background preloader

La lecture publique : le rôle des médiathèques

Facebook Twitter

Bibliothèques de lecture publique : évolution et banalisation ? Un des ennemis les plus insidieux des bibliothèques est un déficit en terme de communication et d’image. La représentation symbolique et perspective de la bibliothèque s’appauvrit, elle se banalise. Elle fonctionne sur le mode du silence, elle lutte contre le bruit dans et hors les murs, elle ne fait plus événement ni pour elle, ni pour le public. La construction des bibliothèques monumentales – Bibliothèque nationale de France, bibliothèques municipales à vocation régionale – exprime la volonté de retrouver une visibilité éclatante perdue, une reconnaissance de forme qui s’impose aux yeux de tous. L’architecture de prestige et d’image lutte contre le silence ; la matière et la forme doivent forcer l’attention, contraindre la curiosité, rendre la culture incontournable à la vue comme à l’esprit. Mais le manque de visibilité n’est pas réductible à un plan d’urbanisme. Les effets de la banalisation Dans les deux cas, le processus de banalisation a fait son œuvre.

De nouvelles pratiques. La lecture publique, quelle lecture publique ? | Bertrand Calenge (expertise) 2014. Simultanément ou presque, je rencontre cette semaine un mémoire sur les compétences territoriales en matière de lecture publique, à l’occasion des soutenances de mémoires DCB à l’enssib, et le dernier billet de Dominique Lahary faisant le point sur « la lecture publique intercommunale en 10 leçons« . Ajoutez à cela l’actualité politique qui valide la création des métropoles, le serpent de mer du débat sur les compétences croisées des différents niveaux d’administration locale, et une ambiance de campagne électorale qui débute sur fond de municipales et, par conséquent, d’intercommunalité.

Le cadre de la lecture publique La définition de cette expression courante est très large, si j’en crois Wikipedia : « La lecture publique est l’ensemble des actions menées autour du livre et de la culture de l’écrit en général. La lecture publique, ce sont les bibliothèques municipales ? Intercommunalité, subsidiarité, et autres complexités Extension du domaine de la lecture publique WordPress: Mémoire ENSSIB 2000 : politiques de promotion de la lecture en bibliothèque. Bibliothèques hors les murs. Toucher des enfants – mais aussi des adultes – qui n’ont pas de contact avec le livre…, donner une image positive de la lecture et de la bibliothèque 1… Voilà pourquoi, depuis deux ans, des bibliothèques de la ville de Paris mettent en place durant l’été des « bibliothèques hors les murs » (ou BHLM, un nouveau sigle…), conçues comme des lieux de rencontre et d’échange gratuits et libres 2.

C’est un bilan de ces activités estivales qui fut présenté, en cette matinée du 31 janvier 2002, à la bibliothèque Buffon (5e arrondissement), à tous les bibliothécaires, médiateurs du livre et lecteurs parisiens ou franciliens. Échanges et discussions permirent aux participants de faire part de leurs observations et de leurs expériences et de réfléchir sur l’avenir. Description concrète Qu’est-ce qu’une « bibliothèque hors les murs » ? Après la bibliothèque hors les murs Comment recevoir ce nouveau public dans la « bibliothèque dans les murs » ? Pérennisation. Hiérarchie et statut des bibliothèques en France : missions. Politique de lecture publique : le cas de la Seine et Marne. Une prise en compte du contexte local « Appréhendées désormais dans leur environnement urbain, dans leur tissu social et dans un réseau culturel plus large, placées au centre d’une politique du livre et de la lecture, les bibliothèques publiques, outils collectifs au service de la communauté, affirment leurs missions et proposent des orientations. » TASECH-FÖRSTE Danielle.

Concevoir, réaliser et organiser une bibliothèque . Cercle de la librairie, 2006. Tout projet de création de bibliothèque ne peut être conçu sans une définition au préalable par la collectivité de sa politique de lecture publique. La politique de lecture publique est définie en synergie avec les autres politiques de la collectivité et du territoire, elle est bien sûr en étroite interaction avec la politique culturelle mais aussi éducative, sociale et économique. Retour au menu Une volonté politique affirmée Elle se décline dans les domaines suivants : L'amélioration de l'offre de services aux habitants. Cas concrèt d'action en bibliothèque pour favoriser la lecture: Lire au Havre.

