background preloader

Le selfie, expression contemporaine de l'autoportrait

Facebook Twitter

Le selfie et ses dérivés dans la culture numérique des adolescents - CLEMI. De l'autoportrait photographique au selfie Si l'autoportrait n'est pas une pratique nouvelle, il s'est démocra­tisé grâce à l'apparition de la photographie et banalisé plus récem­ment, encouragé par deux facteurs concomitants : la généralisation des smartphones - connectés à internet et dotés de caméras sur l'avant - et l'essor des réseaux sociaux, notamment ceux destinés à l'échange de photos (Instagram, Tumblr, Snapchat).Pour autant, le selfie n'est pas un simple portrait photographique ; la différence réside dans sa finalité : c'est une mise en scène de soi destinée à être diffusée, partagée dans sa communauté restreinte (amis, famille) ou dans la communauté anonyme (constituée des millions d'internautes).

Le selfie n'a d'intérêt que s'il est vu et remarqué par d'autres. Partager un selfie est un acte social et un signe d'appartenance à un groupe. Une pratique codifiée Célébration de soi ou « autoportrait de soi dans le monde » ? L'émergence d'une culture numérique adolescente ? Mais qui est le premier selfie de l'histoire de l'art ? Dans cette nouvelle salle de notre expo virtuelle consacrée à l'actualité, nous nous intéressons à la pratique du selfie dans l'art. Est-ce vraiment différent de l'autoportrait que l'on connait bien ? Nous en parlons avec le premier selfie d'Andy Warhol... et un invité surprise. "Un jour, nous aurons tous notre quart d’heure de célébrité", disait Andy Warhol, à l’époque des premiers pas de la télévision. Aujourd’hui, pour apparaître dans un écran, plus besoin de passer à la télé. L'oeuvre principale : "Autoportrait", Andy Warhol Andy Warhol, le pape du pop art, s’est fait connaitre notamment en tirant leur portrait aux stars de la culture populaire.

Sans artifice, vraiment ? L'invitée surprise : "Les Ménines", Diego Velasquez Les autres oeuvres présentées dans cette salle "Catch the moment", et les "#selfiepeinture" d'Amandine Maas : L'artiste Amandine Maas travaille beaucoup sur la question du selfie. "Museum of selfie", de Tommy Honton et Tair Mamedov : Un musée du selfie ? Le générique. Des Narcisses désordonnés. Des Narcisses désordonnés «pstflnt», «ncrybl», «mtcôn : cœr, cœr !» L cmpt nstgrm d Dvd Hnry Nbdy Jr n lss ps ndffrnt. Ss prtrts cmplètmnt cngls, vc ds têts mcnnssbls ffbls d pstsctt, d brcls, d vnd hch, d chrctr, d cprs d mgzns d bîts d mdcmnts nt d q tnnr. Srtt qnd cs vsgs snt nms pr d ptts ccssrs mcnqs q tllnt lr tmbll crdng dns ds mn-vds. L cmpt gc ss vrtmnt, d’ù ls cmmntrs : «Dgûtnt», «j n cmprnds rn» «vs fts pr !» Page:Barbey d’Aurevilly - Lettres à Trébutien, I, 1908.djvu/11.

Saint-Sauveur-le-Vicomte, vendredi soir, 1832. Eh bien, Monsieur et ami, que devenez-vous avec votre prospectus ? Vos imprimeurs sont-ils plus traitables ? Mettrons-nous flamberge au vent, ou décidément flamberge restera-t-elle dans son fourreau ? C’est ce que j’ai cru et ce que je crois encore, mon cher ami, d’après votre silencieuse attitude et les chances probables de succès que nous aurions à débiter notre denrée intellectuelle au beau milieu de gens qui n’ont jamais senti que la démangeaison des plus grossiers appétits.

