background preloader

Le Catholicon

Facebook Twitter

Le Catholicon de Iehan Lagadeuc. Le catholicon - Jehan Lagadec (14..-14..) - Œuvre - Ressources de la Bibliothèque nationale de France.

Livre - Le Catholicon

Catholicon (dictionnaire) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Catholicon (dictionnaire)

Marque de l'imprimeur Jehan Calvez, figurant sur la version incunable du Catholicon breton en 1499. Le Catholicon (du grec Καθολικόν, universel) est le premier dictionnaire trilingue du monde[1], rédigé en breton, français et latin. Il est aussi parmi le premier des dictionnaires de breton comme de français[1],[2]. Ses six mille entrées furent rédigées en 1464 par Jehan Lagadeuc et imprimées par Jehan Calvez le à Tréguier sur une initiative de Maître Auffret Quoatqueveran, chanoine de Tréguier. Un manuscrit est conservé dans le fonds latin de la Bibliothèque nationale de France sous la cote « Latin 7656 ». 1) 1499 (5 novembre) - Jehan Calvez, imprimeur à Tréguier, imprime pour la première fois le Catholicon breton. 2) Début du XVIe siècle, Jehan Corre, prêtre au diocèse de Tréguier, fait imprimer la 2e édition du Catholicon breton après y avoir apporté ses modifications. Le travail critique s'expose en deux glossaires et un apparat[5]: Catholicon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Catholicon

Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : Le Catholicon, le premier dictionnaire français. Le Catholicon : dictionnaire Breton-Latin-Français. Le Calendrier de Coligny retrouvé en France, dans le département de l’Ain, est l'un des témoignages écrits les plus anciens d’une langue celtique, même si les druides estimaient que seule la langue orale était à même de véhiculer le savoir.

Le Catholicon : dictionnaire Breton-Latin-Français

Il n’en reste pas moins qu’à travers cet exemple, il nous permet de dire que le breton est une langue très ancienne et qu’elle fait partie du groupe des langues britonniques, au même titre que le gallois. Le texte le plus ancien en breton est un traité de botanique datant de 590 (fragment en vieux breton et latin) qui est est antérieur au plus vieux texte francais-roman (843) Source : Un autre texte (en moyen breton) qui nous est parvenu est « Le lai d’Ivonet Omnès » vers 1350, qui est un poème d’amour et dont les rimes internes font référence aux poèmes gallois. Le Catholicon.

Le Catholicon (mot qui signifie « dictionnaire universel ») est un dictionnaire trilingue, breton-français-latin, destiné aux étudiants, rédigé par Jehan Lagadeuc vers 1464 et imprimé pour la première fois à Tréguier en 1499.

Le Catholicon

Les entrées sont en breton, suivies de leurs correspondants en français et en latin, les commentaires étant faits en latin. Avant tout manuel de latin, cet ouvrage n'en est pas moins le premier témoignage imprimé de la langue bretonne. Au colophon, cet ouvrage porte la marque parlante de son imprimeur Jehan Calvez, mot qui signifie « charpentier » en breton : on peut y voir l’initiale de son prénom accompagnée des outils du charpentier. Quatre exemplaires du Catholicon sont répertoriés à ce jour, deux à la Bibliothèque nationale de France, un à la bibliothèque municipale de Quimper et celui de de la Bibliothèque de Rennes Métropole, qui a été échangé en 1883 avec la Bibliothèque nationale contre deux autres incunables.

Le catholicon: René Le Men, Jehan Lagadec: Téléchargement gratuit et Streaming: Internet Archive. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Le Catholicon de Iehan Lagadeuc - Jehan Lagadec, Laurent Le Men de René © Franà §, Auffret de Quoatqueveran. Le Catholicon des maladvisez - Laurent Desmoulins. Le Catholicon, le premier dictionnaire trilingue B. Catholicon. La bibliothèque libre.

Catholicon

Plusieurs dictionnaires différents portent le titre de Catholicon : Le Catholicon ou Summa grammaticalis quae vocatur catholicon dictionnaire écrit en 1286 par Jean Balbi dit Jean de Gênes et qui a connu de très nombreuses éditions : 1460, imprimeur de Mainz, Gutenberg, (FRBNF 30048937z) - IA (OEXV2); – 2°. Cote du document : OEXV 2 RES ;1469 (FRBNF 300489389) ;1470 (FRBNF 30048939n) ;1470 (FRBNF 30048940v) ;1475, imprimeur de Stasbourg, Adolf Rusch (FRBNF 31243251v) - IA (OEXV3RES) ; – 2°.

Cote du document : OEXV 3 RES ;1483 (FRBNF 31754235x) ;1487, imprimeur de Genève, Louis Cruse : Catholicon abbreviatum. Latin et Français : Vocabulaire. Le Catholicon, le premier dictionnaire trilingue Breton-Français-Latin de 1464. Maître Auffret Quoatqueveran, chanoine de Tréguier, possédait un manuscrit du Catholicon sans le prologue de Jehan Lagadeuc qu'il remplaça par le sien écrit aussi en latin.

Le Catholicon, le premier dictionnaire trilingue Breton-Français-Latin de 1464.

Ce manuscrit aurait servi à Jehan Calvez pour l'édition de 1499. Euzen Roperz serait l'ouvrier typographe de cette édition : "Euzen Roperz credet querz a kaerdu En composas ung pas ne fallas tu Bedenn yssu hac en continuas. " "Euzen Roperz, de Kerdu, croyez-le bien, le composa il n'y manqua point et le continua jusqu'à la fin" (Traduction de Jean Feutren) Il nous serait parvenu que cinq exemplaires de cette édition dont deux, peut-être trois sont complets. Ce Catholicon n'était pas parfait. 2 - La deuxième édition du Catholicon est celle de Jehan Corre (début du XVIème siècle). 3 - La troisième édition du Catholicon (31 janvier 1521) est celle de Yvon Quillévéré. Ce catholicon est un petit in-octavo de 160 folios numérotés, imprimés sur 2 colonnes en caractères gothiques dont les dimensions font 133 x 90 millimètres. Ou. Le Catholicon de Iehan de Lagadeuc : dictionnaire breton, français et latin publié par R. F. Le Men d'après l'édition de Me Auffret de Quoetqueveran.