background preloader

Techniques et données

Facebook Twitter

Bois Raméal Fragmenté. En 1965, un homme curieux de nature, doué de facultés d'adaptation et d'observation, Jean PAIN, qui élève des chèvres dans une ancienne commanderie templière située près de Villecroze, dans le Var, s'aperçoit qu'il a des besoins en litière qui lui coûtent de plus en plus cher, car les 3 hectares de terre médiocre qu'il exploite lui permettent difficilement de vivre décemment.

Bois Raméal Fragmenté

Aussi, essaie-t-il d'utiliser les broussailles, le thym, le romarin qu'il trouve en abondance dans cette région. Il se rend bien vite compte que le compost réalisé avec cette litière, sans broyage, est intéressant. Il essaie, également, d'élever des courtilières, de cultiver du chiendent… puis il adopte la technique du compostage avec des branchages et de l'eau. Le résultat s'avère très probant. Techniques et avantages de la Culture sur Buttes. On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver.

Techniques et avantages de la Culture sur Buttes.

Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture , elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité. C’est Emilia Hazelipp qui semble la première avoir importé la culture sur butte en France. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. Guerre et paix dans le potager Victoire du bio documentaire. Guidepeda-sols-fiche-4-les-proprietes-du-sol_doc. Brochure_principaux_sols_aout2011. La cuvette de plantation "autonome".

Pour continuer dans la suite de "la permaculture, une question de principes", et du jardin-mandala… Nous avions décidé, toujours avec la glorieuse équipe de Genève en transition, de planter moultes fruitiers sur ce beau terrain de Mies (attention, site internet qui pique les yeux).

La cuvette de plantation "autonome"

En général on peut faire un trou, mettre l’arbre dedans (enfin les racines), reboucher et pouf, c’est fini. Mais ça, c’était avant. Quand on plante des arbres, arbustes et autres plantouzes, on fait ce qu’on appelle une cuvette de plantation. Un léger débordement de terre qui a pour objectif de retenir l’eau d’arrosage, de pluie. Dans mon esprit cette cuvette était moche, (presque) nulle et non avenue. Tadaaa! Encore une mission pour Permakodama! Cultures sur butte. Cultures sur butte Témoignages : Mes cultures en butte Voilà 6 ans que je pratique la culture en butte et je peux, après expérience, la conseiller à tous les jardiniers.

Cultures sur butte

Elle permet non seulement d'accroitre la surface cultivable - de près de 30% l'année de l'installation - grâce au monticule en forme de dôme, mais elle a de nombreux autres avantages. Germination (durée, temperature) Semis en pleine terre et permaculture ? Le mo­dèle du jar­din en per­ma­cul­ture cherche à tous prix à s’éloigner de ce­lui de la bonne vieille planche de terre nue, ga­douilleuse et sté­rile du po­ta­ger tra­di­tion­nel.

Semis en pleine terre et permaculture ?

Mais com­ment fait-on des se­mis sous dix ou vingt cen­ti­mètres de paillage ? Pour les grosses graines, pas de pro­blème : un trou dans le paillage, un pe­tit pois, un ha­ri­cot, un grain de maïs, une graine de courge, et ça fi­nira par pas­ser. Mais pour les pe­tites, ça n’est pas gagné. Tout ce qui peut se re­pi­quer ga­gnera alors à être élevé en go­dets, puis planté au tra­vers du paillage (lai­tues, to­mates, etc.)

Ra­tage de se­mis en pleine terre Res­tent les pe­tites graines pour les plantes qui ne se re­piquent pas. J’aurais du mal à vous dé­crire la mé­thode idéale pour faire des se­mis en pleine terre, dans la me­sure où j’ai qua­si­ment tout raté. Théo­ri­que­ment, ça de­vrait marcher Mais je ne re­nonce pas à un jour réus­sir des se­mis en pleine terre en ver­sion vrai­ment per­ma­cul­tu­relle. 10 trucs pour cohabiter (presque) pacifiquement avec les limaces - Quoi de neuf au potager ? Cohabiter avec les limaces et les escargots : une utopie ?

10 trucs pour cohabiter (presque) pacifiquement avec les limaces - Quoi de neuf au potager ?

Et si, au lieu de chercher à exterminer les limaces, on tentait de vivre ensemble au potager ? Un jardin transformé en écosystème harmonieux et équilibré, c'est notamment ce que propose la permaculture. Nos 10 trucs les plus efficaces pour limiter les ravages des limaces. Protéger les plantes 1. 3. 3bis. 4. Chasser la limace et l'escargot.