background preloader

Al Idrissi

Facebook Twitter

Al Idrissi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Al Idrissi

Le monde d'al-Idrīsī orienté sud/nord Al Idrissi ou Al-Idrīsī ou encore Charif Al Idrissi, de son nom complet Abu Abdallah Muhammad Ibn Muhammad Ibn Abdallah Ibn Idriss al-Qurtubi al-Hassani (arabe : أبو عبد الله محمد ابن محمد ابن عبد الله ابن ادريس القرطبي الحسني), connu aussi sous le nom latin de Dreses, est un géographe et botaniste, né à Sebta, l'actuel Ceuta, vers 1100. Il a grandi à Cordoue sous l'empire Almoravide [1], et serait mort vers 1165 en Sicile. Il doit sa renommée à la rédaction d'un ouvrage de géographie descriptive intitulé Kitâb Nuzhat al Mushtâq - « Livre de divertissement pour celui qui désire parcourir le monde »[2] ou Kitâb Rudjâr - Le « Livre de Roger ».

Biographie[modifier | modifier le code] Origine[modifier | modifier le code] On connaît peu de choses sur la vie d'Al-Idrīsī. Le géographe[modifier | modifier le code] Il semble que la première version de l'ouvrage date de 1157. Al-Idrisi (1100-1165) Les années de voyages Al-Idrisi naît à Ceuta (au Maroc actuel) vers 1100, dans une famille noble qui peut faire remonter sa généalogie à l’oncle du Prophète Muhammad, et qui serait à l’origine de la fondation de Fès au VIIIème siècle.

Al-Idrisi (1100-1165)

Il grandit à Cordoue, la ville du calife, centre intellectuel et culturel de l’empire almoravide. Même si on a très peu d’informations sur sa vie, il est certain qu’il a reçu une éducation classique, à la fois dans les sciences profanes et dans les sciences religieuses. Il est sans nul doute un étudiant brillant : à travers les écrits qu’il utilisera plus tard, on voit qu’il parle et écrit le grec, mais aussi le latin, ce qui est rare pour les savants arabes de l’époque. Il se forme également à la géographie, art arabe depuis le VIIIème siècle, qui fait pleinement partie de l’adab, cette culture qui est le propre de l’honnête homme. Muhammad al-Idrisi. Carte du monde d'Al-Idrisi's de 1154.

Muhammad al-Idrisi

Notez que le sud est au dessus de la carte. Savant et inventeur musulman :Al-Idrissi et la géographie du monde(Al-isdrisi -أبو عبد الله محمد الإدريسي)‎ - Le blog de Loviso. Dimanche 14 octobre 2012 7 14 /10 /Oct /2012 15:51 Il s'agit d'Abou Abd Allah Muhammad al-Idrisi: un grand géographe, cartographe, égyptologue et voyageur musulman.

Savant et inventeur musulman :Al-Idrissi et la géographie du monde(Al-isdrisi -أبو عبد الله محمد الإدريسي)‎ - Le blog de Loviso

Il est né à Ceuta en Espagne en 1099. Il a inventé la première carte du monde entier qui constituait l'une des cartes les plus avancés du monde antique. Il est mort en Sicile en 1166. Dès le 9ème siècle, les marchands arabes ont été les premiers à explorer des régions lointaines comme la Chine, l'Afrique, l'Asie centrale. Mais c'était grâce au travail d'un autre géographe arabe, Al Idrissi (1100-1166) que la géographie du monde a connu des évolutions importantes. Il fut le premier à dessiner une carte du monde de manière scientifique en 1154, connue sous le nom de Rogeriana Tabula pour le roi normand Roger II de Sicile. Idrîsî géographe. Al Idrissi, le géographe qui relie les deux rives - Désir d'Orient. Né vers 1100 à Ceuta (au nord du Maroc), Abou Abdallah Al Idrissi est, bien que sa vie demeure assez mystérieuse, un symbole des échanges entre les civilisations européennes et arabes à l'époque du Moyen-Age.

Al Idrissi, le géographe qui relie les deux rives - Désir d'Orient

Géographe et botaniste, il doit sa renommée à la rédaction d'un atlas intitulé "Le Livre de Roger, pérégrinations à travers le monde". En effet, c'est à la demande de Roger II de Sicile, au pouvoir entre 1105 et 1154, qu'Al Idrissi va réaliser la première mappemonde encyclopédique où figurent les villes, les montagnes, les fleuves, les continents, les climats, les mers et les océans. A la fin de ses études à la prestigieuse Université de Cordoue, il entreprend de voyager aux quatre coins du bassin méditerranéen. Il finit par amerrir en Sicile où il s'engage auprès d'un roi normand, Roger II, qui contrôlait alors le Sud de l'Italie. Il tentera de synthétiser, dans un seul ouvrage, toutes les connaissances de l'époque en matière de géographie. Un portrait : Al Idrissi - Attarikh Histoire du monde arabo-musulman. Dimanche 26 juin 2011 7 26 /06 /Juin /2011 00:48 Abû ‘Abdallah Muhammad Ibn Muhammad Ibn Idris al-‘Alî bi-amr Allâh al-Idrîsî dit al-Idrîsî est le géographe arabe le plus connu en Occident médiéval.

Un portrait : Al Idrissi - Attarikh Histoire du monde arabo-musulman

Pharmacologue et géographe, il doit sa renommé à la rédaction du célèbre « Livre de Roger », Kîtab Rujâr. Tout part de la réalisation d’un grand planisphère en argent commandé à al-Idrîsî par Roger II, roi de Sicile, qui lui demande par la suite d’en rédiger le commentaire. Ainsi fut composé « L’Agrément de celui qui est passionné pour la pérégrination à travers le monde », le Kitâb Nuzhat al-mushtâq fî-khtirâq al-afâq, plus connu sous le nom de son royal commanditaire.

Le livre développe tout ce que la carte ne pouvait traduire : la description de la nature, des distances, des récoltes, des commerces, des habitations et des constructions. Page du celèbre ouvrage géographique d'Al Idrissi représentant l'espace méditérannéen. Le Monde plausible: Espace, lieu, carte - Bertrand Westphal. Al Idrissi - Pèlerin d’Orient.

Al-Idrîsî, Arabe originaire d’Espagne et vivant à la cour cosmopolite du roi normand Roger II de Sicile, écrit en 1154 une Géographie ou Livre du roi Roger.

Al Idrissi - Pèlerin d’Orient

Savant de l’époque des croisades, musulman au service d’un grand seigneur chrétien, Al-Idrîsî est le témoin de la rencontre et de l’affrontement de deux cultures. Son oeuvre illustre ce destin : largement copiée en arabe, elle fut la seule géographie arabe à pénétrer l’Occident, bien que tardivement, à la Renaissance. Outre la compilation des connaissances déjà pratiquées par ses prédécesseurs, Al-Idrîsî invente des méthodes nouvelles d’enquête, fondées sur le témoignage. Il confronte les récits, recoupe les informations et quand elles se contredisent, il n’en tient aucun compte. Grâce à ses 15 années de travail, l’Europe apparaît pour la première fois sur une carte arabe. Al-Idrîsî commente ses cartes en suivant des itinéraires, comme un véritable guide.

La ville de Jérusalem.