background preloader

Critique, prospective

Facebook Twitter

Twitter et les politiques, c’est un peu court. Ségolène Royal, François Bayrou, Laurent Wauquiez ou encore Benoît Hamon, ils sont nombreux à être présents sur Twitter.

Twitter et les politiques, c’est un peu court

Depuis la campagne très 2.0 de Barack Obama en 2007, les responsables politiques se laissent de plus en plus séduire par le site de microblogging et n’hésitent plus à l’intégrer à leur stratégie de communication. Le principe : les internautes disposent de 140 caractères pour poster un «tweet» («gazouillis»en anglais) à la liste des personnes qui les «suivent» («followers»). Par rapport aux Etats-Unis, où Twitter fait rage dans la classe politique, on est encore loin du raz de marée. Mais la présence des politiques français dans la «twittosphère» n’est plus un microphénomène. En France, on dénombre environ 200 hommes et femmes politiques sur le réseau social. NKM médaille d’or. Les politiques français «gazouillent» donc pour le moment avec modération. Dans ces conditions, pourquoi tweeter ? «Coup de griffe.» «Arrgh, veut rentrer». Dessin Muzo. Pourquoi Twitter ne prend pas en France ? Le service de micro-blogging Twitter (qu’est-ce que c’est ?)

Pourquoi Twitter ne prend pas en France ?

Semble avoir beaucoup de mal à prendre en France. Une étude de Sysomos et publiée par le JDN en Janvier 2010 nous montre que la France ne regroupe qu’un pour-cent des utilisateurs du service et que ces derniers émettraient 0,68% des « tweets » à l’échelle mondiale. Je n’ai pas passé des heures à recouper des statistiques quantitatives, mais il semblerait que moins de 6% des utilisateurs de Twitter aient émis plus de 10 Tweets. Ces mêmes chiffres faisaient état d’environ 125 000 comptes Twitter créés en France (juin 2009). Tout ceci m’amène à une donnée, très approximative mais toutefois intéressante : il y aurait dans l’hexagone moins de 10 000 utilisateurs francophones actifs sur Twitter.

Comparatif du volume de recherches Google sur les termes Facebook et Twitter lors des 12 derniers mois. Une adoption difficile Si le site Facebook pêche un peu par son ergonomie discutable, les termes employés dans l’interface sont simples. Analyse de “pas tout à fait 40 000 followers” Twitter. Je vous l’avais déjà annoncé sur ce blog il y a des mois de ça ; vous reposer uniquement sur des chiffres de followers pour vous faire une idée de “l’influence”, de l’aura, du bagou, ou de tout ce que vous voudrez pour qualifier un utilisateur Twitter, c’est inutile, trompeur et limite débile. C’est un communiqué de presse qui m’a fait réagir cette semaine en arrivant dans ma boîte mail ; celui de Vodkaster (un réseau de passionnés de cinéma) annonçant fièrement avoir franchit le palier des 50 000 followers.

Outre le fait du “j’en ai une trèèèèès grosse”, assez traditionnel dans un CP, il est drôle de voir un acteur numérique communiquer sur ce chiffre doté de si peu de valeur. La cible de ce coup de comm’ étant clairement les annonceurs qui ne connaîssent de Twitter que ce que leur “digital agency X.0″ veulent bien leur raconter. Et encore, c’est quand ils en ont une. Sinon, leur source s’appellera généralement “JT de 20h”. Voici un extrait du “communiquéquette” :       B-I-D-O-N. L’avenir de twitter en 30 prédictions, by Loïc Le Meur. Cet article a été posté par Lionel Damm le 3 novembre 2009 à 16:58 Alors que twitter lance son système de listes de contacts et que tweetedbrands publie un classement des 50 marques les plus citées sur twitter, Loïc Le Meur se lance dans 30 prédictions autour du futur de Twitter : Les 30 prédictions sur l’avenir de twitter, par Loïc Lemeur 1 – It will reach masses of people (0.29): 2 – The masses won’t use the same tools as we do (1.15) : 3 – It will not be only about twitter status. 4 – We will laugh thinking we were updating all social software manually (2.24) :

Twitter, réseau social élitiste ? Twitter ne sera jamais grand public, tant son usage semble réservé à une élite.

Twitter, réseau social élitiste ?

Le réseau de microblogging serait-il trop compliqué à configurer? La simplicité du principe et son extrême modularité font de Twitter l’outil de communication le plus personnalisable et le réseau social le plus puissant qui soit. C’est précisément pour cela qu’il ne séduira jamais les masses. Une nouvelle étude d’Exact Target parue le 9 août 2010 montre que les utilisateurs quotidiens de Twitter sont aussi les plus actifs sur Internet. • 72% publient sur leur blog au moins une fois par mois • 70% commentent sur d’autres blogs • 61% écrivent au moins une note produit par mois • 61% commentent sur des sites d’info • 56% écrivent des articles pour des sites tiers • 53% postent des vidéos • 50% contribuent aux wikis Or ces utilisateurs quotidiens sont une minorité, environ 15% si l’on en croît l’étude publiée par la société de conseil Sysomos début 2009. TWITTER : LA FIN D'UN MONDE ? Trop de tweets, trop de bruit ... nos timelines sont elles malades ?

TWITTER : LA FIN D'UN MONDE ?

Je constate en tous les cas que la blogosphère s'émeut ces jours-ci de la crise que rencontre Twitter. Si j'avais déjà évoqué les usages intensifs du réseau social selon divers modes, il semble qu'aujourd'hui plusieurs twittos se trouvent en overdose. De quoi ? D'informations. Ou plutôt : de publications. Et puis il y a des chiffres qui claquent comme le glas qui sonne au loin, tout là haut sur la colline : Seulement 6% des tweets sont retweetés : sortir du lot devient difficile. Amitié 2.0 – le procès de l’unfollow. Depuis quelques jours, j’ai une sorte de gros ras le bol de Twitter.

Amitié 2.0 – le procès de l’unfollow

Pour moi, cet outil est un divertissement, un moyen d’échanger avec des amis, des connaissances, quelques inconnus et quelques marques que j’apprécie. C’est aussi mon moyen d’information et de partage principal. Autrement dit : j’y tiens. (même si je devrais pouvoir survivre sans le cas échéant)