Lire au Havre , c’est une politique publique du livre et de la lecture sous toutes ses formes, mise en œuvre par la Ville, un plan lancé en 2012 riche de multiples actions et projets portés par de nombreux acteurs, et, au cœur du dispositif, un réseau dynamique d’équipements de lecture publique pour favoriser la lecture au Havre, aujourd’hui. Récompensée pour son action, la bilbiothèque municipale du Havre est d'ailleurs lauréate du Grand Prix Livres Hebdo 2012. La Ville du Havre a lancé le plan Lire au Havre début 2012. « La lecture est une aventure ! », ce plan s’articule en 3 axes stratégiques : Une aventure au quotidien : La bibliothèque Oscar Niemeyer : sur environ 5000m², une offre documentaire sur tous supports et pour tous les publics est déployée depuis le 3 novembre 2015 au sein du petit Volcan : services, confort et convivialité pour tous.

Un portail web Lire au Havre permet aujourd'hui d'accéder aux bibliothèques et relais lecture de chez soi. Une aventure à tout âge : Bibliothèque municipale : des actions pour promouvoir la lecture. Un fonds de 17 000 ouvrages La bibliothèque municipale est née le 17 février 2012. Elle a succédé à la Bibliothèque pour tous, une institution qui existait depuis plus de 50 ans. Installée route de Lion, elle est gérée par Arnaud Le Goff, agent du patrimoine, ponctuellement assisté par Alexandra Pitrayes, et aidé par les treize membres de l'association les Passeurs de livres. « Nous nous réunissons tous les mardis, explique Arnaud Le Goff, pour organiser les permanences, élaborer des projets, envisager les achats de livres ».

Achat mais également remise en état et enregistrement des 17 000 ouvrages de la bibliothèque. « Chaque année, ce sont environ 800 nouveaux ouvrages que nous acquérons ». Des actions lecture pour tous les âges « Notre public va de 0 à 100 ans et même plus ! Valeurs sûres et nouveautés En projet également, des actions lecture « Hors les murs », notamment dans le bourg et le quartier de la Reine-Mathilde, pour toucher un public plus large. Cécile Rabot, freins et échecs de la démocratisation culturelle en bibliothèque (2014) Par Cécile Rabot, sociologue, maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense Les bibliothèques de lecture publique ont été conçues et développées dans une perspective de démocratisation culturelle : dans le prolongement de l’instruction offerte par l’école, il s’agissait de rendre possible, pour le plus grand nombre, l’accès au savoir et à une offre de lecture de qualité.

L’article 3 de la Charte des bibliothèques élaborée en 1991 par le Conseil Supérieur des Bibliothèques met encore en avant le lien entre accès à la culture et exercice de la démocratie et fait de l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires une des missions des bibliothèques : « La bibliothèque est un service public nécessaire à l’exercice de la démocratie. Elle doit assurer l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires pour permettre l’indépendance intellectuelle de chaque individu et contribuer au progrès de la société. » Une forte expansion de la lecture publique.

Neuvy-le-Roi. Une auteur jeunesse en résidence à Neuvy-le-Roi. Diplômée des Arts Décoratifs de Strasbourg depuis juin 2012, Camille Louzon est à son compte et exerce le métier d’auteur-illustrateur. Elle vit et travaille à Paris. Elle a publié aux Éditions Magnani en mai 2013 son premier livre, Le ventre de Basile. L’Oiseau oisif En mai 2015, elle a publié son deuxième album, L’Oiseau oisif, aux Éditions Magnani. Cette année elle publie L’animagier, un bestiaire poétique aux éditions de L’Agrume. « Un bestiaire où figurera un animal sur la page de droite, et son descriptif sur la page de gauche.

On y trouvera notamment un dromadaire bosseur, une tortue casanière ou encore… Un flamand rose équilibré », indique Camille Louzon. Le projet artistique de Camille Louzon s’appuiera sur son prochain projet d’album : sur les abysses. « Une sorte d’épopée sous-marine, les poissons partiront du fond de l’océan pour arriver jusqu’à la surface, et passeront par plusieurs phases de découverte ». Son programme Avril. Beauvais : les amateurs de littérature se livrent au club de lecture - Le Parisien. Au club de lecture de la médiathèque du centre-ville, Thérèse, 79 ans, thérapeute à la retraite, Christelle, 44 ans, agent territorial, Martine et tous les autres membres, partagent tout : le jus de pomme, les petits biscuits salés et leurs derniers coups de cœur et de griffes littéraires.

Jeudi soir, lors de la dernière séance, le thème du mois, « l’hiver dans la littérature », a à peine refroidi l’atmosphère conviviale. « Le club c’est vraiment une manière de faire vivre la littérature », souligne Nathalie Sergeant, l’une des trois bibliothécaires avec Elise Delafontaine et Emmanuelle Bonelle, animatrices de ce rendez-vous mensuel. « Ici les passionnés peuvent échanger leurs impressions et émotions. » « Cela me donne aussi la possibilité de découvrir des livres et des auteurs vers lesquels je ne serai pas forcément allée », ajoute Françoise.