands centres religieux de la Grèce antique.

Olympie

Il est situé dans le Péloponnèse, en Élide, sur la rive droite du fleuve Alphée et au pied du mont Cronion. Le site et les installations d'Olympie ont accueilli les jeux olympiques durant l'Antiquité et, aujourd'hui encore, la flamme olympique y est allumée quelques mois avant la cérémonie d'ouverture des jeux modernes. Histoire, archéologie[modifier] Olympie n'a jamais été une cité ou une ville, elle dépendait de la cité d'Élis. Le site fut ruiné par une série de séismes majeurs, en 522, 551 et 561 ap. Reconstitution du temple de Zeus Vestiges du temple de Zeus Description des monuments[modifier]

Olympie. Jeux olympiques antiques, origine, histoire - Olympie, Zeus LEXILOGOS. Jeux olympiquesorigines & histoireΟλυμπιακοί Αγώνες Histoire des jeux olympiques de l'Antiquité •La joie des jeux olympiques par André Bernand (2001) • Pourquoi Olympie ?

Jeux olympiques antiques, origine, histoire - Olympie, Zeus LEXILOGOS

Par Paul Veyne (1993) • Les jeux olympiques dans l'Antiquité par René Tostivint, in Bulletin de l'association Guillaume Budé (1960) • Les origines des jeux olympiques, mythes et réalités, par René Vallois, in Revue des études anciennes (1929) • Olympia, extrait du Dictionnaire des antiquités grecques et romaines, par Camille Gaspar (1905) • Jeux olympiques : article du Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, de Pierre Larousse • Jeux olympiques : article de l'Encyclopédie de Diderot & d'Alembert (XVIIIe) • Olympic victors and the popularity of the Olympic games in the imperial period, par Andrew Farrington, in Tyche (1997) Sanctuaires panhelléniques - II,3 - Olympie. II.

Sanctuaires panhelléniques - II,3 - Olympie

Les principaux sanctuaires panhelléniques3. L'unité grecque : l'exemple d'un sanctuaire panhellénique - le sanctuaire d'Olympie. Site archéologique d'Olympie. Archaeological Site of Olympia The site of Olympia, in a valley in the Peloponnesus, has been inhabited since prehistoric times.

Site archéologique d'Olympie

In the 10th century B.C., Olympia became a centre for the worship of Zeus. The Altis – the sanctuary to the gods – has one of the highest concentrations of masterpieces from the ancient Greek world. In addition to temples, there are the remains of all the sports structures erected for the Olympic Games, which were held in Olympia every four years beginning in 776 B.C. Le site d’Olympie. Les Jeux se déroulaient toujours au même endroit, à Olympie.

Le site d’Olympie

Le site même des Jeux était séparé en deux parties : le sanctuaire et l’espace réservé aux sports. Le sanctuaire (représenté ci-après), appelé Altis (bois sacré), est séparé du monde extérieur par une enceinte. Il regroupe plusieurs édifices religieux qui sont consacrés à l’un ou l’autre dieu ou déesse : l’Héraion (dédié à Héra), le temps de Zeus, le grand hôtel de Zeus, le Pélopeion (tombeau de Pélops), le Métrôon (dédié à Rhéa). L’espace réservé au sport se compose de différents édifices sportifs bien sur mais aussi civils. On y trouve : -le gymnase-la palestre : lieu où les lutteurs s’entraînaient. L’enceinte du stade mesure 210m sur 30m de large. Découvrez le plan d’Olympie en cliquant sur l’image ci-dessus.

Légende de l’image : Olympie , en grec Olumpia. Ancien centre religieux du Péloponnèse (Élide), sur la rive droite de l'Alphée, célèbre par son sanctuaire de Zeus Olympien et par les jeux Olympiques, qui y étaient célébrés en l'honneur du dieu.

Olympie , en grec Olumpia

Au nord-ouest du Péloponnèse, dans le vaste paysage de la verdoyante vallée de l'Alphée, à Olympie, durant plus de mille ans, les Grecs se réunirent, communiant dans la célébration des fêtes magnifiques du culte de Zeus. De la légende à Olympie, carrefour du monde grec Dès les temps préhistoriques, le centre joue un rôle religieux. Lors des migrations et des invasions, chaque peuple y introduit ses dieux. Le site d’Olympie, l’un des quatre sanctuaires panhelléniques, vit la prédominance du culte de Zeus après l'arrivée des Doriens (début du Ier millénaire avant J. À partir de cette date, le rayonnement du sanctuaire s'étendit peu à peu des environs immédiats (viiie s.) à tout le Péloponnèse, puis à l'ensemble du monde grec (viie s.).

Mariedesmares/files/6H2-T1-TD3-Les-sanctuaires-panhelléniques.pdf. Organisation du sanctuaire d'Olympie. Chaque sanctuaire grec est etabli sur une structure de base identique.

Organisation du sanctuaire d'Olympie

Ils sont a l'origine etablis dans un bois sacre comme l'Altis a Olympie et delimite afin de l'epargner de toute souillure. Un autel consacre a un dieu est alors erige et va servir pour les sacrifices. Le dieu, sous forme de statue prend place dans un temple qui lui est consacre. Regulierement des processions s'y deroulent. Le sanctuaire est entretenu et surveille par du personnel attache au temple : les gardiens, les sacrificateurs, les officiants. A Olympie, le temple consacre a Zeus date du 5eme siecle avant JC et a ete concu par l'architecte Libon en style dorique a lourdes colonnes.

Si le temple le plus imposant d'Olympie est sans aucun doute celui de Zeus, le plus ancien est celui d'Hera. Au pied du Mont Cronion, sur une terrasse naturelle, a pris place au fil du temps, une serie de petites constructions, les Tresors, eleves par les differentes cites pour abriter les offrandes qu'elles faisaient a la cite.