background preloader

Violences conjugales

Facebook Twitter

Des moyens contre les violences basées sur le genre ! La section belge francophone d’Amnesty International se réjouit de la sortie du Plan d’action national 2015-2019 de lutte contre toutes les formes de violence basée sur le genre, qui inclut spécifiquement la question des violences sexuelles et plus uniquement les violences intrafamiliales.

Des moyens contre les violences basées sur le genre !

Ce plan, établi de manière coordonnée, constitue un vrai pas en avant vers une meilleure prise en compte des violences sexuelles en Belgique. Le plan respecte les recommandations de la Convention d’Istanbul, qui sera par ailleurs bientôt ratifiée par le gouvernement après plusieurs années d’attente, ce qui constitue une bonne nouvelle pour toutes les femmes en Belgique qui verront leurs droits mieux protégés. De plus, Amnesty International Belgique francophone se réjouit de constater qu’une partie des mesures qu’elle a proposées conjointement avec SOS Viol, dans le cadre de leur campagne contre le viol, a bien été reprise dans le nouveau Plan. Plusieurs questions restent cependant ouvertes. "Je ne le ferai plus" : un recueil des lettres d'excuses de maris violents... qui ont récidivé.

« Je te jure que cela n'arrivera plus jamais », écrit l'homme à sa fiancée, Raquel, après l'avoir frappée. « Tu es l'amour de ma vie.

"Je ne le ferai plus" : un recueil des lettres d'excuses de maris violents... qui ont récidivé

PARDONNE-MOI », lui assure-t-il encore. Cinq semaines plus tard, il la tue. Paru au Pérou et disponible en ligne (bientôt traduit en anglais) afin d'assurer la diffusion la plus large possible, le livre Ne meurs pas pour moi reproduit vingt-cinq lettres, mails et SMS envoyés par des hommes qui battaient leur compagne. Un projet d'abord lancé sur Internet par l'ONG Vida Mujer et l'agence Circus Grey, qui a abouti à un ouvrage regorgeant d'excuses en tous genres : « Je ne le ferai plus », « Je te jure que je ne suis pas comme ça », etc. Ce qui n'empêche pas ces hommes de lever à nouveau la main sur leur compagne. « Il a été difficile d'arriver jusqu'à ces femmes maltraitées, car elles ne portent pas plainte », explique la directrice de l'ONG, Nelly Cancion.

Les femmes victimes de violence conjugale plus à risque de souffrir de dépression. En plus des séquelles physiques, les femmes victimes de violence conjugale sont davantage susceptibles de vivre des problèmes de santé mentale comme la dépression, ainsi que divers symptômes psychotiques, selon une récente étude.

Les femmes victimes de violence conjugale plus à risque de souffrir de dépression

La recherche réalisée par une équipe de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal, de l'Université de Montréal et du King's College à Londres, a démontré que ces femmes présentent un risque deux fois plus élevé de souffrir de dépression. Elles ont aussi trois fois plus de risques de développer des symptômes psychotiques qui s'apparentent à ceux observés dans la schizophrénie. «Il est important que les professionnels de la santé soient vigilants en regard de la possibilité que les femmes vivant des problèmes de santé mentale soient aussi victimes de violence conjugale et vice versa. Je suis un homme victime de viol conjugal — Témoignage.

Un début est toujours un moment important, à ne pas négliger, et je me suis longuement demandé comment entamer ce témoignage.

Je suis un homme victime de viol conjugal — Témoignage

J’ai finalement choisi cette simple phrase : « J’ai été violé. » Il m’a fallu longtemps pour le savoir, le comprendre, l’admettre. Parce que je suis un homme. Parce que la coupable était une femme. À lire aussi : « Pourquoi le viol, c’est vraiment hilarant », la vidéo qui brise le coeur. Les multiples complications des violences sexuelles. Association AGIR. Pervers narcissiques : je préfère parler de manipulateurs. Voici comment les reconnaître.

Les pervers narcissiques portent un masque en public (Flickr/kynan tait/CC) Depuis quelque temps, on parle beaucoup de perversion narcissique.

Pervers narcissiques : je préfère parler de manipulateurs. Voici comment les reconnaître

À trop l’évoquer, tout le monde s’en empare et vide le terme de sa substance. On brouille les pistes. C’est pourquoi je préfère parler de manipulation, car c’est ce qu’il se passe au niveau relationnel. Dr E.Piet: "les violences conjugales aboutissent à des meurtres" Le "fait divers" de la violence conjugale. La violence conjugale, incluant les violences sexuelles au sein du couple et les meurtres intraconjugaux, est une aberration de notre époque.

