background preloader

Veille

Facebook Twitter

5 applications pour créer sa propre infographie   Esthétiques, claires, efficaces et surtout très virales, les infographies en tous genres envahissent la toile.

5 applications pour créer sa propre infographie  

Très sollicitées pour mettre en avant les chiffres clefs d’une études, les principales tendances d’un marché, elles sont utilisées par un panel d’acteurs : agences, cabinet d’études, blogueurs, médias, etc. Surfant sur cette tendance, plusieurs startups ont mis au point des web applications permettant à n’importe quel internaute de créer tout seul une infographie en ligne, en y insérant ses propres données. Pour l’heure, une majorité de ces services (en anglais) sont encore en version bêta et donc perfectibles. A moyen terme, ces plateformes pourraient néanmoins venir concurrencer les métiers de web designers ou tout au moins réinventer certaines collaborations.

Tour d’horizon des 5 principaux outils actuellement disponibles. 1. En mars dernier, la plateforme de datavisualisation Visual.ly a lancé une nouvelle fonctionnalité baptisée Visual.ly Create. Piktochart - Create Easy Infographics, Reports, Presentations. Les 20 meilleurs outils de datavisualisation au banc d’essai.

Que vous soyez absolument novice ou codeur amateur, il existe aujourd’hui sur le web une impressionnante palette d’outils (presque) gratuits pour réaliser des datavisualisations.

Les 20 meilleurs outils de datavisualisation au banc d’essai

Banc d’essai. Note : j’ai volontairement éliminé les outils (a) entièrement payants (b) trop moches pour être utilisés dans des rédactions (c) en Flash. Ce billet n’est consacré qu’aux outils de “visualisation”, et non de scraping ou de traitement des données (un autre billet suivra bientôt). ↑1 » Pour les novices/pressés : le clé-en-mains Ces outils gratuits ou freemium permettent de générer des graphiques ultra-rapidement en copiant-collant des données d’un tableur. Le meilleur – Datawrapper : Simple d’utilisation, sobre, rapide, Datawrapper est tout à fait satisfaisant pour la plupart des visualisations courantes. Les + : la possibilité de personnaliser les couleurs, de mettre en évidence une série, la navigation par onglets entre les différentes séries. Les challengers : Ils ne nous ont pas convaincu : La dataviz facile : 5 manières d’aborder la datavisualisation.

De façon ludique et pratique, Data Publica a sélectionné 5 manières d’aborder la datavisualisation : avec un outil puissant et pratique, Datawrapper, une bibliothèque outillée, Data Publica, une personnalité, Karen Bastien, un blog de veille, “The Datavisualisation Catalogue” et enfin un très bon cours d’histoire réalisé par Gaëtan Gaborit. 1.

La dataviz facile : 5 manières d’aborder la datavisualisation

Un outil indispensable et grand public de dataviz : Datawrapper Son utilisation : parfaitement simple d’utilisation, rapide et sobre, régulièrement utilisé sur le site du Monde.fr par exemple, Datawrapper est l’un des meilleurs outils en ligne pour la plupart des visualisations courantes. Avec un large choix de visualisations, la méthode d’utilisation est découpée en étapes simples qui vous permettent de paramétrer facilement les données que vous voulez mettre en valeur. Exemple de datavisualisation réalisée avec Datawrapper. Infogram : un nouvel outil en ligne pour vos graphes et vos infographies.

Infographie : infogr.am est le champion de la simplicité.

infogram : un nouvel outil en ligne pour vos graphes et vos infographies

Le registre de cette version beta est encore un peu limité, quoique prometteur. Dans la série des outils gratuits et en ligne, infogr.am veut se tailler une place au rayon infographie. Nous avions déjà testé easel.ly, un logiciel semblable, il y a quelques semaines. infogr.am se place dans la même catégorie. Pour l’instant, les modèles qu’il propose sont plutôt limités : une série de graphes et de modèles d’infographie.

Mais infogr.am a des atouts incontestables : très simple d’utilisation, il propose des produits au graphisme élégant. J’ai tenté un premier essai avec des données que j’ai entrées manuellement. Je l’ai intitulé « la confiance des ménages belges s’effrite« , titre dont je ne suis pas très fier, mais ça me fait rire… Diagramme simple Ici, le programme montre ses limites, car il n’est pas (encore ?) L’importation de données via Excel Tant que j’y étais, j’avais envie de tester l’intégration de données via une page Excel. Sites informatiques (cours, tests, etc) Tout savoir sur l'innovation urbaine dans le monde, pour une ville durable et intelligente.