background preloader

Éducation

Facebook Twitter

Selon des psychologues de Harvard, les parents qui élèvent de « bons enfants » font ces 5 choses. Selon des psychologues de Harvard, les parents qui élèvent de « bons enfants » font ces 5 choses À cette époque de haute technologie, nous constatons que l’éducation des enfants est un peu différente par rapport à quand il n’y avait pas l’iPod, l’iPhone, les ordinateurs, Internet et tous les autres gadgets étonnants qui nous consument.

Selon des psychologues de Harvard, les parents qui élèvent de « bons enfants » font ces 5 choses

Les enfants jouaient dehors. Amazon.fr: Catherine Dumonteil-Kremer: Livres, Biographie, écrits, livres audio, Kindle. Je m'énerve trop vite, je crie sur mes enfants ... - S Comm C, le blog. « Je m’énerve trop vite sur mes enfants.

Je m'énerve trop vite, je crie sur mes enfants ... - S Comm C, le blog

Au moindre problème je leur crie dessus, parfois j’ai envie de les taper et quelques fois la fessée ou la claque part. Comment aborder en classe, abus sexuels, violences et prostitution ? 18 pistes pour accompagner les colères des enfants avec bienveillance. Dans cet article, je me suis basée sur 2 supports : cette vidéo au sujet des crises de colère ou de frustration des enfants (dans laquelle interviennent Sandrine du blog S comm C et Nannymel du blog Fantadys) et le livre L’agressivité chez l’enfant de 0 à 5 ans de Sylvie Bourcier On pourra retenir que les crises sont générées par des besoins qui ne sont pas comblés (fatigue, faim, besoin de contact, de pouvoir sur la situation…).

18 pistes pour accompagner les colères des enfants avec bienveillance

Le fait de se dire que la crise est une réaction face à une situation donnée est plus aidant que le fait de se dire que l’enfant est capricieux ou est dans sa phase de « terrible two ». Par ailleurs, la colère n’est pas une émotion à éviter ou étouffer à tout prix. Elle a une fonction réparatrice qui permet de se remettre d’une frustration ou d’une attaque de l’intégrité. Il convient donc de la reconnaître comme une émotion vitale et légitime, sans pour autant accepter les comportements à problème (taper, insulter, casser des choses…). 1. 2. 3. 4. La colère 5. 6. La colère réparatrice, c'est quoi ? A quoi ça sert ? Isabelle Filliozat est une psychologue-psychothérapeute, mère de deux enfants.

La colère réparatrice, c'est quoi ? A quoi ça sert ?

Elle a écrit de nombreux ouvrages à propos des émotions et des relations parents/ enfants dont le livre « Je t’en veux, je t’aime ou comment réparer la relation à ses parents ». Ce livre propose un accompagnement sur le chemin de la réconciliation avec ses parents et aborde la notion de colère réparatrice chez l’enfant. J’ai particulièrement apprécié les prises de position de l’auteure en faveur des droits des enfants. C’est la faute au cerveau ! Les dernières découvertes sur le développement du cerveau expliqueraient aussi le comportement des enfants de 2 ans.

C’est la faute au cerveau !

Le cerveau d’un enfant de 2 ans ne fonctionne pas comme le vôtre. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il est toujours en formation. D’abord, le cerveau du jeune enfant contient peu de matière blanche (myéline). « Cette matière blanche facilite la transmission de l’information, explique la neuropsychologue Miriam Beauchamp, directrice du Laboratoire de neuropsychologie développementale ABCs de l’Université de Montréal.

Comme l’enfant en a moins, les messages qu’il reçoit sont moins bien traités. » De plus, l’enfant de 2 ans possède des milliards de neurones, mais ils ne sont pas encore tous connectés entre eux. Cool Parents Make Happy Kids- L'Education positive et bienveillante. « Tu as encore tapé à l’école !»

Cool Parents Make Happy Kids- L'Education positive et bienveillante

; « Combien de fois faudra-t-il que je te dise de fermer la bouche quand tu manges » ; « Comme peux-tu être aussi maladroit ? » ; « On ne peut pas te faire confiance, tu ne tiens jamais tes promesses » ; « Il va falloir que tu fasses un effort pour enfin ranger ta chambre le soir ». Cool Parents Make Happy Kids- L'Education positive et bienveillante. Jours 1 à 6. 1.

Jours 1 à 6

Dire à votre enfant que vous l’aimez. L’estime que l’enfant a de lui-même se construit au contact des adultes significatifs pour lui. Votre enfant a besoin que vous lui disiez à quel point vous l’aimez. Cela augmente son sentiment de sécurité et de confiance. 2. Certains enfants ont peur de la nouveauté. 3. Une enfance plus simple pourrait protéger nos petits contre les troubles psychiques  26 alternatives aux punitions. Je vous invite à lire cet article pour comprendre en quoi les punitions sont à la fois inefficaces et nocives.

26 alternatives aux punitions

Face à un comportement non civilisé, l’enfant doit être entendu dans son besoin : à quoi dit-il oui ? 4 étapes pour gérer la colère ! Il est souvent très déstabilisant de constater que la bonne volonté ne suffit pas.

4 étapes pour gérer la colère !

Nous avons décidé d’opter pour une parentalité positive et respectueuse et nous nous retrouvons parfois échevelées, hurlantes, vociférantes, animées par des fureurs qui nous dépassent et un peu plus tard nous rongent de culpabilité … Notre premier réflexe lorsqu’on analyse ce genre de situations c’est que lorsque notre enfant s’oppose, n’écoute pas, refuse de coopérer ou d’obéir… c’est bien simple : ça nous rend dingue ! Mais si on y réfléchit bien … ce comportement n’est qu’un déclencheur de notre colère, ce qui nous fait vraiment bondir finalement c’est le stress généré par la frustration !

Catherine Gueguen, pédiatre : "Arrêtons de dire aux petits "t'es pas gentil" !" Les Pros de la Petite Enfance : Pédiatre, vous vous êtes formée à l’haptonomie, puis vous avez découvert les neurosciences affectives et sociales.

Catherine Gueguen, pédiatre : "Arrêtons de dire aux petits "t'es pas gentil" !"

Cela a été une révélation ? Catherine Gueguen : Les neurosciences affectives et sociales m’ont donné, moi qui ai pratiqué la pédiatrie pendant plus de trente ans, une autre vision de l’enfant. Le jeu du STOP & GO pour que les enfants écoutent. Dans son livre « J’ai tout essayé », Isabelle Filliozat nous explique qu’il est préférable de dire STOP ! Plutôt que « non » à un jeune enfant pour faciliter son apprentissage. Les sources d'anxiété chez les enfants : comment donner la sécurité émotionnelle.