Si je ne suis qu’un balourd dans mes présomptions et si, au contraire, le prospectus s’imprime, je m’en vais vous transcrire Léa à grand renfort de besicles et de patience. De votre côté, sitôt que le prospectus sera sorti des presses de ce damné bocco de Chalopin, avec ses nauséabondes et ridicules répugnances à propos de la duchesse de Berry, adressez-le moi que je le répande à pleines mains. Romantisme, 1987, n°56. Images de soi : autobiographie et autoportrait au XIXème siècle. Saut au contenu Romantisme, 1987, n°56. Images de soi : autobiographie et autoportrait au XIXème siècle. www.persee.fr/issue/roman_0048-8593_1987_num_17_56 Liste des auteurs Figures Retour à la collection Romantisme, 1987, n°56.

Avant-Propos : Temps et champs autobiographiques au XIXe siècle [liminaire] Marie-Claire Hoock-Demarle Temps et histoire [article] Reinhart Koselleck Référence bibliographique Tradition et modernité de l'autobiographie : les Confessions de Jean-Jacques Rousseau [article] Nicolas Bonhôte L'énigme, le secret, l'oubli [article] Georges Benrekassa Le moi au futur : l'image de l'avenir dans l'autobiographie [article] Michel Baude Correspondance et autobiographie : les lettres de Barbey d'Aurevilly à Trebutien [article] Norbert Dodille Marceline Desbordes-Valmore : l'autobiographie indéfinie [article] Christine Planté Histoire et autobiographie : Le Vrai Livre des femmes d'Eugénie Niboyet [article] Michèle Riot-Sarcey Hans-Jürgen Lüsebrink Philippe Lejeune Pierre Vaisse H.

H. G. E. P. Y. J. 8. Les genres du roman. Les récits à la première personne dans la littérature de jeunesse. CRDP académie de Créteil - Centre ressources littérature de jeunesse Sans scripts, Télémaque reste entièrement accessible mais certaines fonctions sont désactivées. CRDP mercredi 29 novembre 2006 Intervenante : Arlette Weber, conseillère pédagogique Arlette Weber, conseillère pédagogique, nous présente des pistes d'activités pour mettre en place un travail de mise en réseau au cycle 3 autour de la thématique de l'écriture à la première personne. L'objectif principal de ce travail est de rendre la lecture de la littérature plus compréhensible et plus accessible aux élèves, en particulier le rapport entre auteur, narrateur, personnage, lecteur. La valise sera constituée par l'enseignant avec l'aide des bibliothèques et des médiathèques (BM, CRDP, atelier du livre, BCD, livres personnels... ) et complétée par la suite avec les livres apportés par les enfants.

Les livres cités dans la fiche sont référencés dans la bibliographie associée. La lecture magistrale. La voix narrative. Introduction Pour situer le problème de la voix narrative, il convient de partir des distinctions proposées par G. Genette entre l'histoire, le récit et la narration. Les énoncés narratifs prennent en charge une histoire, à savoir une intrigue et des personnages situés dans un univers spatio-temporel. Ils organisent cette histoire selon les possibles du récit, en particulier quant aux variations temporelles et quant au mode d'accès ménagé vers le monde raconté – limité ou non à un point de vue interne [La perspective narrative, I.3.1]. Mais il n'y a pas d'énoncés narratifs sans narration, sans énonciation narrative.

Sous le terme de voix, Genette réunit une série de questions qui concernent, de manière générale, les relations et les nécessaires distinctions qu'il convient d'établir entre ces trois instances que sont l'auteur, le narrateur et le personnage. I. I.1 Qui parle? Balzac distingue clairement le personnage, le narrateur et l'auteur. I.1.1. I.1.2. I.1.3. I.2. II. II.1. II.1.1. Ecritures du "je" Les écritures du « je », ouvrage coordonné par Marie-Hélène RoquesCollection Parcours didactiques, Paris : Bertrand-Lacoste, 2006, (269 pages).

Cinq ans après leur précédent ouvrage (L’autobiographie en classe, Delagrave, CRDP Midi-Pyrénées, 2001), les auteurs reprennent et approfondissent leur réflexion à partir des données théoriques nouvelles et des récentes publications en matière d’autobiographie. Ils soulignent d’emblée l’impasse dans laquelle les professeurs de français sont placés entre l’exigence institutionnelle d’enseigner l’autobiographie inscrite au programme de la classe de troisième depuis 1999 et l’obsolescence des manuels dont les présupposés théoriques sur ce point particulier ne sont plus d’actualité.

