background preloader

Arzadaboubacar

Facebook Twitter

Android : failles critiques et Nougat sur 7% des appareils. La mise à jour de sécurité de mai pour Android est annoncée.

Android : failles critiques et Nougat sur 7% des appareils

Google explique diviser les correctifs en deux niveaux. Depuis le 1er mai, il s'agit d'un niveau partiel, tandis que le niveau complet sera proposé à partir du 5 mai. Avec ces deux niveaux, l'idée est que les partenaires Android disposent d'une plus grande flexibilité afin de corriger rapidement un ensemble de vulnérabilités qui sont similaires pour tous les appareils Android. En somme, le niveau partiel s'intéresse aux vulnérabilités affectant Android en général, tandis que le niveau complet y ajoute des correctifs pour des pilotes logiciels. On notera une nouvelle fois que le composant Mediaserver d'Android n'échappe pas à la correction de vulnérabilités critiques. Dans la mise à jour complète, on trouvera des correctifs pour d'autres vulnérabilités critiques et qui n'affectent pas nécessairement les appareils Nexus et Pixel de Google.

Fragmentation... Les failles Quadrooter menacent 900 millions de terminaux Android. Donald Trump délaisse son vieux smartphone Android pour un iPhone - Politique. Les inénarrables tweets de Donald Trump sont désormais envoyés depuis un iPhone.

Donald Trump délaisse son vieux smartphone Android pour un iPhone - Politique

Google liste les 15 mobiles les plus sécurisés. Google a publié la troisième édition de son rapport Android Security Year In Review concernant l'année 2016, la semaine dernière.

Google liste les 15 mobiles les plus sécurisés

Le géant du web, qui explique travailler pour sécuriser un parc estimé à 1,4 milliard de terminaux Android, note des améliorations par rapport à l'année 2015. Les attaques et infections par logiciels malveillants ont en effet diminué de moitié. Pour les utilisateurs qui téléchargent leurs applications uniquement depuis le Play Store, l'exposition à ces logiciels malveillants se limite à 0,05% des smartphones.

Ce taux grimpe à 0,71% du parc de smartphones Android en y ajoutant ceux qui téléchargent des applications malveillantes, que Google appelle Potentially Harmful Application (PHA), sur des boutiques non officielles. Smartphones les plus fréquemment mis à jour Malgré des chiffres encourageants, Google est néanmoins confronté au problème des correctifs de sécurité que les constructeurs tardent à transmettre aux utilisateurs. (L'essentiel/man) Google corrige de nouvelles failles critiques dans Android - Tech. Google diffuse un nouveau patch de sécurité qui colmate plusieurs brèches dans Android.

Google corrige de nouvelles failles critiques dans Android - Tech

Cette diffusion survient dans le cadre des correctifs que l'entreprise américaine diffuse chaque mois. Un composant Wifi permet de pirater les terminaux iOS et Android. Ransomware, Phishing, botnet, Internet des objets : quelle sécurité ? Par La rédaction, le 20 avril 2017 16:11 Malwarebytes, Mag-Securs et L’Informaticien organisent jeudi 27 avril prochain un webinaire pour faire le point sur la sécurité autour des menaces de type ransomwares, malwares publicitaires, malwares Android, botnets, chevaux de Troie bancaires et adwares qui constituent l’essentiel des attaques passées et à venir.

Ransomware, Phishing, botnet, Internet des objets : quelle sécurité ?

Aujourd’hui, tous les experts en sécurité s’accordent à dire qu’il existe deux types d’entreprises : celles qui ont été attaquées et celles qui ne savent pas qu’elles l’ont été. Fort de ce constat, de juin à novembre 2016, les experts de Malwarebytes ont examiné près d’1 milliard de malwares sur plus de 100 millions de périphériques fonctionnant sous Windows et Android. Google comble cinq failles de sécurité critiques sur Android. Dans son dernier bulletin de sécurité mensuel, Google a annoncé avoir comblé 12 failles de sécurité sur Android, dont 5 de sévérité critique.

Google comble cinq failles de sécurité critiques sur Android

La plus menaçante permettait d'exécuter du code malveillant à distance suivant un mécanisme rappelant Stagefright. Depuis la découverte de la faille connue sous le nom de Stagefright, Google assure la sécurité de son OS fétiche, Android, au moyen d'une mise à jour mensuelle. Celle-ci est envoyée over the air (OTA) aux terminaux Nexus et doit, en principe, être reprise par tous les constructeurs un tant soit peu consciencieux. La dernière en date, dévoilée ce lundi par le géant du Net, comble 12 brèches dans la sécurité du système d'exploitation star de la mobilité.

Parmi celles-ci, cinq ne représentent qu'une menace modérée, mais deux sont déjà plus inquiétantes et les cinq dernières sont de sévérité critique. Stagefright 2.0 : la nouvelle faille « majeure » découverte sur Android. Android : un nouveau malware sur Google Play affecte une soixantaine de jeux. Sécurité : 1 smartphone Android sur 3 n'est pas verrouillé. On le répètera jamais assez, en matière de sécurité, le maillon le plus faible est souvent humain.

Sécurité : 1 smartphone Android sur 3 n'est pas verrouillé

Mots de passe trop simples à deviner ou à usages multiples, oublis de mises à jour, absence de protections, les failles sont nombreuses (et exploitées). Dans le cas des smartphones, protéger son terminal commence par en verrouiller l'accès à travers un code, un dessin, une empreinte. Mais là encore, alors que le smartphone est devenu une extension de notre vie, certains utilisateurs demeurent laxistes, surtout lorsqu'ils sont propriétaires d'un terminal Android. Une étude du cabinet Duo montre ainsi qu'un smartphone Android sur 3 en circulation n'est pas protégé par ce type de dispositifs. A contrario, ce taux est seulement d'1 sur 20 pour les utilisateurs d'iPhone.

Comment expliquer une telle différence ? Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Images Site Web pour cette image.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à