background preloader

Autre

Facebook Twitter

-France
-Europe
-Monde

Lepetitjournal.com - International. SF08PhiR05 mai2008. Les cinq pays où il fait bon être une femme. Société URL courte Le Danemark occupe la première place dans le classement des pays les plus favorables aux femmes.

Les cinq pays où il fait bon être une femme

Le classement a été préparé par le magazine américain US News & World Report et été révélé lors du forum économique mondial de Davos. Droit de vote des femmes en France et dans le monde. Un peu d'histoire...

Droit de vote des femmes en France et dans le monde

Les premiers pays à avoir fait un pas vers l'élargissement du droit de vote aux femmes, furent : 1718 : la Suède, à partir de 1718, avec une évolution en 1862 puis une adoption totale en 1920,1893 : la Nouvelle-Zélande,1902 : l'Australie Avant ces nations, des entités territoriales, telles que le Royaume de France (XIIè siècle pour les élections consulaires), l'Etat du New Jersey (1776 à 1807) ou le Bas Canada, aujourd'hui Québec (1791 à 1849) entre autres, avaient déjà montré la voie.

D'ailleurs, en plus du New Jersey, d'autres états américains, comme le Wyoming, le Colorado, l'Utah et l'Idaho peuvent se targuer d'être des pionniers en la matière, eux qui donnèrent le droit de vote aux femmes lors des dernières décennies du 19è siècle. C'est à partir du début du 20è siècle que la majorité des pays adopte la mesure : Après la Seconde Guerre Mondiale, plusieurs nations suivront également : Tour du monde des atteintes les plus stupéfiantes aux droits des femmes - Grazia.fr.

De l’Asie à l’Amérique latine en passant par les États-Unis, les lois restreignant les droits des femmes ne manquent pas, rappelle le Washington Post, qui liste une série d’interdictions assez hallucinantes… auxquelles, nous avons ajouté nos propres trouvailles.

Tour du monde des atteintes les plus stupéfiantes aux droits des femmes - Grazia.fr

A noter quand même que dans certains pays développés, les lois les plus discriminantes envers les femmes, ne sont pas toujours appliquées, même si théoriquement elles sont toujours en vigueur. Comme, on l’a vu récemment, avec l’interdiction de porter le pantalon, qui s’appliquait (d’après une vieille circulaire) aux Parisiennes sauf si elles se déplaçaient à cheval ou à vélo, avant d’être abrogée en février dernier. En Inde : le code de la route ne s’applique pas aux femmesDans certains états indiens, les règles de sécurité routière ne s’appliquent pas toujours aux femmes, qui sont par exemple exemptés du port du casque à moto. «Les religions sont anti-femmes» En 1994, Taslima Nasreen, 43 ans aujourd'hui, a dû laisser derrière elle son pays, le Bangladesh, sa famille et son métier de gynécologue pour échapper à une fatwa lancée contre elle par des fondamentalistes musulmans.

«Les religions sont anti-femmes»

Sa faute: avoir osé s'élever contre l'oppression des femmes. Vous êtes venue à Paris pour défendre les droits des femmes dans le cadre de la Semaine mondiale de l'éducation. Mais votre première cible reste la religion... Toutes les religions, sans exception, sont fondamentalement anti-femmes. LaA citA et religions en Europe UPEG 2011. Religions et droits des femmes : un éternel combat. Les religions n’aiment pas les droits des femmes Par Geneviève Fraisse [1] Comment le Vatican peut-il condamner l’IVG d’une fillette violée ?

Religions et droits des femmes : un éternel combat

Le Vatican a du mal avec l’Holocauste : du mal parce qu’il n’a pas brillé, au XXe siècle, pour le dénoncer ; du mal parce qu’il est capable de soupeser avec légèreté, au XXIe siècle, le négationnisme d’un de ses prélats. Les religions et les femmes. L'influence des religions sur l'oppression des femmes... : on pense aujourd'hui aux tchadors, burkas, hidjabs, etc., dans lesquels, au nom de l'islam, certains prétendent, et trop souvent réussissent à enfermer les femmes.

Les religions et les femmes

On peut penser aux femmes des milieux juifs religieux qui doivent soit cacher leur chevelure, soit se raser la tête et porter perruque. On pense aussi, évidemment, aux commandos qui se réclament du christianisme pour combattre, y compris jusqu'au meurtre, le droit des femmes à être libres d'interrompre une grossesse. Certes, les attitudes de mépris, de misogynie, sont largement répandues dans la société, indépendamment de la religion, y compris de multiples formes de violence envers les femmes ; mais les formes que je viens d'évoquer sont spécialement le fait des courants religieux qu'on qualifie aujourd'hui d'intégristes.

Dans ce cas, il faut aussi qualifier d'intégristes les positions du Pape en ce qui concerne l'IVG, les préservatifs, etc. Droits des femmes. Quelles sont les règles sur le burkini dans les autres pays - BuzzFeed News. Comparatif social européen.