background preloader

EXPLORATIONS URBAINES

Facebook Twitter

Spéléologie urbaine à Brooklyn. Louis Imbert a suivi des explorateurs new yorkais dans les sous-sols de la ville et dans des lieux à l'abandon.

Spéléologie urbaine à Brooklyn

Récit de leurs balades et de leurs motivations, en toute illégalité. MAJ le 9 mai : Quatre explorateurs urbains ont été arrêtés hier et sont poursuivis pour être entrés illégalement dans les tunnels du métro new-yorkais. Ils avaient avec eux bougies, feux d’artifice et appareils photos. Les risques du métier. Un groupe d’une vingtaine de personnes, jeunes pour la plupart et élégantes en chaussures de ville, à barbes fournies, traverse un mur de béton effondré, débouchant du canal de Gowanus, à Brooklyn, sous les murs de brique rouge d’une centrale électrique désaffectée. Ils observent les quatre étages de l’usine, l’immense tag blanc qui court sur son fronton – “OPEN YOUR EYE GIRL” – les fenêtres alternativement bordées de fer et ouvertes au vent. Soudain, Perez se lève et se met à courir d’un bout à l’autre de l’étage, passant devant trois arcades ouvertes.

Une galerie Street Art dans le ventre de New York. Pendant deux ans, 102 artistes sont venus graffer clandestinement sur les murs d'une station de métro abandonnée dans les sous-sols de Brooklyn, New York.

Une galerie Street Art dans le ventre de New York

Retour sur un projet qui n'a pas fini de faire parler de lui. Revok, Ceaze, photo par Luna Park © Tous les liens de cet article sont en anglais, sauf mention contraire Entre 2009 et 2010, un bataillon d’artistes, 102 en tout, descend dans le ventre de New York et transforme une station de métro abandonnée en galerie d’art, sous la direction de deux de leurs pairs, Workhorse et PAC. Un travail de fourmi, et dangereux, The Underbelly Project avait pour but de revenir aux fondamentaux du graffiti, d’accomplir une action authentique et poétique, à une époque où Banksy et JR sont sur-médiatisés et sur-vendus. Nous sommes dans une époque où l’on oublie les sources de la passion des artistes,” nous raconte Samantha Longhi de Graffiti Art Magazine [fr].

Trustocrop, photo par Vandalog cc Damon Ginandes, photo par Ian Cox/Walkandy © Miru Kim: la ville, nue. Miru Kim s’est photographiée nue au sommet de la tour Saint Jacques, dans les égouts de New York et les citernes d’Istanbul.

Miru Kim: la ville, nue

Elle en ramène des images de fin du monde, étrangement romantiques. Comment avez-vous conçu votre série “Naked City Spleen” ? J’ai travaillé sur cette série pendant cinq ans. J’ai exploré des usines abandonnées, des ruines urbaines, différentes sortes de tunnels, j’ai escaladé des ponts… Je prenais des clichés un peu partout et je trouvais qu’il manquait quelque chose. Puis j’ai décidé d’insérer une figure humaine dans mes images, un élément vivant. Le nu donne une dimension universelle, atemporelle aux photos, la pose est souvent presque animale. Comment explorez-vous ces lieux ? J’ai commencé à explorer pour échapper à l’espèce de dépression qui accompagne la vie en ville, la solitude. A quel point recherchez-vous le danger ? Si vous n’êtes pas prudent, si vous tombez à travers un sol pourri par exemple, il n’y a personne pour vous venir en aide. À Propos De Ce Site...

Quelques chiffres...

À Propos De Ce Site...

Le site est en ligne depuis début 1998! A ce jour, le site affiche un total de 84 explorations urbaines documentées illustrées d'environ 2100 photos prises sur 4 continents, réparties de la manière suivante: - nous avons exploré 22 usines abandonnées, - nous sommes rentrés dans 17 hôpitaux ou asiles oubliés, - nous avons découvert 20 autres bâtiments désaffectés (châteaux, églises, théâtres - nous avons escaladé les toits de 5 bâtiments, - nous avons rampé dans 10 labyrinthes souterrains,

Architecture & Patrimoine. UNDERCITY. Urban Exploration - Undercity.org.