Le "fait divers" de la violence conjugale

On peut aujourd’hui, en voyageant de par le monde, parcourir des cités (relativement) sécuritaires, visiter des pays en paix, habiter dans des villes au faible taux de criminalité…. Et pourtant, partout dans le monde, beau temps mauvais temps, des maris tuent et violent leurs femmes (et leurs enfants). Qui s’en offusque? Projet Crocodiles. Dans nos sociétés, la violence d’un homme ne peut-elle s’arrêter qu’à sa mort ? Partout dans le monde et même dans nos sociétés dites évoluées ou développées, les femmes et les enfants ne sont pas protégés de la violence masculine.

Dans nos sociétés, la violence d’un homme ne peut-elle s’arrêter qu’à sa mort ?

Un homme viole, agresse, tue femmes et/ou enfants, il n’est souvent condamné qu’à une peine légère, le plus souvent assortie d’un sursis. Lorsqu’il obtient un sursis, pratique courante pour ce genre de crimes, l’homme violent est immédiatement relâché dans la nature et peut à nouveau violer, agresser et tuer femmes et enfants. Et pourtant, les hommes violents sont légions. Et les femmes et les enfants subissent de plein fouet cette violence. De la violence conjugale à la précarité.

Société, Département : Violences conjugales. Un protocole inédit signé à Aix. Le Procureur de la République d’Aix-en-Provence signera demain avec le Préfet de police, le Conseil régional, la Communauté du Pays d’Aix, le Service pénitentiaire d’insertion et de probation, les services de police et de gendarmerie ainsi que les associations spécialisées (APERS, CHRS Jean Polidori, SCOP la Durance, SOS FEMMES 13 et la CAFC La Recampado) un protocole destiné à accompagner les victimes des violences conjugales et à traiter les auteurs sur les plans pénal, social et thérapeutique pour prévenir la récidive.

Société, Département : Violences conjugales. Un protocole inédit signé à Aix

Expérimenté avec succès depuis 2007 à l’échelle du Pays d’Aix, ce dispositif inédit au niveau national sera désormais élargi à l’ensemble du TGI d’Aix-en-Provence et associera de nouveaux partenaires, pour s’appuyer sur un large réseau de référents. En France, 121 femmes et 25 hommes sont décédés, victimes de ces violences intrafamiliales en 2013. Violences conjugales : et les enfants dans tout ça ? - 20/05/2014. Les professionnels sont formels, un enfant témoin de violences conjugales est aussi victime de traumatismes graves.

Violences conjugales : et les enfants dans tout ça ? - 20/05/2014

Mais qui se pose la question ? Il a 20 ans, il fête son anniversaire, ses amis et lui sont réunis autour d'un gâteau et, tout à coup, il fait un malaise grave, consécutif à un stress intense. Qui pensera à interroger son passé pour découvrir que le couteau utilisé pour ce gâteau ressemble à celui dont son père menaça sa mère alors qu'il était bébé, mais dont l'image s'est imprimée de manière indélébile dans son cerveau ? Dépistage indispensable La loi française est pourtant ainsi faite qu'elle traite isolément le cas du mari de celui du père. «Loi famille» : n'oubliez pas les violences conjugales. Ce lundi 19 mai, l’Assemblée nationale débat en première lecture de la proposition de loi «relative à l’autorité parentale et à l’intérêt de l’enfant».

«Loi famille» : n'oubliez pas les violences conjugales

Une proposition dangereuse car elle réclame non seulement une égalité de façon formelle mais prévoit de généraliser les sanctions, sans tenir compte des violences faites aux femmes et aux enfants. Non seulement cette proposition ne pose pas la question de la PMA et de l’égalité des droits pour toutes les femmes, mais elle suit une logique parfaitement connue des associations de défense des droits des femmes impliquées au quotidien auprès des victimes de violences, qui restent très insuffisamment protégées dès qu’il s’agit de l’exercice de l’autorité parentale.

700 millions de femmes victimes de violences conjugales dans le monde. Plus de 700 millions de femmes sont victimes de violences conjugales à travers le monde, notamment en Asie du Sud et sur le continent africain, indique un rapport de la Banque mondiale publié mercredi. "La violence fondée sur le sexe est une épidémie globale, affectant les femmes dans toutes les régions du monde", assure l'institution, tout en relevant des "progrès sans précédent" au cours des dernières années. Selon son rapport, près d'une femme sur deux (43%) en Asie du Sud (Inde, Pakistan...) a subi des violences physiques ou sexuelles de son partenaire au cours de son existence. La proportion est à peine plus faible en Afrique sub-saharienne et au Moyen-Orient (40%) et fléchit à 33% en Amérique du Sud et à 30% dans la région Asie orientale-Pacifique, selon ce document qui ne publie pas de données pour l'Europe. Le taux est de 21% en Amérique du Nord.

