background preloader

Les carnets de Léonard de Vinci

Facebook Twitter

Quand Léonard de Vinci décode les fossiles. Léonard de Vinci est né à Vinci le 15 avril 1452 et est mort à Amboise le 2 mai 1519.

Quand Léonard de Vinci décode les fossiles

Il fut à la fois peintre florentin, scientifique, inventeur, anatomiste, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain. Un croquis d'un des ses manuscrits est le premier témoignage de l'existence des fossiles Paleodictyon. © Luc Viatour Quand Léonard de Vinci décode les fossiles - 3 Photos Le soin parental est un signe de l'évolution.

Les plus vieilles traces de comportement parental animal remontent à plus de 200 millions d'années. Léonard de Vinci pourrait bien avoir ébranlé cette hypothèse. Le croquis du réseau hexagonal de Léonard de Vinci au milieu d'autres croquis de fossiles marins pourrait bien représenter le fossile du Paleodictyon, issu des sédiments marins du début du Cambrien. © Baucon, 2010 Les paléontologues supposent que le fossile appelé Paleodictyon est l'empreinte de terriers creusés par un animal dont l'identité est complètement inconnue.

Les carnets de Léonard de Vinci: Ou les dessous d'un inventeur de génie. Fils illégitime du notaire Ser Pietro da Vinci, et de Caterina, Léonard est né en 1452 à Anchiano, un petit village près de Vinci.

Les carnets de Léonard de Vinci: Ou les dessous d'un inventeur de génie

On connait de Vinci surtout en tant que peintre. Mais Léonard de Vinci est aussi un homme de science, comme on peut le voir à travers ses carnets. A travers ses différents voyages dans l'Italie, de Milan à Florence, de Vinci travaille pour différents mécènes. Il en profite pour mener des expériences et il rédige de multiples carnets, sur des sujets aussi variés que l'anatomie, l'étude de la lumière, des oiseaux ou de l'architecture militaire. Une foule d'informations qui feront de lui un inventeur de génie. Carnets. Les carnets de Léonard de Vinci.

Description des carnets Ces douze carnets datent de 1487 à 1508 environ.

Les carnets de Léonard de Vinci

Au format et au contenu variés, ils sont plus scientifiques et techniques qu'artistiques. Certains ont un très petit format et pouvaient tenir dans la poche de l'artiste. Ils contiennent des notes, des croquis et des ébauches de traités sur des sujets divers qui n'ont pas encore tous perdu leur mystère. Dans les carnets de Léonard de Vinci - Lire. Du vent dans l'équation fractale de Léonard de Vinci.

Autoportrait de Léonard de Vinci. © Domaine public Du vent dans l'équation fractale de Léonard de Vinci - 2 Photos On ne présente plus le génie de la Renaissance qu’était Léonard de Vinci.

Du vent dans l'équation fractale de Léonard de Vinci

En bon platonicien, celui-ci cherchait des lois mathématiques dans les manifestations de la nature. Mais contrairement à Platon, l’expérience et la pratique de l’ingénieur étaient d’une importance considérable pour Léonard dans ses investigations du monde naturel. Il était donc très moderne en combinant ces deux approches à la base de la croissance de la connaissance scientifique. On trouve dans les carnets de Léonard de Vinci une fascinante observation que l’on peut traduire par une équation mathématique. Mathématiquement, cette loi dit que lorsqu’une branche se divise une première fois en plusieurs autres branches, le carré du diamètre de cette branche est égal à la somme des carrés des diamètres des branches secondaires. Mais quelle est l’origine physique de cette loi ? A voir aussi sur Internet. Léonard de Vinci : le savant. Le savant Les manuscrits de Léonard de Vinci nous montrent dans le grand artiste le magistral précurseur de la science moderne.

Léonard de Vinci : le savant.

Il portait toujours avec lui un petit carnet sur lequel il consignait des observations de tout genre jusqu'à ce qu'il fut rempli. Les manuscrits que nous possédons - écrits de droite à gauche et qu'il faut déchiffrer au miroir - sont ou ces carnets mêmes ou quelquefois les extraits des notes les plus importantes qu'ils contenaient. « Commencé à Florence dans a maison de Piero di Braccio Martelli le 22 mars 1508 voici un recueil sans ordre de beaucoup de papiers que j'ai copiés ici, espérant ensuite les mettre par ordre à leur place, selon les matières dort ils traitent. » (Brit.

Mus., Ir Jean-Paul Richter, t. le § 4).