background preloader

Virus

Facebook Twitter

Un pourriciel chinois prend le contrôle de 250 millions de PC dans le monde. Téléchargement illégal : gare aux fichiers de sous-titres malveillants. Et si WannaCry, le terrible ransomware, n’était qu’un accident de laboratoire ? En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Et si WannaCry, le terrible ransomware, n’était qu’un accident de laboratoire ?

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil GilbertKALLENBORN. WannaCry : de nouveaux indices pointent vers la Corée du Nord. Ces attaques informatiques qui ont ébranlé le web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Ces attaques informatiques qui ont ébranlé le web

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil GilbertKALLENBORN. Après WannaCry, voici Adylkuzz, la cyberattaque qui fait de l'argent sur votre dos. La Corée du Nord serait derrière l’attaque WannaCry. Ransomware WannaCry : son impressionnant bilan en huit chiffres. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Ransomware WannaCry : son impressionnant bilan en huit chiffres

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter Actualités. Ransomware WannaCry: les victimes les plus insolites. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Ransomware WannaCry: les victimes les plus insolites

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil CécileBOLESSE. Ransomware WannaCry : et si ce n'était que le début ? En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Ransomware WannaCry : et si ce n'était que le début ?

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil. La France touchée par le ransomware qui bloque des dizaines de milliers de PC dans le monde. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

La France touchée par le ransomware qui bloque des dizaines de milliers de PC dans le monde

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter Actualités. Un début de solution pour des PC bloqués par WannaCry. Le ransomware WannaCrypt continue de faire des dégâts partout dans le monde. C’est la revanche de Windows XP.

Le ransomware WannaCrypt continue de faire des dégâts partout dans le monde

Le bon vieux système d’exploitation, dont Microsoft a officiellement cessé le support le 8 avril 2014 (ce qui n’est pas tout à fait vrai dans les faits), a pourtant bénéficié d’une mise à jour exceptionnelle ce vendredi 12 mai. L’éditeur a en effet mis en ligne un correctif à destination de Windows XP, ainsi que pour Windows 8 et Windows Server 2003 (toutes les infos sont ici), et ça n’est pas pour la galerie : cette mise à jour est absolument indispensable pour éviter l’attaque Wanna Decryptor, ou WannaCrypt.

C’est le petit nom du rançongiciel qui se déploie massivement à travers le monde depuis hier (lire : Un ransomware met la pagaille au Royaume-Uni, en Espagne et ailleurs). Un ransomware met la pagaille au Royaume-Uni, en Espagne et ailleurs. Un rançongiciel a, ce vendredi 12 mai, infecté plus de 75 000 ordinateurs dans 99 pays ; il se concentre en particulier sur la Russie, l’Ukraine et Taïwan, mais l’Espagne est aussi touchée, notamment chez l’opérateur Telefonica.

Un ransomware met la pagaille au Royaume-Uni, en Espagne et ailleurs

Cette infection provoque également de gros dégâts au sein du NHS, le système de santé britannique : plusieurs hôpitaux en sont réduits à refuser des patients. Une fois installé dans un PC, ce ransomware chiffre les dossiers et exige une rançon de 300 $ en bitcoin pour les libérer. Outre Manche, la pagaille dans les établissements hospitaliers touchés provient moins du logiciel malveillant que du fait que les services informatiques éteignent les PC afin d’en éviter la propagation. Un virus informatique d'un nouveau genre oblige les victimes à jouer à un jeu vidéo. À 16 ans et Asperger, il empoche 358.000 euros grâce à un virus informatique. Un virus informatique paralyse un hôtel de luxe en Autriche. Le Romantik Seehotel Jägerwirt est la cible d'attaques informatiques à répétition, qui ont notamment empêché de délivrer des cartes d'entrée dans les chambres.

Un virus informatique paralyse un hôtel de luxe en Autriche

Le Romantik Seehotel Jägerwirt vit un cyber-cauchemar depuis maintenant six mois. L'hôtel situé sur les rives du lac Turrach, dans les Alpes autrichiennes, a subi une attaque informatique le 6 décembre dernier. Antivirus gratuit ou payant ? Le match - High tech. Méfions-nous des virus.

Antivirus gratuit ou payant ? Le match - High tech

Sans protection, la plupart des ordinateurs finissent par s'infecter. Au minimum, les virus ralentissent Windows. Il peuvent aller jusqu'à paralyser l'ordinateur. Nouveau monde. Trois millions de nouveaux  "virus" informatiques par jour. Le Forum international de la cybersécurité se tient mardi 24 janvier et demain à Lille, l'occasion de faire le point sur les cyber-menaces. Il y a trois millions de nouveaux malwares (programmes informatiques malveillants) qui apparaissent chaque jour, selon Symantec, éditeur de logiciels de gestion des risques informatiques. Ce chiffre n’a cessé d’augmenter. Il n’était que 1,2 million en 2015 et d’à peine cinq en 2000. C’est dire l’ampleur exponentielle de la cyber-menace. Les pirates détroussent les distributeurs et utilisent des virus vieux de 20 ans. A la veille de la conférence annuelle "Security Analyst Summit", réunissant les spécialistes mondiaux de la sécurité, des autorités judiciaires et des institutions publiques, le fournisseur de logiciels de sécurité Kaspersky met l’accent sur trois tendances originales pour 2017: les hold-up de distributeurs de billets, l’usage de virus vieux de 20 ans, et le rançonnage des entreprises.

