background preloader

Jeux dans la Rome Antique

Facebook Twitter

Vidéo jeux romain antique

Divertissement sous la Rome Antique. Divertissements dans la Rome Antique Les jeux publics ou "ludi" Les ludi est le terme employé pour désigner les jeux publics à Rome: spectacles théâtraux, épreuves sportives et concours.

Divertissement sous la Rome Antique

Ces jeux se déroulaient lors des fêtes en l'honneur des dieux; ils furent institués pour gagner leur bienveillance ou pour détourner leur colère. Généralement annuels, ils pouvaient néanmoins avoir lieu lors d'occasions particulières. Ils ne comportaient pas d'épreuve athlétique, comme chez les Grecs.

Ce sont les magistrats (préteurs ou édiles) qui étaient chargés de leur organisation. Sous la République. Rome cité des jeux : introduction. Page suivante page précédente Avant d'entreprendre l'étude des textes relatifs aux "jeux", il est important de rappeler quelques notions essentielles à propos de l'origine, de l'importance, de l'organisation et des aléas de ce que nous appelons communément aujourd'hui "jeux du cirque".

Rome cité des jeux : introduction

Ce bref rappel évitera que l'on se pose les mêmes questions à propos de chaque texte et il éclairera la compréhension par l'explication préalable de certains termes techniques. Les jeux du Cirque. Selon la mythologie romaine , les jeux du cirque furent institués par Romulus lorsqu'il voulut attirer à Rome les Sabines, afin de procurer des épouses à ses compagnons.

Les jeux du Cirque.

Comme ils furent d'abord célébrés en l'honneur du dieu Consus ou Neptune équestre, on les nomma Ludi Consuales. Après la construction du grand cirque, on les appela indifféremment Jeux du cirque (Ludi Circenses), Jeux romains (L. Romani) et Grands Jeux (magni Ludi). Le cirque a Rome. Autres loisirs LE SOMMAIRE : -Les chars -Les gladiateurs -Les combats avec des fauves ou chasses -Les combats nautiques (naumachie) -La fin des jeux du cirque Les courses de chars commençaient très tôt et duraient toute la journée.

Le cirque a Rome

Le signal de départ de la course était donné par l'organisateur, en général un magistrat, qui jetait dans l'arène une étoffe blanche (la mappa).Les chars devaient effectuer sept tours de piste, équivalant à une distance totale d'environ sept kilomètres et demi, et cela le plus rapidement possible. Le char était une simple caisse montée sur deux roues, comme autrefois les chars de guerre. Le moindre choc pouvait leur être fatal: à grande vitesse, le char pouvait se renverser, les roues se briser, les rênes s'entremêler. On a assisté, et ceci est tout à fait exceptionnel, à des courses de chars tirés par douze chevaux; mais, la plupart du temps, on utilisait des chars à deux chevaux (biges), à trois chevaux (triges) ou à quatre chevaux (quadriges).

Romains 1 : Jeux en Arènes. Les romains et les gallo-romains étaient friands de spectacles sanguinaires C'est l'occasion pour les empereurs de commémorer leurs victoires, leur avènement, un anniversaire ou un mariage, et ainsi de se rendre plus populaires : "O spirituelle bonté d'un prince invincible".

Romains 1 : Jeux en Arènes

Certains notables candidats à des fonctions publiques en organisent également pour se faire connaître et apprécier de la population. Les combats de gladiateurs L’affrontement classique réunit des catégories de gladiateurs ayant des costumes et des techniques de combats radicalement différents pour "pimenter" le spectacle : La règle veut que le vainqueur égorge le vaincu, sauf si le président des jeux lève son pouce en signe de grâce (il s'en remettait fréquemment à l'opinion des spectateurs à ce sujet). Les jeux du cirque. Les jeux du cirque I/ Les courses de chars Les courses de chars étaient précédées d'un défilé solennel : la pompa.

Les jeux du cirque

Ils débutaient par le tirage au sort des quatre équipes : la bleue, la rouge, la blanche et la verte. Le président des jeux donnait le départ de sa loge en jetant un tissu blanc. Les pilotes de chars, les cochers, devaient s'entraîner des années avant d'avoir accès à la compétition. Les jeux du cirque. Gladiateur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gladiateur

Les gladiateurs (du latin gladiatores signifiant « combattants à l'épée », ou « épéistes »[note 1]) étaient des combattants professionnels, dans la Rome antique. L’origine des combats de gladiateur se retrouve chez les Étrusques[1], qui avaient pour coutume de faire des victimes expiatoires parmi les ennemis vaincus, en les faisant s'entretuer pour honorer les mânes d’un défunt. Une autre hypothèse donne une origine grecque aux combats de gladiateur : le combat en armes entre membre de la même famille avait pour but d'honorer la mémoire d'un mort.

Les plus anciennes représentations de combats rituels en Italie ont été retrouvées en Campanie, province hellénistique, dans des tombes lucaniennes à Paestum, datées entre 370 et 340 av. J. À Rome, le plus ancien combat de gladiateurs mentionné dans les textes se déroule en 264 av. La désacralisation des munera[modifier | modifier le code] L'école des gladiateurs dans la rome antique. Le gladiateur entre dans une troupe, possédée et dirigée par un personnage qu'on appelle le «lanista» (littéralement « le boucher », le marchand de chair humaine, profession entourée d'un mépris profond).

