background preloader

Pour une autre économie

Facebook Twitter

Recyclage et déchets. La fermeture de la centrale du Blayais: catastrophe ou nécessité économique pour l’Aquitaine? Les vignes du futur? Alors que le vin de Bordeaux fait sa réputation dans le monde, la centrale nucléaire de Blaye continue à être une centrale à haut risque (-zone inondable , voir l’accident de 1999) qui (comme toutes les centrales nucléaires) rejette de fortes doses de radioactivité dans son environnement et dans la Garonne.

Par ailleurs, il est scandaleux que la région soit parmi les seules à ne pas être impliquée dans le développement des énergies renouvelable avec… zéro éolien!! Les rejets radioactifs et chimiques de la centrale nucléaire du Blayais Rejets radioactifs : voir étude Criirad ICI Rejets chimiques : voir tableau ci-dessous Attention : Ne pas se laisser tromper par les quantités annuelles autorisées (qui sont gigantesques) :l’information à retenir est qu’une centrale nucléaire rejette continuellement dans sonenvironnement d’immenses quantités de produits chimiques (en plus des produits radiocatifs) Articles liés: Pour plus d’info: TchernoBlaye Like this: J'aime chargement… Résultat de la culture des champs. << change >> Monnaies.

Revenu de vie. Système / Economie. Manger autrement. Biens Communs. Partager/Solidaire autrement. Pour une autre économie en Rhône-Alpes. Le mois de l'économie sociale et solidaire. [SEL’idaire]-Mozilla Firefox. Consommation Collaborative. Relocalisation. Transition énergétique. Coop.

A-croissance

Coop. Relocalisation. Villes en transition | Accueil. Le mouvement de Transition est né en Grande-Bretagne en septembre 2006 dans la petite ville de Totnes. L'enseignant en permaculture Rob Hopkins avait créé le modèle de Transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande un an auparavant. Il y a aujourd'hui des centaines d'Initiatives de Transition dans une vingtaine de pays réunies dans le réseau de Transition (Transition Network). La Transition en question est le passage « de la dépendance au pétrole à la résilience locale ».

Les populations locales sont invitées à créer un avenir meilleur et moins vulnérable devant les crises écologiques, énergétiques et économiques qui menacent en agissant dès maintenant pour : réduire la consommation d'énergie fossile ; reconstruire une économie locale vigoureuse et soutenable et retrouver un bon degré de résilience par la relocalisation de ce qui peut l'être ; acquérir les qualifications qui deviendront nécessaires.

Pourquoi agir localement ? Groupe Objectif-Résilience. Jardinons la planète | Philosophie, décroissance et agronomie. Devenir Autonome. Collectifcitoyen.