background preloader

Architecture militaire du Moyen Age

Facebook Twitter

Chateaux Forts

Architecture militaire au Moyen Âge. Le château de Bressuire - Histoire et Patrimoine du Bressuirais. Sur la commune de Terves à 4 km au sud-ouest de Bressuire, sur la route de Clazay, se situent les ruines du manoir du Petit-Puy et de sa chapelle « veuve de sa toiture ».

Le château de Bressuire - Histoire et Patrimoine du Bressuirais

A mi pente d’une petite colline, il reste peu de choses de ce logis. Le Petit Puy s’appelait au 14ème siècle, le Petit « Puygnebelin », sans doute pour le distinguer du Puy-Belin, tout proche. Le Petit-Puy est cité pour la première fois en 1383 dans un aveu rendu à la Baronnie de Bressuire dont il relevait. La famille de la Coussaye en est, à cette époque, propriétaire. Vient ensuite la famille Maynard qui reste possessionnée ici depuis le milieu du 15ème siècle jusqu’en 1650 environ. Du manoir lui-même, il reste peu de choses , mais on peut encore à peu prés se rendre compte de l’étendue de ses dépendances.

La chapelle est sans conteste l’édifice le plus intéressant et est inscrit depuis le 29 décembre 1941 à l’inventaire supplémentaire. Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Architecture militaire. Architecture militaire.

Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Architecture militaire

Lorsque les barbares firent irruption dans les Gaules, beaucoup de villes possédaient encore leurs fortifications gallo-romaines ; celles qui n’en étaient point pourvues se hâtèrent d’en élever avec les débris des monuments civils. Ces enceintes, successivement forcées et réparées, furent longtemps les seules défenses des cités, et il est probable qu’elles n’étaient point soumises à des dispositions régulières et systématiques, mais qu’elles étaient construites fort diversement, suivant la nature des lieux, des matériaux, ou d’après certaines traditions locales que nous ne pouvons apprécier aujourd’hui, car de ces enceintes il ne nous reste que des débris, des soubassements modifiés par des adjonctions successives.

Les Visigoths s’emparèrent, pendant le Ve siècle, d’une grande partie des Gaules ; leur domination s’étendit, sous Vallia, de la Narbonnaise à la Loire. Les deux latérales étaient désignées ainsi : principalis dextra et principalis sinistra. Essai sur l'architecture militaire au Moyen-âge / par M. Viollet le Duc,... Architecture militaire. La fortification (du latin fortis, fort, et facere, faire) est l'art militaire de renforcer une position ou un lieu contre une attaque.

Architecture militaire

Principes Renforcement du rôle d'obstacle de la fortification par un abbatis. La fortification a deux fonctions principales : l'obstacle en retardant l'attaquant dans sa progression vers l'affrontement rapproché en et l'obligeant à rester plus longtemps sous le feu des défenseursla protection en mettant à l'abri des attaques de l'ennemi les troupes chargées de défendre les obstacles. Cette composante de protection peut être remplie de deux façons : directement, par l'utilisation de constructions assez solides pour arrêter les projectiles ennemis et indirectement par l'emploi de la distance et de l'avantage en portée et plus récemment du camouflage.

Elle peut cependant avoir d'autres fonctions comme une fonction symbolique, concrétisant un pouvoir ou une propriété. Classification Il est possible de qualifier les fortifications de bien des manières. Permanence. Le paysage au Moyen Age. Châteaux Forts. A l'assaut du château (Musée du château de Mayenne) Au centre d'un bourg et d'une seigneurie : le château de Courcy.