Ecrits pour la plupart d’entre eux à partir des toutes premières analyses du genre autobiographique de Philippe Lejeune[1], les manuels en usage dans les classes ne tiennent pas davantage compte de l’évolution rapide du genre du point de vue de l’édition. Rimbaud philosophe (2/4) : "Je est un autre" La parole poétique, nous dit Rimbaud, n'émane pas du poète qui la profère, mais, précisément, de cet "autre" qu'il s'agit de faire advenir dans le poème.

N'est-ce pas alors du côté des "autres" - le forçat, le "nègre", la "vierge folle" - qu'il faut chercher le vrai Rimbaud? Laissez-vous guider par Alain Sager dans les pas d'un inlassable exilé, qui n'a eu de cesse de se chercher aussi loin que possible du lieu de son origine. Le texte du jour On n’a jamais bien jugé le romantisme ; qui l’aurait jugé ? Les critiques !! Car Je est un autre. Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant. Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Rimbaud, Lettre à Paul Demeny, 15 mai 1871, Pléiade (2009) pp 343-344 Lectures Rimbaud, Lettre à Paul Demeny, 15 mai 1871, Pléiade (2009) pp343-344 Rimbaud, Une saison en enfer, « Mauvais sang » Pléiade (2009) pp. 250-251 Rimbaud, Une saison en enfer, Délires I, Vierge folle, L’époux infernal (Pléiade, 1972, pp. 102-103) Oh insensé qui crois que je ne suis pas toi ! L'autoportrait. C'est là que Beaujour fait la proposition originale de considérer la grande encyclopédie médiévale comme le pendant générique de l'autoportrait.

Le Moyen Âge en effet appelait speculum un rassemblement encyclopédique des connaissances, un système complet de classification des savoirs; speculum, cela veut dire en latin, miroir. L'autoportrait serait un miroir du JE renvoyant en abyme aux grands miroirs encyclopédiques du monde. Dans le premier volume de La Règle du jeu de Leiris, un volume intitulé Biffures, l'auteur évoque son ouvrage d'une façon qui étaye cette hypothèse: Satisfaction prise à relier, cimenter, nouer, faire converger, comme s'il s'était agi [...] de grouper en un même tableau toutes sortes de données hétéroclites relatives à ma personne pour obtenir un livre qui soit finalement, par rapport à moi-même, un abrégé d'encyclopédie comparable à ce qu'étaient autrefois, quant à l'inventaire du monde où nous vivons, certains almanachs [...].

(p.285. Je souligne.) II.2.1. Selfie. Le selfie et ses dérivés dans la culture numérique des adolescents - CLEMI. De l'autoportrait photographique au selfie Si l'autoportrait n'est pas une pratique nouvelle, il s'est démocra­tisé grâce à l'apparition de la photographie et banalisé plus récem­ment, encouragé par deux facteurs concomitants : la généralisation des smartphones - connectés à internet et dotés de caméras sur l'avant - et l'essor des réseaux sociaux, notamment ceux destinés à l'échange de photos (Instagram, Tumblr, Snapchat).Pour autant, le selfie n'est pas un simple portrait photographique ; la différence réside dans sa finalité : c'est une mise en scène de soi destinée à être diffusée, partagée dans sa communauté restreinte (amis, famille) ou dans la communauté anonyme (constituée des millions d'internautes). Le selfie n'a d'intérêt que s'il est vu et remarqué par d'autres.

Partager un selfie est un acte social et un signe d'appartenance à un groupe. Une pratique codifiée Célébration de soi ou « autoportrait de soi dans le monde » ? L'émergence d'une culture numérique adolescente ? Le "selfie", l'autoportrait au smartphone devenu nouvelle esthétique. Paris (AFP) - Les stars en abusent, les anonymes aussi: le "selfie", cet autoportrait au smartphone qui fleurit sur les réseaux sociaux, est devenu une norme photographique, voire une nouvelle esthétique qui va bien au-delà d'un simple narcissisme, selon des experts. Rihanna en maillot de bain, Michelle Obama avec son chien, Nadine Morano faisant son jogging: ces photos n'ont pas été volées par des paparazzi mais ont été faites spontanément par ces personnalités elles-mêmes qui les ont postées sur le réseaux sociaux.