VIOLENCES CONJUGALES ET PARENTALITÉ - Protéger la mère, c'est protéger l'enfant, Édouard Durand. VIOLENCES CONJUGALES ET PARENTALITÉ Protéger la mère, c'est protéger l'enfant - Édouard Durand. 121 femmes mortes sous les coups de leur conjoint en 2013. Lutte contre les violences faites aux femmes - Marie-France. Dénoncer la violence conjugale et masculine, avec quels chiffres ? L'Etat condamné après le meurtre d'une femme qui avait porté plainte contre son ex-conjoint. La jeune femme de 30 ans a été poignardée à neuf reprises par son ex-conjoint dans la boutique où elle travaillait. Elle avait pourtant déposé trois plaintes contre cet homme qui la menaçait et la frappait. L'Etat a été condamné mercredi pour dysfonctionnement du service public de la justice dans le cadre du meurtre à Claye-Souilly (Seine-et-Marne) en mars 2007 d'une jeune femme qui s'était plainte à plusieurs reprises de son futur meurtrier sans que la gendarmerie n'intervienne.

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné l'Etat à verser un total de 132.000 euros aux proches de la victime, défendus par Me Jean-Marc Florand, notamment 30.000 euros à sa fille et 60.000 euros à sa mère, à titre d'indemnisation de leur préjudice. L’Etat condamné pour « faute lourde » après le meurtre d’une femme victime de violences conjugales. Le 23 mars 2007, une jeune femme frappée à mort par son ex compagnon, décède d’une hémorragie interne à l’hôpital. Audrey Vella a reçu neuf coups de couteau dans le corps. Deux ans plus tard, l’auteur des coups, Hervé Vincent Sully est condamné à 25 ans de réclusion criminelle, une peine confirmée en appel en septembre 2011. Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Car pour la famille de la victime, le drame aurait pu être évité. Harcelée pendant des mois par son ex compagnon, Audrey Vella, mère d’une petite fille de 7 ans et vendeuse dans un centre commercial, avait alerté la gendarmerie des menaces répétées qui pesaient sur elle.

Défendue par Me Jean-Marc Florand, la famille d’Audrey Vella vient d’obtenir la condamnation de l’Etat à de lourds dommages et intérêts. L'ancien préfet de Lot-et-Garonne condamné pour violences conjugales. 'ancien préfet de Lot-et-Garonne Marc Burg a été condamné par le tribunal correctionnel de Cahors (46) à deux mois de prison avec sursis pour violences conjugales sur son épouse. La décision, mise en délibéré après l'audience en juge unique du mois de mars, a été rendue mi avril par la présidente de la chambre correctionnelle en l'absence du prévenu et de son avocat. Marc Burg a interjeté appel de cette décision qui condamne des faits survenus entre le représentant de l'état et sa conjointe dans leur appartement de fonction de la préfecture de Lot-et-Garonne au mois de janvier 2013. Un des enfants du couple avait alors prévenu police secours qui était intervenu pour apaiser les tensions entre le préfet et sa femme.

Celui-ci avait un peu plus tard quitté ses fonctions dans le département. Son épouse est décédée depuis. Médiation familiale : quelle place pour les violences conjugales ? 146 personnes mortes lors de violences conjugales en 2013. La violence conjugale a provoqué 146 morts en 2013. « 146 personnes, dont 121 femmes et 25 hommes, ont été victimes de leurs compagnons ou ex-compagnons en 2013 », révèle l’étude sur les violences conjugales, demandée par Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Violences conjugales: "Sur le long terme, la baisse se confirme" 146 personnes mortes lors de violences conjugales en 2013. Les violences conjugales ont fait 146 morts en 2013. La violence conjugale, en baisse en 2013 par rapport à l’année précédente, a fait 146 morts : 121 femmes et 25 hommes, victimes de leurs compagnons ou ex-compagnons, selon une étude publiée mercredi par les ministères de l’Intérieur et des Droits des femmes. En 2012, 148 femmes et 26 hommes avaient péri, soit au total 174 victimes de la violence conjugale. 121 femmes décédées sous les coups de leur conjoint en 2013 : une tendance à la baisse qui encourage le Gouvernement à poursuivre son action.

