background preloader

Maisons de naissances / Accouchement à domicile

Facebook Twitter

Fréquence des EIG en obstétrique - Accouchement à domicile, en maison de naissance et en maternité - Prévention médicale. "Sans péridurale, on ressent plus les choses" Le Calm – Comme à la maison –, cette petite structure dans le XIIe arrondissement de Paris, porte bien son nom.

"Sans péridurale, on ressent plus les choses"

On laisse ses chaussures à l’entrée, puis on entre dans un salon douillet aux murs clairs, équipé d’une cuisine à l’américaine et prolongé d’une petite terrasse. Un large couloir mène aux salles de consultation et d’exercices, et aux deux chambres de « travail » lumineuses et délicatement décorées. On est loin de l’ambiance de la maternité classique, qui ne se trouve pas très loin en réalité, juste derrière l'une des portes de l’établissement. L’idée ? Offrir une alternative à la clinique classique avec un accompagnement dit « global ».

Pour les sages-femmes aussi le travail diffère de celui en maternité. Le mythe de l’accouchement qui dérape en quelques secondes. Il suffit d’évoquer l’idée d’accoucher en dehors d’un hôpital pour qu’une armée de médecins s’élève en brandissant les innombrables risques de cette entreprise.

Le mythe de l’accouchement qui dérape en quelques secondes

L’argument le plus utilisé est que toutes les femmes, y compris celles en excellente santé, à la grossesse idyllique et ne présentant aucun risque apparent, peuvent voir leur accouchement se compliquer sans la moindre raison et virer au drame en quelques instants. Un médecin peut se limiter à prononcer cette phrase pour contrer toute proposition visant à offrir aux femmes des lieux plus respectueux pour donner la vie, tels que les maisons de naissance ou la possibilité d’accoucher à domicile. Qu’importe si cet argument est irrationnel et en contradiction avec les données scientifiques, la terreur est la meilleure arme pour dissuader les femmes de toute aspiration à la liberté et les maintenir dans une soumission la plus absolue au pouvoir médical.

Des sages-femmes pour Montmagny-L'Islet. Soirée débat autour du thème de l'accouchement. Article Val-de-Marne Soirée débat autour du thème de l'accouchement Le Royal Palace organise demain une soirée débat autour du thème de l'accouchement.

Soirée débat autour du thème de l'accouchement

Un film au financement participatif « Loba » sera projeté avant le débat avec la réalisatrice et une sage-femme. Loba évoque le fait que chaque seconde,... Catherine Béchard, réalisatrice du film Loba – Magazine NEXUS. Ghada Hatem-Gantzer, la Dr House des femmes. Des icônes russes, des statues africaines, des affiches féministes...

Ghada Hatem-Gantzer, la Dr House des femmes

Dans le bureau de la Dre Ghada Hatem-Gantzer, il y a le monde entier. Un peu comme à l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis, où elle travaille. « L'hôpital international », c'est ainsi qu'elle le surnomme, clin d'oeil railleur à l'Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, aux antipodes sociologiques de la « capitale » du 9-3. Passée des grandes gueules (quand elle était à la maternité militante des Bluets) à la Grande Muette (quand elle officiait à l'hôpital militaire Bégin), elle est désormais chef de service d'une méga-maternité qui accueille chaque année environ 4 000 naissances. Parmi les futures mères, de nombreuses femmes précarisées, victimes de violences et de mutilations sexuelles. C'est pour elles que, avec le soutien de la Fondation ELLE, la gynécologue-obstétricienne s'est mise en tête de construire une Maison des femmes sur le dernier terrain vague disponible de l'hôpital.

ELLE. ELLE. ELLE. ELLE. ELLE. Elles exigent le droit d’accoucher librement. Voir le droit de choisir son accouchement, tel était le motif de rassemblement d'une cinquantaine de personnes, samedi, à Bayonne, en réponse à l'appel du collectif de parents Liber'naître.

Elles exigent le droit d’accoucher librement

Des mères avec leurs enfants, des pères aussi, ainsi que des sages-femmes, dont trois qui travaillaient à la maternité d'Orthez avant sa... voir le droit de choisir son accouchement, tel était le motif de rassemblement d'une cinquantaine de personnes, samedi, à Bayonne, en réponse à l'appel du collectif de parents Liber'naître. Des mères avec leurs enfants, des pères aussi, ainsi que des sages-femmes, dont trois qui travaillaient à la maternité d'Orthez avant sa fermeture, en octobre dernier. Là-bas, une sage-femme avait accès à une salle de naissance physiologique « où aucun acte médical n'était pratiqué tant que la santé de la maman et du bébé le permettait.

Accouchement à domicile

Maisons de Naissances 2014. 10 Conseils Accueil de naissance pour un accouchement à l'hôpital. If you are planning to birth in a hospital, you might be surprised what you can learn from a homebirth, even if not birthing at home.

10 Conseils Accueil de naissance pour un accouchement à l'hôpital

Here are 10 “homebirth” tips that can help to empower your hospital birth. #1 Get a midwife Private Midwives in Australia are gradually being given visiting rights at hospitals, so they can continue to be your midwife when you transfer to the hospital. Why is that important? Because it provides you with the hospital environment where you wish to birth but also ensures that you have no strangers attending to you – just your own midwife.

. #2 Prepare for your birth Does an athlete sit back in a chair and say they’ll take the marathon as it comes, see how it goes? #3 Read all that you can about normal birth. Isabelle BRABANT : « Je m’adresse à des femmes intelligentes, adultes, capables de faire des choix pour elles-mêmes et leur bébé » Isabelle Brabant Le livre « Une naissance heureuse » d'Isabelle BRABANT est un ouvrage d'accompagnement de la grossesse et de l'accouchement, considéré comme la référence dans le milieu de la naissance respectée.

Isabelle BRABANT : « Je m’adresse à des femmes intelligentes, adultes, capables de faire des choix pour elles-mêmes et leur bébé »

Entre les livres anxiogènes et mortifères énumérant toutes les malformations du fœtus et les dangers pour la mère, et ceux expliquant aux femmes la bonne façon d'accoucher en se soumettant aux gestes médicaux, l'ouvrage de cette sage-femme québécoise constitue une vraie bouffée d'oxygène pour les femmes enceintes. C'est donc avec beaucoup de bonheur que j'ai rencontré Isabelle BRABANT qui m'a fait le plaisir de répondre à quelques questions.

Pouvez-vous raconter votre parcours en quelques mots ? Je suis sage-femme depuis 35 ans. A partir de 1979, je me suis engagée, avec un noyau de militantes, pour la reconnaissance du métier de sage-femme. YoniFest. De plus en plus de pratiques à risques dans les maternités. Violations des Droits des Femmes au sein des services de maternité éuropéens. This petition is avaliable in the following languages at www.change.org French, Spanish, English, German, Italian, Freench, Greek, Dutch, Croatian, Lithuanian, Latvian, Estonian, Slovak, Slovenian, Swedish.

Violations des Droits des Femmes au sein des services de maternité éuropéens

Au Parlement européen Nous demandons au Parlement européen d'examiner de manière critique les pratiques liées à l’accouchement dans ses états membres. Les femmes européennes sont confrontées... Le côté sombre de l'accouchement naturel en France.