Pris à bout de bras avec un téléphone mobile, les "selfies" - pour "selfportrait", autoportrait en anglais - se comptent par dizaines de millions sur Facebook, Instagram ou Twitter. Un phénomène qui a pris tellement d'ampleur que les très sérieux dictionnaires britanniques Oxford ont élu "selfie" mot de l'année 2013. "Gros nez" "Tous ces +selfies+ se ressemblent tellement!

Selfies : narcissisme ou autoportrait ? «Le selfie est un portrait de soi dans le monde» «Le selfie est un portrait de soi dans le monde» Mîtr d cnfrncs Prs- t Lll-, Lrnc llrd cdrg l’vrg Tlphn mbl t crtn, srt n fvrr chz rmnd Cln. Sr sn blg Mbct.fr, ll pbl n bllt ss l ttr : «Slf, n gnr n s. prq l n ft ps prndr ls slfs pr ds prfl pctrs». n n s’tt jms ps l qstn. D cp, n vl n svr pls. n slf, c n’st dnc ps n tprtrt ? Ç l’tt qnd n tlst smplmnt cs prtrts d s pr s crr ds «vtrs» sr ls rsx scx. Ms l cnn n dbl cnscrtn : d’brd qnd l mt «slf» st ntr dns l’xfrd dctnry n nvmbr 2013 n tnt q «mt d l’nn», t srtt n dvnnt n gnr prt ntèr dns l cltr.

L phtgrph mbl st fsnnnt d prtqs svgs t trvls : n pt tlsr sn mbl pr phtgrphr sn mpl d tmps, vr s’n srvr cmm n mrr n prscp sns mêm dclnchr l pht. Ms l cnscrtn d slf n tnt q gnr rmn l pht mbl dns l’hstr nbl d l phtgrph t d l’tprtrt. Le Selfie, nouvel art de l'autoportrait. Le week-end dernier, j’ai été à la Biennale d’Art contemporain de Lyon. Je vous l’accorde, en soi, ça n’est pas une information majeure. Mais c’était un week-end où étaient programmées des performances se déroulant dans les lieux d’exposition, parmi les œuvres. Ainsi a-t-on pu voir quelque chose d’intéressant. Un homme déambulant de salles en salles, et s’arrêtant pour se photographier avec son téléphone. Mais se photographiant avec soin, en prenant des pauses. Ca semble être le cas, c’est en tout cas ce qu’on peut lire dans The Atlantic , où l’on apprend qu’à Londres, s’expose en ce moment une pièce intitulée « National Selfie Gallery ». Alors, évidemment, si comme beaucoup d’autres pratiques numériques cette pratique est manifestement créative, elle n’est pas forcément artistique.

Image de soi : du selfie à l'autoportrait d'artiste - Villa Voice. Pourquoi dans notre société, les gens sont-ils tant attachés à leur image, y a t-il un courage à s’afficher sur les réseaux sociaux, à produire des icônes de soi- même? Etymologie du mot « selfie » : de self soi- même.Histoire selfiesque, l’histoire d’une démocratisation….. L’icône a longtemps eu un caractère sacré puis l’autoportrait est réservé au roi et aux grands, les artistes s’en emparent, contournant la commande, ils se mettent en scène pour imposer moins qu’une image narcissique un regard décalé sur le réel et le pouvoir ou un style. L’invention de la photo déplace l’autoportrait d’une fonction artistique vers une fonction pratique. Brownie est le nom d’une longue série d’appareils photos populaires produits par Kodak vendus au prix de 10 dollars.

Ils vont révolutionner la pratique de l’autoportrait , car ils se distinguent par leur portabilité. Mais au XXème siécle, l’appareil photo n’est pas accessible à tous, à cause de son prix. Ainsi, elle échappe à tout « formatage ». 5 151113015359. Selfie et autoportrait, d’un monde à un autre. Bertrand Naivin, Selfie : un nouveau regard photographique. Exposition Autoportraits, de Rembrandt au selfie. Le selfie : expression contemporaine de soi.