L'école des gladiateurs dans la rome antique

L'esclave, lui, est vendu par son maître: l'homme libre conclut une sorte de contrat précisant les conditions de l'engagement (durée, rémunération) et stipulant qu'à l'instar de l'esclave il peut être « brûlé, enchaîné, frappé, tué », les trois premiers châtiments étant liés à des fautes professionnelles, la mort, elle, tenant à l'issue des combats. Dès lors, le nouveau gladiateur, s'il appartient à une bonne troupe, va être soigneusement formé, entraîné, soigné par des spécialistes (« doctores »). Il vivra dans le centre que le laniste possède ou, au hasard des déplacements, dans les locaux mis à la disposition des troupes par les municipalités (on connaît ceux de Pompéi, improprement appelés casernes), éventuellement accompagné par sa femme, sa concubine et ses enfants.

Le recrutement des gladiateurs dans la rome antique. GLADIATEURS. Reconstitution de combats de gladiateurs au Puy du Fou Les origines des combats de gladiateurs L'origine des gladiateurs remonte probablement aux sacrifices que les Étrusques pratiquaient pour se gagner les faveurs des Esprits ou des Dieux.

GLADIATEURS

En 264 av. J. -C., les fils de Junius Brutius honorent leur père en lui offrant un combat de trois paires de gladiateurs. Les combats de gladiateurs. Les gladiateurs proprement dits étaient des hommes destinés à donner aux Romains le spectacle de combats singuliers ( Les jeux du Cirque); leur arme de fondation était le glaive, gladius.

Les combats de gladiateurs.

Mais, comme on en vint, pour le plus grand plaisir de l'assistance, à varier les représentations, on eut diverses catégories de gladiateurs qui se distinguaient par leur équipement, leurs moyens d'attaque et de défense, leur façon de combattre; on les fit aussi figurer en masse pour simuler des batailles sur terre et sur mer. Ces luttes n'étaient ni de simples séances d'escrime, ni de vains simulacres de combat : l'issue en était toujours sanglante. Les peuples latins qui jamais ne prirent goût aux fictions de la tragédie, ne pouvaient se passionner que pour un drame où chaque acteur jouerait sa vie, ferait assaut de vigueur, d'adresse, de courage, non point dans une simple parade, mais dans une lutte réellement meurtrière.

Il est probable que ces cruels divertissements ont pris naissance en Etrurie . Verus, gladiateur invincible, idole des Romains. - Collège Robert Doisneau GONESSE. Les gladiateurs de la Rome antique n’ont guère laissé de traces après eux. Qui s’en étonnerait ? La plupart venait d’horizons obscurs : ils étaient simples esclaves, prisonniers de guerre, vagabonds, voleurs de grand chemin, bandits, condamnés par un magistrat pour des délits quelconques.

Certains ont eu la chance de survivre aux combats de l’arène et sont parvenus à obtenir l’épée de bois, symbole d’une liberté retrouvée. Les autres, les plus nombreux, ont perdu la vie au cours d’un affrontement sans gloire pour le divertissement d’un riche notable ou d’une foule avide de sang. Les Romains se sont amus&eacutes des duels entre gladiateurs pendant près de sept siècles, jusqu’à ce qu’une loi interdise définitivement le spectacle vers 406 après Jésus-Christ. Un seul d’entre eux a réussi ce que les autres ne sont jamais parvenus à faire : imposer son nom à l’histoire pour que des siècles après sa mort on puisse s’en souvenir encore. Gladiateur. Spartacus. L’origine et l’évolution des jeux du cirque À l’origine, le combat de gladiateurs était une variante d’un rite funéraire étrusque.

Ces jeux étaient donnés à titre privé en l’honneur d’un mort. Des hommes étaient sacrifiés au cours d’un simulacre de combat afin que le mort honoré par cette cérémonie fût accompagné d’une escorte armée pour son voyage dans l’autre monde. Les gladiateurs. Les gladiateurs (en latin gladiatores de gladius = glaive), ces rois de l’arène, étaient des combattants qui se produisaient dans des spectacles de combats armés dans les cirques romains et les amphithéâtres antiques. La pratique de combats à mort opposant des hommes armés naquit en Etrurie, probablement comme rite lors des cérémonies funéraires en l'honneur des guerriers morts (des couples de combattants armés sont représentés sur des urnes funéraires). Le premier spectacle de gladiateurs eut lieu à Rome en 264 av. J. -C., lorsque 3 paires de gladiateurs se battirent lors des funérailles de Junius Brutus. LES GLADIATEURS ROMAINS. L’origine de ces affrontements est attribué aux Étrusques qui organisaient des cérémonies funéraires (les ludi) où l'on se battait à mort en mémoire d’un défunt.

Ces affrontements constituaient une sorte de sacrifice du sang, offert aux morts devant leurs tombes, pour leur permettre de survivre dans l'au-delà. Jeux (Rome antique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les origines des jeux. Petite histoire des jeux. Les jeux du cirque. LES JEUX À ROME - LES COMBATS DE GLADIATEURS. Cirque romain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Jeux à Rome - Le Colisée - Qui sont les gladiateurs ? Les Jeux à Rome - Les jeux du Cirque, les combats de gladiateurs... Latin.collegejeanjaures-cransac.org/jeuxanti.htm.