background preloader

Arolf18

Facebook Twitter

La fin des Ottomans (1/2) Six siècles durant, l’immense Empire ottoman a imposé sa puissance sur trois continents et sept mers.

La fin des Ottomans (1/2)

Terre des Lieux saints des trois monothéismes, mosaïque de langues, de cultures et de religions sans équivalent dans l’histoire, cette puissance exceptionnelle s'est pourtant effondrée en moins d’un siècle, de l’indépendance de la Grèce, premier État-nation à s’émanciper de l’Empire en 1830, jusqu’à l’avènement de la République de Turquie en 1923, sous l'égide de Mustafa Kemal Atatürk. Des guerres israélo-arabes à l'éclatement de la Yougoslavie, de l'invasion de l'Irak au chaos syrien, ses ruines et ses lignes de faille, autant ethniques que religieuses, ont façonné un monde moderne dont les fractures multiples apparaissent désormais au grand jour. Passionnant et dense, ce documentaire en deux parties retrace avec fluidité la mécanique politique, économique et sociale qui a conduit l’Empire ottoman à sa fin. 1. Les routes maritimes de la soie (1/2)

Galilée ou l'amour de dieu film complet. Le Moyen-Orient de 1876 à 1980. Tout l’intérêt et la difficulté de ce nouveau programme proposé aux candidats des concours Capes et agrégation tiennent dans son titre même, pourtant très bref : un siècle d’histoire du « Moyen-Orient », qu’est-ce à dire ?

Le Moyen-Orient de 1876 à 1980

L’expression « Moyen-Orient » tire son origine d’un point de vue européen sur le monde puisqu’elle définit la région qui se situe « à mi-chemin », entre l’Europe expansionniste et les richesses de territoires coloniaux de l’Extrême-Orient. Précisément, la genèse de l’expression est plutôt britannique (Middle East) alors que l’expression française longtemps consacrée était « Proche-Orient », pour définir les régions du Levant (Palestine-Syrie-Liban) géographiquement plus proches de la Méditerranée et de l’Europe. Une des clés qui permettra aux enseignants et aux étudiants de réussir ce tour de force sera de porter une attention soutenue à la chronologie – et en particulier aux synchronies.

Vincent Lemire Le Moyen-Orient – Approche globale « 1916-1920. Perse / Iran Égypte. Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés du XVIe siècle au XVIIIe siècle. Comme souvent à l’agrégation, la question d’histoire moderne s’inscrit dans un renouveau historiographique important.

Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés du XVIe siècle au XVIIIe siècle

À la traditionnelle histoire des découvertes scientifiques s’est substituée depuis une vingtaine d’années une histoire sociale des sciences qui met davantage l’accent sur la construction d’un savoir autonome, la science, et l’apparition d’un acteur nouveau dans le champ culturel, social et politique : le scientifique. Si Léonard de Vinci (1452-1519) n’a pas été considéré comme un scientifique au sens actuel du terme, Lavoisier (1743-1794) est reconnu comme tel par ses contemporains.

La période proposée par le programme, entre Renaissance et Lumières, invite à comprendre la formidable remise en cause des héritages biblique et aristotélicien qui ont nié à l’homme la capacité à égaler la perfection de la nature. Les progrès de cette science expérimentale ne sont pas possibles sans le recours aux techniques dont le perfectionnement encourage les découvertes scientifiques.

Gouverner en Islam entre le Xe et le XVe siècle. Pour la première fois sans doute depuis que l’agrégation d’histoire existe, la question d’histoire médiévale au programme porte, pour les sessions 2015, 2016 et 2017, sur une aire culturelle non européenne considérée en soi et pour soi, et non pas, comme il est arrivé dans le passé, dans son rapport avec l’Occident.

Gouverner en Islam entre le Xe et le XVe siècle

L’Islam – puisque c’est de lui qu’il s’agit – est abordé comme il se voyait lui-même : le centre du monde, le cœur de la civilisation, l’héritier de tous les patrimoines, le destin central de l’humanité, à peu près comme l’Occident moderne se voit depuis deux ou trois siècles. Les croisades, la Reconquista espagnole, la conquête normande de la Sicile sont ainsi rendues à leurs justes dimensions dans l’histoire islamique – d’indiscutables pertes territoriales, mais au total minimes, largement compensées par les gains anatoliens, indiens, africains.

Gabriel Martinez-Gros. 04 Les mesures du temps2. Carte ottoman[1] Ottoman Empire 1914 h[1]

L'islam

Révolution copernicienne. Yves roquette.