background preloader

Histoire de Redon

Facebook Twitter

Site de l'Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire. 1477 : Naissance de la Duchesse Anne de Bretagne (1477-1514), fille de François II (1435-1488) et de sa seconde épouse, Marguerite de Foix (1449-1486) 1515 : Sacre du Roi François I°, qui règnera 32 ans sur la France.1799 : Enorme séisme entre Machecoul et Bouin, l’intensité est estimée d’après les témoignages aux alentours de 7.5 Par forte marée et pleine lune, la terre tremble à Machecoul et Bouin, la secousse est ressentie jusqu’à Josselin, dans la Sarthe et les Deux-Sèvres, jusqu’au sud de la Vendée.

Site de l'Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire

Un bruit « comme une forte bordée de canons » suivi d’un grondement qui se prolonge, le vent soufflant en tempête causent l’effroi dans la population. A Machecoul comme à Bouin, les destructions sont grandes. Saint breton du jour : Saint Konhouarn (vieux breton con, « guerrier ; chef », et hoiarn, « fer », symbolisant l’épée), moine compagnon de Saint Konwoion au 9e siècle à l’abbaye St-Sauveur de Redon. Perspective cavalière de Redon. Plan de Redon, Redon. Plan géométral de la ville et faubourg de Redon. L'objet initial de ce plan est la navigation intérieure.

Plan géométral de la ville et faubourg de Redon

L'auteur fournit un historique de la ville sur trois colonnes. Il rappelle que Redon a 3 000 habitants, qu'elle a signé avec le duc Jean IV de Montfort un traité lui conservant ses droits et privilèges, en 1364, et que les États s'y sont réunis à cinq reprises, en 1446, 1460, 1461, 1475 et 1612. Ce plan montre l'importance des fortifications par rapport à l'exiguïté de la cité abbatiale, véritable péninsule prise entre le fleuve de Vilaine et la vallée du Thuet. Ce dernier, qui coule encore à ciel ouvert, alimente les douves. Redon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Redon

Redon. Arrondissement de Redon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arrondissement de Redon

Situation du territoire de l’arrondissement. Composition[modifier | modifier le code] Liste des cantons de l’arrondissement de Redon Liste des sous-préfets[modifier | modifier le code] 1967 à ... : Jean-Louis Dufeigneuxseptembre 1999 à août 2002 : Michel Le Camjanvier 2003 à août 2005 : Philippe Jaumouilliéaoût 2005 à novembre 2008 : Philippe Malizardnovembre 2008 à novembre 2011 : Jean-Michel Bruneaunovembre 2011 à décembre 2013 : Jean-Jacques Narayaninsamyjanvier 2014 à aujourd'hui : Guy Tardieu Voir aussi[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] 35236 - Redon. REDON autrefois, et la légende. I - Une jolie ville [ 187O]

REDON autrefois, et la légende

Histoire de Redon - GUIDE DE REDON. La restauration et le maintien des habitations anciennes, dans la Grande Rue comme dans le reste de la ville, créent une attraction touristique aussi bien auprès des étrangers, principaleqment des Anglais, des Allemands et des Belges, que des locaux.

Histoire de Redon - GUIDE DE REDON

La diversité des commerces existant depuis plusieurs siècles permet d’assurer une activité économique régulière. En effet, la Grande Rue existe depuis le Moyen-âge et a toujours eu une vocation commerciale. La Grande-Rue à Redon. Histoire [Tourisme] La fondation de la ville La ville devrait son nom au mot Roton qui se transforma en Rodon, mot d’origine celtique désignant un gué, hypothèse qui correspond à la configuration des lieux.

Histoire [Tourisme]

La ville est fondée en 832 par Conwoïon. Découvrant le confluent de la Vilaine et de l’Oust du haut d’une colline, l’archidiacre du diocèse de Vannes, et ses disciples constatent alors tout l’intérêt du lieu : un site protégé des invasions et calme, idéal pour la méditation.Ce dernier obtient de Ratvili, seigneur du lieu, la donation d’un espace suffisant pour installer le monastère.

