background preloader

Présentation

Facebook Twitter

15 Chiffres Clés sur le potentiel de l'Internet des Objets. La progression rapide de l’internet des objets et la transition de nombreuses industries vers une économie de plateforme propulse de nombreux métiers vers l’obsolescence et de nombreux objets vers la connectivité. De nouveaux usages émergent ainsi grâce à l’IoT. Après l’IoT, on parle déjà d’IoE (pour Internet Of Everything) et on imagine que plus de 40 milliards d’objets connectés recouvriront la planète dans moins de 5 ans. Parmi eux, on peut d’ores-et-déjà miser sur les montres connectées (comme l’Apple Watch ou la Gear S2 de Samsung), les trackers d’activités (dont Fitbit, Jawbone, Xiaomi ou Garmin) et même de nombreux accessoires électroménagers (dont les frigos, les fours ou les friteuses connectées).

Tous ces nouveaux objets connectés vont générer un volume colossal de données, qu’il faudra analyser à l’aide du machine-learning mais aussi stocker en bordure de réseau pour permettre à de nombreuses applications d’y avoir accès dans le cadre du Big Data. Via. Croissance de l'IOT. Pour la première fois durant le second trimestre 2016, les opérateurs américains ont ajouté davantage de connexion d’objets connectés à leurs réseaux que de smartphones.

Une preuve irréfutable que l’internet des objets est en plein essor. Selon Chetan Sharma Consulting, le nombre de voitures connectées aux réseaux de données cellulaires pendant le deuxième trimestre est plus important que n’importe quel autre objet connecté. Si l’on prend en compte tous les opérateurs des États-Unis, environ 1,4 million de voitures ont été connectées aux réseaux, contre 1,2 million de smartphones et un peu moins de 900 000 tablettes. Cette prédominance des objets connecté doit tout de même être tempérée. Le deuxième trimestre est toujours une période creuse pour les ventes de smartphones. En général, c’est au quatrième trimestre que les ventes culminent, grâce à la période des fêtes et à la sortie du nouvel iPhone. 10 millions de voitures connectées chez AT&T Un déploiement qui demeure encore limité. Secteurs d'activité Internet des objets. Les opérateurs IOT Français.

Dans le monde impitoyable des objets connectés, s’affrontent deux philosophies de réseaux IoT bas-débit. La vision globale de Sigfox affronte la stratégie locale de la communauté LoRa. Cyril Masson dresse le tableau d’un paysage stratégique en pleine structuration dans les réseaux LPWAN. Selon de nombreuses prévisions, environ 50 Milliards d’objets devraient être connectés d’ici à 2022. un tiers de ces objets continueront d’utiliser les protocoles GSM actuels, un tiers utiliseront des réseaux à très courte portée, notamment dans des usages domotiques, un tiers devraient être connectés à des réseaux bas débit/ longue portée, soit un marché total adressable potentiel de 5 milliards d’objets connectés.

On peut également considérer qu’une partie des usages domotiques pourra concerner ces réseaux bas débit : en effet, la configuration des objets connectés dans le cadre du Smart Home est actuellement rendu difficile par l’usage d’un réseau Wifi (configuration par l’utilisateur par capteur). Les chiffres monstrueux des objets connectés #IOT | Geek Mexicain. Le marché des smart-devices est en plein essor et nous ne comptons plus le nombre de produits venant agrémenter nos rayons et le web tous les jours.

Et ce n’est pas fini, plusieurs entreprises spécialisées dans les études de marché démontrent que ce n’est que le début. Entre 2010 et 2020, le nombre d’objets connectés serait donc multiplié par 10 ! Un chiffre totalement hallucinant ! Tout comme le chiffre d’affaires des objets connectés en 2020, qui est estimé à 7000 milliards de dollars. On peut constater que la sécurité des domiciles est largement demandée, même si depuis quelques années les détecteurs de fumé sont obligatoires dans tous les logements en France. Malgré une telle évolution ce n’est pas simple de découvrir ce qui se développe à travers le monde.

Je vous conseille de jeter un coup d’œil au blog Biggy-Tech ( qui publie de nombreux articles sur ce secteur : présentation d’IOT, tests et interviews sont au programme. Cybersécurité : quels changements pour 2017 ? Yahoo, Twitter, Spotify, Amazon, eBay, CNN... l'année 2016 aura été fructueuse en attaques informatiques majeures. Si, les conséquences sont limitées, elles prouvent que les hackers sont tenaces et créatifs. Faut-il s'attendre à un nouveau type d'attaque en 2017 ? Historiquement, les cyber-pirates ont focalisé leur attention sur les grandes entreprises. Ces sociétés ont donc été les premières à adopter les nouvelles technologies, via des solutions souvent à peine testées. En parallèle, par effet pyramidal, ces mêmes technologies sont progressivement adoptées par les moyennes entreprises puis, en bas de pyramide, par les PME.

Mais 2017 devrait marquer un tournant : en effet, ce sont aujourd’hui ces entreprises de taille moyenne qui - dans un souci d’accélérer leur transformation numérique - adoptent en premier les nouvelles technologies. Type d'attaque : Des ransomwares liés à l'IoT Après des années d’observation, on assiste enfin au déploiement à grande échelle de l’IoT.