ATMitch : pas d’effraction, pas de trace … mais plus de billet non plus Le premier sujet de préoccupation des spécialistes de la sécurité semble être, pour l'instant, la fragilité des distributeurs de billets. Le maliciel l’ATMitch (c’est le nom du coupable) permet de vider entièrement le contenu d’un distributeur bancaire, sans effraction et sans laisser de trace.

Mais que fait la police ? Les hackers britanniques ont en moyenne 17 ans. Des hôpitaux britanniques paralysés plusieurs jours par un virus informatique. Quatre hôpitaux ont dû reporter toutes les opérations durant quatre jours. Après trois jours de paralysie quasi-totale, les opérations ont repris dans plusieurs hôpitaux britanniques qui avaient été touchés par un virus informatique dimanche 30 octobre. Les hôpitaux du Northern Lincolnshire, du Goole NHS Foundation Trust, qui gèrent quatre établissements de soins dans le nord-est de l’Angleterre, ont annoncé ce 3 novembre qu’ils reprenaient une activité normale. Toutes les opérations non vitales avaient été annulées durant quatre jours. Les accouchements prévus dans l’hôpital ont été redirigés vers d’autres hôpitaux de la région. L’hôpital avait dû couper l’intégralité de son système informatique, touché par un virus dont la nature exacte n’a pas été communiquée.

WikiLeaks et des antivirus démasquent la CIA derrière un logiciel espion. «Flash Gordon», «Barbe bleue», «Assaut de pizza», «Souffleuse à neige»… Les noms de code utilisés par les mystérieux auteurs d’un logiciel espion découvert en 2014 par deux éditeurs d’antivirus, le russe Kaspersky et l’américain Symantec, avaient de quoi intriguer. D’autant que dans cette liste digne de la Complainte du progrès de Boris Vian, désignant à la fois des cibles et des opérations de piratage, on trouvait également un micmac improbable de références à Star Trek, un jeu vidéo et un manga japonais, un jeu de lancer d’anneaux, des beignets populaires dans les fêtes foraines américaines… Mais ce qui avait le plus mis en alerte les deux entreprises de cybersécurité, c’était le degré de sophistication du logiciel en question.

Des cibles très choisies. Facebook Messenger et Linkedin : encore un virus informatique ! - Reponse Conso. Publié le 25 novembre 2016 à 12:44 Aujourd'hui | 485 vues La messagerie des géants Facebook et Linkedin serait encore touchée par un virus informatique. Cette fois, il s’agirait d’une simple image qui installerait un virus sur vos ordinateurs dès lors que vous la téléchargez. L’alerte nous vient une nouvelle fois de la société Checkpoint, spécialisée dans la sécurité informatique : une image, en partage actuellement sur le réseau social professionnel Linkedin et sur Facebook, installerait un virus nommé Locky sur les machines de ceux qui téléchargeraient ladite image.

Le procédé est cette fois plus malin que le virus dont nous vous parlions début octobre : à l’époque, le virus se propageait via une vidéo. Le virus Cerber, nouvelle terreur des ordinateurs. Malware Mirai : Un puissant virus informatique mis en accès libre par des cybercriminels – Epoch Times. À Rennes, un labo confine 50 000 virus informatiques dangereux. Informatique : la chasse aux virus est ouverte - 18/03/2017 - ladepeche.fr. "Ransomware" : comment échapper au virus informatique de l’année - Sud Ouest.fr. Arnaques en ligne: quel recours si vous êtes victime de phishing? - High tech.

Le premier homme infecté par un virus informatique - Sciencesetavenir.fr. Vous attrapez souvent des virus informatiques ? C'est la faute de votre cerveau ! Un virus volant les mots de passe d’applis de services bancaires retrouvé sur Google Play. Piratage Apple: Un nouveau virus informatique attaque les utilisateurs de Mac OS. La chambre néerlandaise victime d'un chantage au virus informatique ou "ransomware" Payer plus de 700 euros ou contaminer vos amis : le vicieux dilemme imposé par le nouveau virus informatique Popcorn Time. Cybersécurité : 4 clés pour se protéger - Le Parisien. Le serveur informatique de Vallabrègues attaqué par un virus.