En 832, un modeste ermitage fait de planches et de branches voit le jour. Nominoë, alors gouverneur de Bretagne, soutient cette fondation pour renforcer son pouvoir Entre 842 et 853, une première église en pierres est construite remplaçant ainsi la première bâtisse.Une population s’installe peu à peu autour des bâtiments conventuels, le territoire monastique s’agrandit et donne naissance à une paroisse. A lire également. Histoire de redon - bretagneweb.com. Www.histoire-locale.fr/Modules/Journaux/pdf/20012012.pdf. Redon. Histoire de la commune de Redon Redon viendrait du mot celtique Roton, transformé en Rodon, et signifiant "gué".

Redon

La configuration des lieux confirme cette hypothèse. "D’azur au vaisseau équipé et habillé d’argent, voguant sur des ondes du même mouvant de la pointe, au chef aussi d’argent, chargé de cinq mouchetures d’hermine de sable. " La nef à trois mâts voguant sur l'eau évoque le port de Redon. Histoire de la ville - REDON 35600. Une île dans la ville Le quartier du port est comme une île, avec des petits ponts, des écluses, des passerelles qui le relient à la ville.

Histoire de la ville - REDON 35600

Quartier historique, les greniers à sel du XVIIè, les maisons d'armateurs, le château du Mail et la tour Richelieu témoignent aujourd'hui de l'importance de ce quartier dans l'essor de la ville. Carrefour des canaux bretonsL'eau est partout. A gauche, la Vilaine et ses vieux quais. A droite, le canal de Nantes à Brest qui croise la Vilaine par un double jeu d'écluses. Redon : Histoire, Patrimoine, Noblesse (commune chef lieu de canton) Retour page d'accueil Retour Canton de Redon ETYMOLOGIE et HISTOIRE de REDON Redon est un démembrement en 834 de la paroisse primitive gallo-romaine de Bains.

Redon : Histoire, Patrimoine, Noblesse (commune chef lieu de canton)

L'histoire de Redon commence en 832 avec la fondation de l'abbaye Saint-Sauveur de Redon, par Conwoïon ou Convoyon, moine bénédictin natif de Comblessac, sous la protection de Nominoë, roi de Bretagne, sur un promontoire du nom de Roton (Redon). Le territoire environnant la nouvelle abbaye s'appelait Ros et s'étendait entre les deux rivières de Vilaine et d'Oult et une ligne allant de Saint-Jean-des-Pileurs vers le village de Mussain. Ce territoire lui fut concédé en 832 par Ratuili, chef local. A quelle époque ce territoire fut-il distrait de Bains pour former la nouvelle paroisse de Redon?

L'abbaye est pillée par les Normands vers 864 ; les Bénédictins se retirent alors à Maxent, où ils vont rester jusqu'au début du XIème siècle. Henri III d'Angleterre, allié du duc Pierre Mauclerc, fait un séjour à Redon en 1230. Histoire - REDON - L'HERMINE - L'ORDRE DE L'HERMINE - UNE GUERRE DE… - L'hermine un… - compagnie sainte hermine. Mercredi 4 novembre 3 04 /11 /Nov 18:58 La ville Redon Les armoiries se décrivent: d'azur au navire équipé d'argent voguant à pleines voiles sur des ondes du même, au chef d'hermine. Il existe peu de sources sur ce secteur avant 832. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Redon, 35, Ille et Vilaine : Histoire de Redon, Cartes Postales 1900 de Redon, Photos de Redon, Illustration de la ville, Blason de Redon, Généalogie à Redon.

Brezhoneg en Istor Redon / Le breton dans l’histoire de Redon - Brezhoneg bro-redon. Ar Brezhoneg e Redon abaoe diazezadur ar gêr Abaoe pell emañ ar brezhoneg e Redon hag e Bro Redon. Tudennoù hag o deus bet ur roll pouezus en istor Breizh evel Sant-Konwoion, diazezer abati Sant-Salver, ha Nevenoe, kentañ roue Breizh, douaret en abati-se, da skouer a oa brezhonegerien. E-pad meur a vloaz ez eus bet komzet brezhoneg e Redon.

Legadet en deus dimp kalzik a anvioù-lec’h brezhonek e Redon (ar Roz, Bokudon, Kodilo) pe anvioù kumunioù (Landegon, Gwenvenez-Penfaou) … Bataille de Ballon 845. Nominoé.

Abbaye Saint-Sauveur de Redon

Saint Conwoïon. Redon et les Vikings.