Droits des femmes Publié le 7 mai 2014 En 2013, 121 femmes et 25 hommes sont décédés, victimes de leurs compagnons ou ex-compagnons. Communiqué de presse : En 2014, des femmes meurent encore sous les coups de leur (ex)compagnon. Le ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports et le ministère de l'intérieur viennent de rendre publics les chiffres des violences conjugales pour l'année 2013 : 121 femmes sont décédées sous les coups de leur (ex)compagnon, soit 27 de moins que pour l'année 2012. La violence conjugale. Violence conjugale : Une nouvelle campagne choc (Photos)

Vous croyez voir dans cette photo l’illustration d’un bonheur parfait au sein d’un couple de jeunes mariés heureux ? Détrompez-vous, la réalité peut être toute autre… C’est le message que souhaite faire passer cette campagne d’affichage réalisée en Norvège. Sur la première photo, on aperçoit un couple de jeunes mariés souriants. «C’est le père des enfants, il va changer» Le brigadier-chef Eric Furmanczak a une voix douce, presque monocorde. Quand il interroge une femme venue lui révéler ce que son mari lui fait subir, en fermant les yeux, on pourrait se croire chez un psy. Pourtant, aucun divan dans le cadre. LA VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE : LA RACINE DU MAL - LE MAL ENRACINE. Au début, ce sont seulement les mots. Ça commence toujours comme ça : des mots plus ou moins doux, des mots qui correspondent à ce qu'elles attendent et puis soudain, sans que rien ne le laisse présager, la petite musique de la tendresse se grippe et sous le compliment apparaissent les mots qui blessent, qui humilient, qui harcèlent, qui menacent, qui dénigrent.

Ces mots qui finissent par annihiler la personnalité de l'Autre, le détruisent. Leslie Morgan Steiner : Pourquoi les victimes de violence conjugales ne partent pas. Les violences conjugales, la grossesse et les enfants. Film en français. J'ai subi des violences conjugales à l'adolescence — Témoignage. Violences conjugales : comment les déceler ?  1633 - Proposition de loi de Mme Marie-George Buffet relative à la lutte contre les violences faites aux femmes. Détail d'une actualité - Un enfant exposé aux violences conjugales est un enfant maltraité.

La violence conjugale ne connait pas de trêve pour les fêtes Blog Archive. Les mots qui frappent - Faby. Etude annuelle sur les morts violentes au sein des couples. Pour le meilleur et pour le pire - SOS violence conjugale. Violences conjugales: Court-métrage de Zabou Breitman. Une deuxième loi de protection des femmes victimes de violences au J.O.

Bertrand Cantat : quand son ex-femme racontait son «enfer» conjugal. Abus de "crimes passionnels" dans la presse régionale. La fracture féminine, un signe d’appel de violence domestique. Violence conjugale : pourquoi les chiffres ne baissent-ils pas ? Le nombre de femmes mortes sous les coups de leur conjoint augmente. 148 femmes tuées par leur compagnon en 2012 en France. Tous les 2 jours, un homicide est commis au sein du couple – la lutte contre ces violences intrafamiliales est une priorité du Gouvernement. - FNSF. Lutte contre les violences intrafamiliales / Communiqués / Actualités. Leslie Morgan Steiner : Pourquoi les victimes de violence conjugales ne partent pas. La Violence Contre Les Femmes. Luc Frémiot : « Ne fermez plus les yeux devant les femmes battues ! »

Jedna fotografija dnevno u najgoroj godini života / One photo a day in the worst year of my life. Les enfants victimes de violences conjugales. "Le monde du silence" : La santé des enfants exposés aux violences conjugales. Portrait du violeur ordinaire en Belgique en 2014. Brigitte Rouan - Violences Conjugales. Favoriser l'hébergement d'urgence des femmes victimes de violences. Champ libre (1/4) : « Parce que je ne vaux rien » Les enfants exposés à la violence conjugale. Recherches et pratiques. Spot TV : « Fred et Marie ». Pour un couple sur huit, ceci n'est pas une fiction. Www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ES448G.pdf. Zabou Breitman - Violences Conjugales. FRED et marie. Pour un couple sur huit, ceci n'est pas une fiction.

PHOTO. Voici la première campagne contre les violences conjugales faites aux femmes en Arabie Saoudite. Violences conjugales : des violences faites aux femmes ? "Sous les coups : violences conjugales"